Vidéos… le retour ?

Angoulins (17), France 🇫🇷

J’y pense depuis plusieurs jours déjà. Cela a commencé la semaine dernière quand un très fidèle videospectateur et lecteur de mon journal, m’a fait part de ses réflexions. Nous sommes restés au téléphone pendant une bonne demi-heure et notre échange semble avoir eu un impact sur moi. 

Depuis que j’ai cessé les enregistrements, il y a environ deux ans, je reçois parfois un message de remerciement pour mes vidéos ou textes par la page contact de mon blog. Ça me touche toujours quand quelqu’un reconnaît la valeur de ce que j’ai mis à libre disposition en ligne. Même si je n’enregistre plus, je vois que le nombre d’abonnés a continué à croître. Il y en a presque mille !

L’homme que j’ai eu à l’autre bout du fil a été très explicite quant à l’importance de mes vidéos. Il a beaucoup insisté pour que je continue à partager mes richesses et que je reprenne mes enregistrements. Il m’a même dit qu’il espérait que je ne quitte pas le pays ! Il a désiré rester anonyme et m’a invité à l’appeler Jacques, puisque mon intention à ce moment-là était d’aller marcher vers Saint Jacques de Compostelle. 

J’ai été touché et j’ai considéré l’événement en tant que signe comme un autre. Alors, je l’ai ajouté intérieurement avec les autres pièces du puzzle qui dans l’ensemble me montrent mon image… et donc quoi faire, où aller, comment choisir et quel aspect de moi-même améliorer. Je n’y ai plus pensé, jusqu’à avant-hier quand je me suis surpris à vous parler… mais devant l’objectif de ma caméra téléphonique. Et cela a continué par intermittence.  Ce matin au réveil, j’étais dans mon imagination carrément en train d’enregistrer la vidéo 241 : « Deux ans plus tard… ».

J’attends le bon moment pour commencer. Peut-être que j’écrirai des textes un peu plus courts que j’agrémenterai de temps en temps avec une petite vidéo. J’ai déjà une petite liste avec des sujets possibles. Par contre, dès que je décide quelque chose, je pense tout de suite à l’adage : « Si tu veux faire Dieu, fais des projets ». Alors, je laisserai macérer l’idée encore un petit peu. Pour l’instant, je m’adapte à mon nouveau rythme de vie de nomade. Comme avant, je me couche à nouveau avec le soleil vers 19h30 et je me lève avec lui vers 8h15. J’adore les longues nuits !

Je constate aussi qu’il est plus facile de me nourrir d’énergie quand je suis seul. Voir les autres manger a bien stimulé ma gourmandise ces derniers temps… et j’ai souvent craqué. Quand je suis seul, ma seule référence physique est la sensation chaude, agréable et pleine que j’ai dans mon ventre… et parfois il y a ma mémoire gourmande qui me titille coquinement. 

Je n’ai pas encore bougé de mon spot. J’y suis bien et je pense me déplacer seulement demain vers le suivant. Ainsi je peux recharger mon ordi et mon téléphone en roulant.  Dans le fond, ça n’a pas d’importance où je suis. Je change juste de décor. Par contre, j’ai compris hier grâce à des voisins dans leur camping-car que l’île avec la bâtisse que je vois au loin est le fameux Fort Boyard.

∞💜∞ 

2 réponses

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s