Pas gentil du tout

Taillefer (09), France 🇫🇷

Hier soir, en revenant de Lavelanet en camion, j’ai vu quelqu’un que je connaissais au bord de la route, en train de faire du stop avec son sac à dos. J’avais le temps de m’arrêter et de la place dans ma cabine, pourtant je ne l’ai pas pris. Je me suis vu faire… et rapidement un dialogue intérieur a commencé. Certainement une forme de culpabilité à l’oeuvre, car j’ai commencé à répondre hypothétiquement à un éventuel message texto qu’il allait m’envoyer. 😏

Mes réponses imaginaires n’étaient en fait que des prétextes mensongers, expliquant que je ne l’avais pas vu, que je n’avais pas le temps ou pas de place. Quand quelques minutes plus tard son message est réellement arrivé, il ne m’a pas demandé pourquoi je ne m’étais pas arrêté. Il a dû sentir qu’il ne valait mieux pas, car il a seulement voulu savoir si c’était bien moi qu’il avait vu. Pourtant, j’étais prêt à dire la vérité. 😎

Je n’en avais pas envie, tout simplement. Je pourrais même maintenant encore chercher des raisons superficielles. Il y en a, mais chacune sonnera pour moi comme une justification. Je n’en avais pas envie, point ! C’est la première fois que j’ai agis ainsi, car normalement, quand je le peux, je m’arrête pour ceux qui font du stop. Alors, en moi-même je me suis quand-même interrogé. Ce n’était pas nécessairement très simple de trouver la réponse profonde, vraie et juste à mes yeux. 😌

Pour y arriver, j’ai dû d’abord constater, de la même manière, que ma réponse à un mail plus tard dans la soirée n’a pas été gentille non plus. J’ai reçu le message d’une amie qui voulait savoir où je pensais qu’elle en était avec son compagnon. Ce n’était pas la première fois que j’essayais de lui exprimer mon point de vue, alors, cette fois-ci je n’y suis pas allé de main morte. Ça sortait cash et cru et je voyais bien que l’atterrissage de l’information était plus important que la forme. J’étais prêt à me faire détester, tant qu’elle comprenait le message. 😅

Un peu plus tard, j’ai mis l’énième commentaire d’une lectrice bien particulière à la poubelle. Il n’y a pour l’instant que cette personne dont j’élimine de plus en plus souvent les commentaires. J’aurais pu les accepter, ils ne sont pas bien méchants. Je les trouve simplement condescendants et ils montrent à quel point elle ne comprend absolument rien de ce que j’écris et qu’elle ne sait vraiment pas où j’en suis, ni qui je suis… tout en pensant le contraire. Même si je me sens tout à fait en accord avec moi quand j’efface ses commentaires, je ne me trouve pas nécessairement gentil. Mais, je n’ai tout simplement pas envie d’accueillir n’importe quoi dans mon espace intime qu’est mon journal. 🤨

Je ne suis plus un homme gentil

Du coup, j’ai pensé à mon énervement face à certaines de mes co-exploratrices, le jeune homme avant-hier et certaines autres personnes qui me sollicitent. Je suis conscient que mon attitude n’est pas nécessairement calme et gentille non plus. Je pense aussi à Eliane, qui a beaucoup de travail en ce moment avec le foin et qui peut vraiment utiliser quelques mains en plus. Pourtant je ne l’aide pas. Je n’ai pas assez d’énergie pour le faire actuellement et avec la chaleur je n’en ai pas vraiment envie non plus. Encore une fois, pas vraiment gentil, n’est-ce pas ? 🤔

Alors, pour mieux comprendre ce qui se passe, j’ai cherché le dénominateur commun entre tout ça. C’était facile ! Dans chaque situation je me trouve tout simplement CHEZ MOI, dans MON territoire. Et dans MON territoire je fais comme bon ME semble. Dans mon cas, j’essaie de me comporter de manière aussi authentique et intègre que je peux et de considérer dans mes choix avant-tout mon enfant intérieur et mon Soi. Il ne s’agit pas juste de faire ce dont j’ai envie… Oh non, mon ego voudrait plutôt éviter des conflits, des malentendus et préférerait être aimé, entouré et cajolé. ✌️

Je le dis souvent, ce n’est pas CE que je fais qui compte, mais QUI EN MOI le fait. Si ça vient de mon ego, par simple effet boomerang lié à la loi d’attraction, j’attirerai davantage de blessures et de peur vers moi. Si mes agissements viennent de mon Etre, je m’approcherai progressivement de l’Amour et mon acte aura des conséquences bénéfiques pour tout le monde. Pas nécessairement agréables ni confortables, mais réparateur et guérisseur. Si j’agis à partir de l’espace en moi qui n’a pas peur et où les blessures ne sont pas présentes… mes actes viennent peut-être d’un espace d’Amour… et l’Amour guérit tout ! 💗

Dans mon territoire, je fais ce que je veux. Il suffit que je fasse attention que je suis bel et bien chez moi. Je ne m’occupe de personne si je ne suis pas sollicité. En restant dans mon territoire, je ne peux écraser ni brimer personne… sauf, si elle se trouve par inadvertance chez moi. Par contre, en étant authentique et intègre, je dois être prêt à vivre les conséquences de mes actes et de mes paroles, car, comme ils peuvent toucher mes interlocuteurs de manière émotionnelle, ils ne seront pas nécessairement accueillis à leur juste valeur. 😟

L’Amour guérit tout

C’est d’ailleurs le cas de manière générale dans ma vie. Très peu de gens me comprennent et voient qui je suis vraiment… disons, qui je pense être. Alors, beaucoup d’entre eux me jugent, m’évitent et ne m’aiment pas du tout. Mon cercle d’amis est tout petit. Je ne suis même pas sûr d’ailleurs que nous soyons suffisant pour former un cercle ensemble. 😉 

Quand je suis dans mon intégrité d’Amour, je pense souvent à cette image où Jésus balaie violemment les marchands du temple. Je ne suis pas sûr que beaucoup de gens comprennent l’Amour profond qui se trouve derrière son acte. L’Amour n’est pas un sentiment pour moi. Ça n’a rien à voir avec de la gentillesse, ni avec l’affectif. Pour moi, c’est tout simplement l’attitude et le comportement qui viennent de la conscience que nous sommes UN. Un espace où il n’y a pas de peur, ni de blessures. C’est en quelque sorte le comportement du dieu que nous sommes en réalité… qui est diamétralement opposé au comportement de l’ego, qui est intéressé et basé sur sa peur, ses blessures et ses expériences. L’autre me permet de me définir de plusieurs manières… qui ne sont pas nécessairement affectueuses, ni gentilles. ❤️

De ma fenêtre, le cheminement de Jésus vers la croix a été sa manière de se réaliser et de montrer aux autres le poids plume de la réalité. Pour quelqu’un de conscient, la mort n’est pas un problème. Pour moi, sa crucifixion lui a permis de vivre la fin de son ego. C’est pour cela qu’après nous n’entendons plus parler de lui. Il n’en avait plus besoin. Car, dans ma réalité il n’est pas mort sur la croix. Je partage plutôt la vision alternative sur la vie de jésus, celle où Joseph d’Arimathie a payé pour le descendre de la croix avant sa mort… et où il est parti avec les 3 Maries vers la France, où ils ont accosté aux Saintes-Maries-de-la-Mer pour commencer la suite d’une histoire passionnante dont parle entre autres Daniel Meurois & Anne Givaudan dans “De mémoire d’Essénien”. 😌

Je me sens parfois comme lui dans cette phase de ma vie où mon ego meurt, car moi non plus, après une longue lutte, je n’ai plus besoin de montrer quoi que ce soit à qui que ce soit… et je pourrais disparaitre facilement, paisiblement et anonymement. Ma croix est certainement le jugement des autres et ma solitude actuelle. J’attends peut-être à mon tour qu’un Joseph, ou une Josephine, moderne vient me délivrer pour que moi aussi je puisse poursuivre également la suite de mon histoire passionnante. 😍

Je vous souhaite une délicieuse journée ∞❤️∞ 

13 réponses

  1. Carron

    Hello Michaël,
    Vive discussion l’autre jour avec un ami en chemin comme moi.
    La question etait celle de l’égo: j’ai évoqué la mort de l’ego chez les etres avancés. Il m’a répondu que non, l’ego ne meurt pas même chez eux., et que même Jésus avait un égo et c’etait ce qui lui permettait de comprendre ses frères humains. J’ai acquiécé et j’ai reformulé mes mots: les êtres avancés n’agissent plus et ne sont plus motivés par leur égo, mais en sont conscients, libérés et désidentifiés, et préfèrent écouter ce qui est en vérité, la source divine en eux.
    Voila où j’en suis de mes valeurs sur l’égo.

    Aimé par 1 personne

  2. hervé

    Bonsoir Michael
    je trouve ta réflexion sur la gentillesse très intéressante et il n’y a pas si longtemps je laissais les gens décider à ma place, ou disposer de mon temps et comme tu le dit quand j’ai décidé que ça allait changer et que quelqu’un ce permettait de me juger ou de critiquer ça me mettait dans un état de nerf incroyable . maintenant je voudrais acquérir la force tranquille ! dire non ou je ne suis pas d’accord en gardant l’aplomb et sans m’énerver .. Pour le moment critiquer ma façon d’être ou de vivre je considère ça comme une violence et comme tu dit on est pas obligé de l’entendre …
    salutation !

    Aimé par 1 personne

  3. florence arnaud

    whaou Michael, tes mots, tes phrases me touchent particulièrement :

    Très peu de gens me comprennent et voient qui je suis vraiment… disons, qui je pense être. Alors, beaucoup d’entre eux me jugent, m’évitent et ne m’aiment pas du tout. Mon cercle d’amis est tout petit. Je ne suis même pas sûr d’ailleurs que nous soyons suffisant pour former un cercle ensemble. 😉

    ces phrases en particulier car j’affectionne énormément la danse et tout se qui s’y raccrochent alors le cercle moi je commence tout doucement a le faire avec moi m’aime en m’apprivoisant petit a petit je danse ma vie je danse le cercle seule en me disant : rien a foutre des jugements , des regards je danse simplement pour moi pour tenir debout pour rester dans l’énergie de mon être (hêtre)

    Namasté de me bousculer ainsi, de me faire travailler à cet endroit blessé et de me faire prendre conscience que j’avance sur le chemin de ma rencontre, merci je grandis j’avance ainsi plus confiante

    belle fin de journée Michael et je terminerai en t’envoyant des cercles d’eau dessinés par les ricochets que ma personne fait en ce moment !

    Aimé par 1 personne

  4. Catherine

    💃whaou….
    Sade…..elle a bercé mes 20 ans…si j avais été un homme je n aurais pas résisté une
    seconde à cette déesse noire égarée sur terre…😍
    Moi je suis une gentille qui a du apprendre à ne pas l être….mais bon gentil comme on dit chez nous c est pas forcément couillon ! Et puis on est libre de ne pas être gentil aussi si on le souhaite….et en ce qui me concerne j apprécie beaucoup un gentil (ça fait office d Arnica tu sais pour résorber les bleus du corps et du cœur) je ne peux pas partager une vidéo mais j ai bien aimé une chronique de Nicole ferroni sur « le politique n est pas gentil »… si on remettait l enseignement de la gentillesse et celui de méditation à l école maternelle….on changerait le Monde non ?
    😘😘
    Ah je vais avoir une batterie neuve pour mon Mac…..😂😂😂 (j hésite pour le miroir….est ce que je le vaux bien ?)

    Aimé par 1 personne

  5. Daniel

    Michael, j’ai l’impression que tu racontes un peu de mon histoire et de mes profonds ressentis.
    L’authenticité ne plaït décidemment pas, même si au fond la sincérité et l’expression de mes paroles ou actes sont motivés par l’amour ou le bien de l’autre. Le vide s’est également fait autour de moi mais je préfère rester intègre avec moi-même, plutôt que d’agir comme on voudrait que je sois ou qu’on croit que je suis. Je me reconnaît complètement dans cet article sincère que tu partages aujourd’hui. Merci et douce journée pour toi.

    Aimé par 1 personne

  6. Catherine

    J’aime beaucoup : »ce n’est pas CE que je fais qui compte, mais QUI EN MOI le fait. « . Faire à partir de notre espace unifié et non de l’égo engendré par nos blessures. C’est très guérisseur tant pour soi même que pour l’autre. Bonne après midi Michael

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s