L’inconnu à venir

Saint-Barthélemy-Grozon (07), France 🇫🇷 

Si je veux faire rire Déesse-mère, je fais des projets, je planifie, je cogite, j’extrapole et j’anticipe. Je le sais bien ! Si, par contre, je veux me laisser guider par elle pour arriver à ma destinée et vivre un jour mon plein potentiel, il est essentiel que je reste dans le présent et que je vive ce qui est à vivre ici et maintenant, aussi pleinement que possible. Chaque instant m’apporte son lot de choix et à chaque fois que j’arrive à choisir pour l’Amour et non pour la Peur, je m’approche de MOI, de la Maison, de mon Etre profond, de l’Unité, de la Déesse mère…

C’est un art auquel je m’exerce depuis des années. En théorie c’est facile. A partir d’un fauteuil confortable entouré d’un cadre rassurant aussi. Dans ma vie d’homme libre, où rien n’est structuré solidement de manière visible, c’est une autre paire de manches. Ma structure à moi est invisible, subtile, changeante et éphémère. Rester dans l’instant présent, alors que parfois la traversée est vraiment rude et que je souhaite plutôt être ailleurs, me demande un effort en permanence. 

Ma vie est depuis très longtemps une véritable quête spirituelle et une épopée fantastique vraiment digne de ce nom. Au fur et à mesure que j’avance, je vois des pièces du puzzle qui tombent à leur place et je comprends, souvent après coup, comment la Vie m’a fait passer d’expérience en expérience, de lieu en lieu, de partenaire en partenaire, de métier en métier… de vie en vie. C’est incroyable de voir la précision par laquelle les événements se sont synchronisés pour me faire avancer sur le tableau du jeu de la Vie. 

CAD

En même temps, je suis complètement conscient que tout ce que je sais et tout ce que je pense peut être complètement erroné. Même si j’ai pu percevoir une logique indéniable partout, des conséquences systématiques en fonction des choix, des similitudes répétitives chez tout le monde, des rythmes vraiment généralisés et la magie au quotidien… je sais, que tout peut être le fruit de mon imagination. Même si je me sens sain d’esprit, et plus que ça même, je sais que quelqu’un qui vit une folie pathologique, ne le voit pas chez lui-même. 

Donc, mon départ imminent peut être très bien l’aboutissement véritable de mon épopée et de ma quête…  comme ça peut très bien être aussi une fuite autodestructrice inconsciente magistrale ! Peut-être le simple fait que je doute tout le temps et que je sois conscient de ces deux possibilités, montre que je suis en bonne santé. Mais, encore une fois, je connais la force de la manipulation du mental et je sais que quelqu’un peut se faire croire CE qu’il veut !

the fool

Une carte que je tire souvent en ce moment. Ça parle de soi, n’est-ce pas ? 😉 

Donc, mon inconnu, sous cet angle, est vraiment de L’INCONNU. Vais-je vers la VIE… où vais-je vers la MORT ? Quand je sauterai les pieds joints dans le vide, aura-t-il de la magie qui continue à opérer en me mettant encore une fois du solide sous mes pieds… ou est-ce que je m’écraserais joyeusement au fond de mes abysses personnelles ? 

Je ne peux pas le savoir n’est-ce pas ? Il va falloir que je saute, encore une fois, et que j’observe ensuite le résultat de mes choix et actions. C’est ça pour moi, vivre la foi dans la chair… Je n’ai pas vraiment peur. Certes, j’ai une certaine appréhension de me tromper et de vivre des choses encore plus dures qu’auparavant. Alors, j’y vais doucement, pas après pas… en écoutant aussi attentivement que j’en suis capable, les murmures guidantes de la Vie, de la Déesse mère. Si mon écoute est juste, mon action le sera aussi… Inch Allah ! Oups, Baruch Hasjem… 

∞💜∞ 

4 réponses

  1. Alain

    « Donc, mon départ imminent peut être très bien l’aboutissement véritable de mon épopée et de ma quête… comme ça peut très bien être aussi une fuite autodestructrice inconsciente magistrale ! »

    Oui, en effet, mais pour ma part, je n’ai aucun doute quant à la justesse de ton épopée.
    Tiens je repense à cette pub à laquelle tu avais participé avec un avion. Tout était déjà là non ?

    « Vais-je vers la VIE… où vais-je vers la MORT ? »

    Valar morghulis – Tout Homme doit mourir, mais… le chemin se poursuivra d’une manière ou d’une autre, je n’en ai aucun doute.

    « C’est ça pour moi, vivre la foi dans la chair… »

    Je crois pour ma part avoir perdu la foi, celle des religions.
    Non pas que je ne crois plus en rien, bien au contraire, la magie que je vis dépasse tout ce que j’aurais pu imaginer et me mène sur une voie qui n’est écrite nulle part, celle de mon mythe personnel (comme dirait Jung).
    Tu sembles vivre aussi pleinement ton mythe personnel.
    Tu vis ton rêve, pas celui d’un autre.
    Peu de gens sont aptes à cela.

    Aimé par 1 personne

  2. Catherine

    Bah…la normalité…c est très surfait ..moi j ai une préférence pour la folie..douce 😊
    Petit clin d’œil bienveillant…et plein de pensées et de respect pour ce chemin si particulier qui est le tiens ..💕🥰

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s