Qui suis-je aujourd’hui ?

Modi’in, Israël 🇮🇱

C’est bien évidemment une question bateau quelque part. Je sais très bien Qui Je Suis. Je m’habitue et m’entraine, depuis mon expérience d’éveil en 2001, à vivre avec Tout Ce Qui Est, comme UN seul et unique Dieu ou Déesse. Je m’applique tous les jours à être pleinement conscient que TOUT ce que je vis est MA création, à garder une juste distance avec l’illusion qui m’entoure et d’en être l’observateur conscient. Puis, je vis mon expérience comme un énorme jeu où je suis le joueur principal qui, grâce à l’illusion dualiste, peut rentrer chez lui, vers l’expérience du UN.

C’est dans le jeu que je ne sais plus qui je suis. Je me suis volontairement immergé dans le monde de mes moldus-chéris et je me trouve habillé comme un singe à faire des courbettes toute la journée. Certes, je m’amuse comme un petit fou. Je ne suis pas dupe et je ne m’identifie pas à mon rôle. Chaque visiteur qui arrive et passe par « ma » porte a droit à une remarque gentille, complice ou drôle. Ça semble être apprécié, car j’ai des retours et des suites super sympas. Hier, quelqu’un m’a carrément collé 13 euros pourboire dans ma main.

Ça me gène un peu, car ce n’est vraiment pas pour ça que j’accueille chacun de mon mieux. Il y a quelques jours, j’ai accueilli ainsi quelqu’un qui m’a tout de suite dit que je n’avais pas besoin d’être gentil avec lui, parce qu’il n’était pas un client. Alors, je lui ai répondu gentiment que ça ne faisait aucune différence pour moi et je lui ai promis de l’accueillir les prochaines fois avec la même chaleur.

Je suis conscient de ma qualité d’accueillant. Je vois à quel point cela résulte du travail que j’ai fait sur moi. Pour pleinement accueillir quelqu’un, que cela soit un enfant, une partenaire, un ami ou un client, ça demande de savoir se mettre de côté. Et je sais le faire. Me mettre de côté ne veut pas dire m’oublier. Oh non, c’est tout le contraire, je suis pleinement moi. J’ai tellement oeuvré sur moi que je n’ai rien de mieux à faire. Je préfère 100 fois plus mes courbettes que de rester dans ma chambre et enchainer feuilleton après feuilleton.

Fragments de ville matinales…

La preuve en est, je gagne en un mois autant que ce que je pouvais gagner un un jour auparavant. Je ne pense pas trop à l’argent. Je ne travaille pas pour ça. Je fais ce que je fais parce que c’est là où la Vie m’a déposé. Alors, je le fais vraiment de mon mieux. Certes, ça me limite dans mon choix d’habitation et le confort que je m’offre. Mais, honnêtement, en écrivant ces mots je réalise que ce n’est même pas vrai. Ce que je vis est parfait ! Même si j’aimerais partager mes expériences avec une partenaire, je sais que si je suis seul pour le moment, c’est que je suis sensé l’être encore un peu.

Bien évidemment, je ne sais plus exactement qui je suis dans le jeu… et quel avatar me représente le mieux sur le plateau. Suis-je censé être pleinement Doorman ou est-ce que je suis toujours accompagnant ? D’ailleurs, peut-être que je suis les deux ? Est-ce que mes acquis vont servir uniquement à ça ou est-ce que la Vie va me permettre de pondre mon oeuf un jour ? Au fond, je m’en fous. Tout est parfait et je sais que la Vie prend parfaitement soin de moi. Mon écran radar est tout petit et je ne peux que faire confiance. 

Et même si je devais rester « à la porte » toute ma vie. So what ? Le seul défi que j’ai, c’est d’appliquer la quintessence de la loi d’attraction : savoir que tout ce que je vis est parfait et de vivre pleinement et authentiquement le Bonheur dans la mise en scène qui est la mienne. Et c’est le cas ! Certes, ma jambe me parle par moment et m’invite à être moi dans toute ma simplicité enfantine, en permanence. Gratitude pour ma guibole, car elle me maintient alerte.

Toutefois, les choses bougent déjà discrètement autour de moi. Mes collègues voient bien que je travaille loin sous mon niveau de compétences et ça me plait de voir que certains viennent parfois solliciter l’accompagnant derrière le Doorman. Je leur explique que je me tape « des niveaux » et que je préfère être devant la porte entouré des gens gentils et sincères que de me trouver quelque part en tant que manager avec ceux qui font inconsciemment la course et passent leur temps inutilement sous pression pour être à la hauteur d’un manager juste au-dessus d’eux.

PS : En corrigeant mon article d’avant-hier, j’ai vu que quelques paragraphes avaient disparu. Si vous l’avez remarqué et avez envie de lire mon texte en entier, je les ai remis hier soir.

∞💜∞

14 commentaires sur « Qui suis-je aujourd’hui ? »

  1.  » Notre Âme est faite de l’Amour que nous portons aux autres… »
    (début de la phrase finale du film « Oblivion », vu ce soir sur C8)

    Pour faire exister notre âme, il suffirait donc d’aimer notre prochain et tous les êtres de l’univers ? 😍

    Aimé par 1 personne

    1. Pas de mon point de vue… Car la définition de l’Amour est erronée. L’Amour n’a rien à voir avec l’affection. L’Amour est l’attitude et le comportement qui accompagnent la conscience que nous sommes tous UN… autrement dit, l’opposé de la peur…

      J'aime

  2. Qui sait en definitive, quel oeuf la vie veut te voir pondre Michaël 😏? sachant que c’est toi le letteur en scène, quelque chose en toi le sait non ?
    Merci pour le flash quelques beau 🙏mouvements, et danseurs (ses) ❤️

    Aimé par 1 personne

  3. Merci Michael pour tes partages, et pour cette belle danse publique, pleine de couleurs et de promesses d’un beau présent ici maintenant et à venir. Je te suis à distance, je te lis régulièrement et souvent j’aime. Merci pour tes partages 😊💖
    Nino

    Aimé par 1 personne

  4. Merci, Michaël, Merci aussi, Florence !
    Oui, rester dans la conscience du Jeu que la Vie m’offre,
    et « savoir que tout ce que je vis est parfait
    et vivre pleinement et authentiquement le Bonheur
    dans la mise en scène qui est la mienne »,
    c’est maintenant, je le sais, je le sens, mon principal « job » !!!
    Pas tous les jours facile :
    je pars demain matin pour quelques jours, auprès de ma petite-fille, Lilou, 2 ans,
    dont les parents sont en train de se séparer, douloureusement …
    Je découvre avec joie et beaucoup d’intérêt tes video, Michael, merci encore !
    Mes larmes coulent et je t’embrasse très fort,
    Isabelle

    Aimé par 1 personne

  5. oui j’ai vue ces disparitions, ces réapparitions !
    comme dans un jeu !
    belles journées de rencontres, en diapason avec toi avec tes écrits je m’imprègne un peu plus dans le jeu que la vie m’offre en ce moment même si des évènements des paroles ne me semblent pas adéquates je joue le jeu j’accepte j’avance sans m’arreter à la première épreuve merci de me donner par tes paroles le courage de faire confiance en la vie, aux personnes Namasté Michaël !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s