Je tâte le terrain

Paris (75), France 🇫🇷

Tisser l’Amour n’est pas une science exacte. Si cela avait été le cas, ça aurait été beaucoup plus simple et facile. Certes, c’est un processus qui mène vers un but très précis… mais à partir d’une multitude de variables : où j’en suis sur mon chemin et où en est ma partenaire, quels sont nos blessures actives, où se trouvent nos attentes et quels règlements de comptes nous pendent au nez… mais quels sont également les évènements par où la Vie va nous amener et les choix possibles qui vont en découler. 🤪

Bref, si je suis un homme non-préparé, je suis par définition perdu. Ça me fait tout de suite penser à la majeure partie de ma vie où je tâtonnais vraiment dans le noir. Je ne savais pas comment parler à une femme ni comment être avec elle. Oublions carrément comment la toucher ou vivre une sexualité partagée. Mes seules références étaient pornographiques… ce qui était loin de la réalité. C’était un mystère complet et personne n’a jamais vraiment pu m’expliquer ce dont j’avais besoin. Et je ne pense pas avoir été le seul dans ce cas !!! 😉

Pour moi il est évident que jadis, aux temps de la gloire de nos cultures anciennes païennes, il fallait déjà l’accompagnement quotidien et soutenu des parents et de la tribu, pendant une bonne quinzaine d’années, pour aider les jeunes à traverser le désert de leur ignorance innocente. Enseignements, modèles à suivre, rituels et initiations étaient à mon avis la colonne vertébrale de l’élévation des jeunes pour qu’ils se préparent à la rencontre de leur polarité manquante. 💍

Une belle histoire d’Amour qui m’a encore fait chialer… 😉

Moi, il m’a fallu plus de 50 ans de quête motivée pour rassembler une à une les pièces d’un puzzle dont les pièces ont été volontairement dispersées aux quatre vents par nos religions modernes assoiffées de pouvoir humain, pour surtout ne jamais les retrouver. Celui ou celle qui cherchait à se connecter à l’énergie l’irrésistible de la source, se trouvait condamné à rester dans un couvent à se flageller, à brûler sur une croix ou à se noyer pour se purifier… de la chose la plus pure qui soit !!! ⚡️

Une distance contre-nature, pudique et tabou a été créée entre les partenaires potentiels dont la vie a besoin sans cesse pour s’épanouir. Le rituel énergétique pour pratiquer l’art de l’Amour, pour faire UN, enclenché par le désir et le plaisir intime est devenu condamnable et a été condamné. Les pratiquants étaient pourchassés par les adeptes d’un dieu masculin inventé et stérile. La sexualité qui restait était pour faire des bébés et pour plaire aux hommes. Surtout pas aux femmes. Il était beaucoup trop risqué qu’elles se connectent à la puissance de Vie réelle et reprennent la place naturelle qui leur revient. 🌪  

Très peu m’est venu par transmission. Tout est le résultat de l’ensemble de mes expériences. Rétrospectivement je constate que j’ai connu beaucoup de femmes et que j’ai pu me relever doucement de ma misère relationnelle et intime vers des relations de plus en plus satisfaisantes et épanouies. Ces dernières années mes recherches empiriques ont fini par apporter toutes leurs richesses et j’ai eu la grâce de vivre les prémisses de la magie originelle entre hommes et femmes. WOW…🔥

Certes, en chemin j’ai blessé des femmes (pardon, pardon, pardon)… j’en ai perdu que j’ai aimées profondément (❤️❤️❤️)… et j’ai pu en amener plusieurs dans ce sillage initiatique et réparateur par lequel j’ai fini par me laisser emporter (merci, merci, merci). J’ai eu besoin de 40 années pour découvrir juste quelques rudiments essentiels qui à mon avis faisaient déjà partie de notre culture ancienne et qui me permettent de continuer à me frayer un chemin vers l’Amour, à deux. Là où j’en suis aujourd’hui, je devrais avoir à peine 18 ans ! 😏

La ville parle. J’ai mis les photos dans le désordre. Qu’entendez vous ??? 😉 

Le territoire, la communication vulnérabilité, le toucher, le miroir, le jeu, l’éveil et la stimulation des énergies, l’audace d’être pleinement soi, le postulat de complice et de co-explorateur, accueillir le partenaire pleinement, dépasser l’ego et nourrir le Grand Tout à travers la relation, savoir et oser suivre l’énergie, savoir et oser toucher et être touché sans tabou, peur ou limites… sont juste quelques pièces du puzzle perdu que j’applique au quotidien auprès de ma partenaire. 🧩

En tissant, c’est-à-dire à chaque contact avec ma partenaire, j’applique tout ce que j’ai appris. Malgré la quantité d’information, mes qualités extra-sensorielles et la richesse de mes expériences et de mes pratiques, je cherche toujours. Le puzzle est loin d’être complet. L’état, les réactions et les feed-backs de ma partenaire sont précieux et m’aident à voir où je dois parfaire mon écoute, ma présence, ma pratique ou mon attitude. Heureusement la vie est clémente et qu’il y a une marge d’erreur… car c’est un vrai travail de précision d’orfèvre. Comme un fourmi j’oeuvre sans relâche pour le Grand Tout et comme un colibri j’apporte goutte après goutte ma contribution au grand courant de l’Amour. ❤️ 

Je me dois d’être souple, vivant, réactif, volontaire, courageux et enseignable pour la suite de mon chemin. Je ne sais pas par où la Vie va me faire passer. Je sais seulement que quand elle me dit “SAUTE”, la seule réponse juste est “QUELLE HAUTEUR ???”. Il n’y a pas de place pour des résistances et des peurs, c’est fini ça pour moi dans mon histoire. Chaque opposition de ma part pourrait m’empêcher de voir la voie de passage que la Vie me montre et que j’attends depuis si longtemps. Ça demande seulement du discernement pour déterminer rapidement si ce que j’ai devant moi est un piège ou une piste. ☂️

Alors, quand ma partenaire est là, j’accueille, je perçois, je sens… je réponds ou j’agis à ce qui est là… parfois instinctivement, parfois j’ai du temps de réfléchir… je prends mon élan ou j’accueille le sien… parfois je sais, parfois je tâte… je cherche sans cesse la voie de l’Amour… être MOI, nourrir l’autre et la relation… je m’offre avec courage et vulnérabilité à Elle et à la Vie… parfois j’avance, parfois je me heurte à une limite, parfois je me fais mal, parfois je recule… mais, sans jamais lâcher… ni avec Elle, ni avec la Vie, ni avec Qui que ce soit, d’ailleurs. Heureusement j’ai droit à l’erreur… 🙏  

Je nous souhaite une délicieuse journée d’automne de plus… 🍃💨🍁⚡️🍂☂️🍁⛅️🍃🌬

4 réponses

  1. florence arnaud

    Bonjour Michael, j’avance, lentement très lentement vers un endroit plus doux de la vie, je m’aide de plus en plus du miroir, sans trier je laisse passer une journée ou deux et fait le point la synthèse sur toute ses directions, ses découvertes ou plutot sur mes redécouverte de mon être si longtemps abandonné non écouté, je m’apprivoise ainsi doucement namasté de ces directions si simples et si compliquées en même temps aujourd’hui c’est la pluie chez moi un signe de plus de nettoyage ….
    belle journée pluvieuse ou ensoleillée !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s