Je rentre à Ithaque

Dole 39100, France

« Un vieil homme, de retour sur son île, peine à retrouver Ithaque la rude. Ulysse, sous l’apparence d’un mendiant, est déterminé à reconquérir sa vie, son trône, après 20 ans de guerre et d’errance sur les mers entre pelagos et pontos. »

Comme promis, voici la lecture de mon séjour à Dole. Bien évidemment, je ne porte aucun jugement envers mes hôtes ou tous ceux qui m’ont renvoyé le miroir qui me permet de voir la réalité me concernant « en face » ! 😍

Jusqu’à peu j’ai remarqué que ma relation avec les femmes était de plus en plus harmonieuse, complice et forte en échange énergétique. Je voyait bien mon évolution qui allait dans le bon sens, dans ma préparation à être peut-être à nouveau en couple ou en famille un jour. 😌

Ma relation avec les hommes semble pas mal aussi. Actuellement dans les deux cas, les schémas répétitifs se sont arrêtés. Je pense avoir compris comment m’y prendre et cela semble marcher. Pourtant… le miroir montre que je suis peut-être allé un peu trop loin dans mes élans et que j’ai besoin de rectifier le tir. 😏

Je constate aussi que de plus en plus de personnes ne comprennent pas mes propos. Si dans ce cas je ne fais pas attention et je quitte l’écoute simple, cela peut donner des situations conflictuelles. 😅

Mon élan actuel tourne autour de la libération de mon enfant intérieur, de ma particularité, de ma différence… de ce que je suis vraiment. Je sens bien que le conflit intérieur est entre cette libération et la partie ancienne en moi qui continue à chercher à être gentil, serviable, utile… Comment vivre en paix et harmonie avec les autres étant aussi différent ??? C’est ça qui me travaille aujourd’hui. 🙄

A Lyon et Dole, j’ai été confronté aux mêmes miroirs :

  • Des femmes très contrôlantes et chez qui je trouvais que la vie quotidienne ne laissait pas de place pour l’homme…
  • Des personnes qui s’occupaient trop de l’autre, de manière intrusive…
  • J’ai constaté à plusieurs reprises des personnes avec des barrières pour se protéger contre des douleurs et des trahisons. Elles en devenaient tellement hermétiques, intolérantes et non-enseignables que l’échange devenait difficile…
  • J’ai vu des personnes cassantes, rejetant l’autre par des mots, des gestes ou des choix…
  • Et en même temps j’ai vu d’autres gens qui étaient trop sages, trop gentils, trop coupés de leurs propres besoins tout en répondant aux besoins des autres…
  • J’ai rencontré plusieurs personnes qui ne se permettaient pas de vivre leur don ou leur particularité.
  • Je viens de voir un film parlant de la difficulté d’un homme gay de se faire accepter par son père tel qu’il est…

Ce que j’en déduis c’est que d’un côté je cherche toujours à me faire aimer, à aider, à sauver et à placer le besoin de l’autre avant le mien. Je constate que je ne sais toujours pas bien m’occuper de mes besoins et que ma satisfaction passe encore trop par ce que les autres attendent de moi ou peuvent m’apporter. 😔

De l’autre côté, je me protège contre la douleur et les trahisons du passée et pour cela, malgré mon intention de garder mon coeur ouvert, il est très possible qu’à la place, j’ai battis des barrières, des murs sous forme de savoir, d’exigences, de contrôle, d’intolérance, de rejet, de non-écoute. 😟

Pas vraiment prêt à être en couple ou en famille, Bibi ! Il a encore grandement besoin d’apprendre à lâcher son savoir, s’occuper de ses envies, de sortir des obligations qui s’imposent et de savoir accueillir la douleur et la contrariété sans s’enfermer ou s’enfuir. 😣

En même temps je dois peut-être aussi apprendre à ne pas chercher à me faire aimer tel que je suis. Je deviens tellement bizarre et différent que je ne sais plus comment être moi-même face aux gens normaux. Peut-être juste avertir les personnes que je vais voir, afin qu’elles le sachent et puissent faire leurs choix en fonction de leurs besoins. 👀

Le miroir ne ment jamais… Je peux seulement me tromper dans l’interprétation.  Plus j’ai des projections, plus ma diagnostic sera précise. Là, je ne pense pas m’être trompé. En vérifiant avec mes cartes j’arrive à la même conclusion. ☺️

Tout lâcher sans trop réfléchir et aller jusqu’au bout dans mon étrangeté… Faire peut-être plus attention à qui je m’adresse avant de partager mes pensées… Redevenir innocent et enseignable… Seulement écouter sans porter jugement ni conseil… puis oser vivre cette expérience jusqu’au bout, au lieu de continuer à en parler. 😅

En ce moment c’est très inconfortable de constater que la plupart du temps les gens ne comprennent pas ce que je dis. Il devient beaucoup plus intéressant pour moi de me taire et ainsi d’éviter des « dialogues de sourds » inutiles. En contre-partie, je comprends facilement les gens, en tout cas j’en ai l’impression. J’ai juste à sortir du réflexe du sauveteur et laisser parler les gens sans intervenir. Là où c’est le plus difficile c’est quand les gens me demandent mon avis… mmm… 🤑

Vous voyez, ça me revient et me revient… M’assumer dans mon changement vers ce que je suis vraiment. Rentrer chez moi ! Pas vers un lieu en particulier, mais vers un qualité d’être à l’intérieur de moi, un état de conscience. Mes voyages physiques me permettent et servent uniquement à faire ce voyage vers le centre de moi-m’aime. 😉

Ah oui, n’oubliez pas… tout va bien pour moi… je suis vraiment heureux… de plus en plus. Je vous partage juste mes réflexions du quotidien… Ce ne sont pas des appels à l’aide. Amour à vous tous et belle journée. 💝 

Voici un beau film que je viens de voir… ❤️💛💚💙💜 

 

22 réponses

  1. Fraisse

    j’addooore ce titre  » je rentre à Ithaque  » comme il résonne en moi, j’adddoore « ultime consécration du couple  » , cette vie nous inspire donc t-elle à chacun.e, ces noces dans cette ALLIANCE SACREE , vierge de toutes dissociations-peurs-réactivations de blessures, avec l’Unité de qui nous sommes, dévoilé.e.s, et quand nous la respirons à l’intérieur de nous-même, elle surgit à l’extérieur miraculeusement. De lire tous ces partages affine mes aspirations et je m’en délecte le plus souvent possible, d’autant plus que depuis ce magnifique we dernier, je me sens merveilleusement sereine, comblée de grâce, tout jubile en moi, je me sens rassemblée, unie, je ressens que tout est une histoire d’harmonisation de mon être, ( tandera tantra ? ) tout simplement sans rien chercher d’autres qui n’est que vanité, insatisfaction-acquisition-démonstration, ( ah zuuut me voilà dans le jugement, je veux m’en délivrer ) et que dès que le risque de reprendre l’ancien fonctionnement à l’écoute du dehors et non du dedans, réveille brutalement l’envie de mastiquer, manger solide pour peser plus devant ce manque d’écoute de qui je suis à l’intérieur, au plus profond de mes entrailles, et que dès que je respire en conscience lentement, tout en moi se remet à vibrer, et c’est tellement délicieux, serait-ce le premier cerveau dans l’abdomen, qui pointe son bout du nez, tellement heureux qu’une attention soit portée à son égard, vivenciellement, beaucoup de pratiques de biodanza a éveillé ce délice viscéral juste d’être présente au monde, sans quête, sans effort, juste savourer ce qui est là, dans la gratitude infinie que déjà c’est tellement miraculeux, tout le reste est offert de surcroît quand c’est mûr , Y O U P I iiiiiIIIIII!!!!!
    MERCIII pour tous ces partages nutritifs , je nous aiMmmmme !!W O W !!

    Aimé par 1 personne

  2. souchon nathalie

    hum…prudence avec le couple vu comme une consécration finale!!! ça pourrait bien nous amener à courir après le bonheur toute une vie !!! je pense comme michael que l’amour dans le couple se tisse, rien n’est présent d’emblai, c’est une relation qui demande beaucoup d’investissement, le couple spontané , le coup de foudre, la symbiose avec l’autre est selon moi une illusion d’un instant car on s’attire selon ce qu’on a à travailler, on est alors plus que jamais dans l’outil du miroir et l’on se trouve dans une relation en écho avec nos blessures !!! c’est un travail de tous les instants, très confrontant, le couple n’a rien de cet ilot de sécurité auquel on veut croire !!! mais quand on en a conscience ça peut devenir une magnifique aventure et l’occasion de cotoyer cette fameuse énergie qui nous anime !!!
    alors bonne chance marie christine !!! que de belles relations se présentent à toi pour te permettre de grandir encore et toujours !!! en toute modestie !!!

    Aimé par 1 personne

  3. gavelle marie christine

    bonsoir Michael.
    Eh oui se sentir différent et dérangeant entraine une certaine solitude. Moi aussi j’aimerais bien être en couple,mais je sais que trouver quelqu’un qui ait le même cheminement que moi et qui ait envie de la même chose que moi n’est pas chose facile. J’ai envie d’ouvrir mon coeur et en même temps, j’ai vite fait de tout refermer quand je ne me sens pas en phase avec l’autre. Pour moi aussi le couple est la consécration finale et j’aimerais bien y arriver avant de mourir, qui sait quand cela arrivera, je laisse l’univers en décider …

    Aimé par 1 personne

  4. Gérard

    Bonsoir Michael ,
    J’accueille avec respect et beaucoup d’humilité ton cheminement et ton questionnement .Sans doute des histoires personnelles différentes mais dont nous avons du mal à nous extraire . Peut être aurons nous l’occasion de les partager ? Merci pour tous tes partages et bonne route !

    Aimé par 1 personne

  5. Mfr

    Cher Michael, est ce que finalement un jour c’est le bon moment ? 🙂 Quand bien même on se dit prêt, reste que cela réservera des belles surprises, des dérangements, etc… 100% prêts possible ? humf j’me demande 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. Vanessa Mordos Leturc Sebban

    Cher Michael,
    Je suis convaincue qu’un jour tu trouveras ton âme soeur aussi particulière que toi. Il suffit alors de se donner l’un à l’autre sans retenue en étant soi-même. Tout cela tu le sais ! Pour ma part, j’ai du attendre 47 années avant de rencontrer mon âme soeur aussi étrange que moi.
    Je t’embrasse tendrement,
    Vanessa
    PS: je fais parti de ceux qui lisent presque toutes tes aventures. Merci pour ton partage.
    J’ai une question par rapport à l’unicité. le Un est l’énergie de départ de toute chose et qui donc fait parti de nous. Les expériences récentes de ma vie m’ont fait comprendre que c’est en nous dematérialisant lors de notre mort que nous pouvons nous rapprocher vers l’unicité. Donc , si j’ ai bien compris, tant que nous sommes en vie nous sommes matérialisés sur cette planète pour vivre des expériences et essayer d’ être nous-même. Mais je ne vois pas comment nous pouvons être le un dans sa complétude. Ne sommes nous pas limites par nos choix d’incarnation ? Ce sont alors ces limites qui nous permettent de devenir nous -même(mais pas le Un !?!). Je suis un peu dans la confusion…
    PPS: Tu es le bienvenu chez moi. Cela me ferai plaisir de te retrouver. Cela fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus.

    Aimé par 1 personne

  7. souchon nathalie

    c’est très interressant le récit de ce jour, ça montre vraiment bien le travail de synthèse des miroirs reçus, comment procéder !!! après oui c’est délicat de ne pas se tromper dans la lecture du sens et tu as la chance d’être clair audiant !!! merci pour ce bel exemple de travaux pratiques !!!

    Aimé par 1 personne

  8. Alain

    « Tout lâcher sans trop réfléchir et aller jusqu’au bout dans mon étrangeté… »
    C’est ce qui me semble être le plus important.
    S’enfoncer toujours plus loin dans ce mystère que nous sommes, dans cette rencontre, non de l’autre mais du « Tout Autre ».

    Aimé par 1 personne

  9. ericregardelemonde

    « Pas vraiment prêt à être en couple ou en famille, Bibi ! »
    Personne n’est vraiment prêt à être en couple si on pense qu’un couple est fait de deux personnes qui ont suffisamment travaillé sur eux pour avoir avancé en conscience au point où ils pensent que, peut-être, c’est le bon moment.
    Or on ne sera jamais content : on pense qu’on peut avancer; encore et encore. Et c’est vrai que c’est le but de notre passage sur terre.
    Il faut être conscient que, si je suis en couple, l’autre n’est pas parfait et est sur son chemin et il faut que l’autre soit conscient que je ne suis pas parfait et que je suis sur mon chemin.
    La question ultime est « pourquoi est-ce que je veux être en couple » : qu’est-ce que j’en attends ?

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s