Bon voyage Julien

Taillefer (09), France 🇫🇷

Ça y est, Julien vient de partir. Il a passé environ 3 mois ici à Taillefer. Nous avons célébré son départ au restaurant hier soir, lui, Eliane et moi… puis nous avons nourri les poneys et chevaux tous les deux une dernière fois ce matin. Ça me touche de le voir partir sachant qu’il n’est pas prévu qu’il revienne, cette fois-ci. Je sens un peu de tristesse et de vide face à cette étape qui se termine. Riche de ses acquis ici, il continuera a suivre son chemin de Cantilène afin de réaliser son rêve à lui.  🎯

Moi, ça fait déjà un peu plus de 4 mois que je suis ici à Taillefer. Depuis 5 ans, je ne suis pas resté à un seul endroit aussi longtemps. Je me demande du coup si je peux toujours m’appeler “itinérant”. Pour l’instant il n’y a pas d’appel pour aller ailleurs, ni d’élan de prendre la route. J’ai la sensation que je vais être beaucoup avec moi-même dans les mois qui viennent. Heureusement c’est okay pour Eliane que je sois là… car je n’ai pas vraiment envie de voyager juste pour voyager. Je peux tranquillement attendre l’appel de la vie ici. Je suis gâté, c’est tellement beau et paisible là où je suis. 😍

J’avais écris dans un article récemment que j’attendais patiemment. Eliane m’a fait remarquer hier soir, à juste titre, que je n’attendais pas mais que je me prépare. En même temps, beaucoup de ma préparation semble se faire seul, face à moi-même, face à la vie. Je me sens comme quand je suis parti de chez Patricia, ou quand j’ai pris la route uniquement avec mon sac-à-dos quelques années plus tard. Une légère excitation constatant que la magie a opéré à chaque instant jusque là, mélangé à l’appréhension face à l’inconnu, ne sachant pas si elle continuerait à être au rendez-vous. 😅

Je viens de tirer mes deux cartes du matin. Elles confirment ce que je viens de dire. J’ai à améliorer la qualité de vie avec moi-même, prendre responsabilité de mes choix et faire attention à ne pas alimenter ma sensation de solitude mais de plutôt savourer la liberté que j’ai acquise. Comme le départ de Julien qui me remue, je me poses des questions. Qu’est-ce que je fais ? Je pars ? Je reste ? Si je pars, c’est pour aller où ? Si je reste, comment je vais vivre mes journées ? Alors, la deuxième carte y ajoute de ne pas me prendre la tête… et juste prendre une petite tasse de thé. 😉

Je me prépare pour mon rêve de la grande famille, mais aussi pour être à la hauteur de celle avec qui je vais vivre ma dernière ligne droite. Je me prépare encore et encore, comme je l’ai toujours fait, avec quelqu’un ou simplement avec moi-m’aime. J’utiliserai ce qui est là pour faire de moi, comme un artiste, la version la plus belle, la plus divine. Et… pour l’instant ça se passe pour moi ici à Taillefer, avec mes amis quadrupèdes, avec Eliane… et avec ma co-exploratrice du moment qui vient de temps en temps. 💗

Ces derniers moments avec l’homme que je considère comme mon fils spirituel a été plein d’émotions. Nous avons choisi de ne pas trop entrer dans le drame comme cela se passe dans les séries Netflix dont nous sommes tous les deux friands… alors, notre au-revoir a été rapide. Ça m’a plu de lui mettre son sac sur le dos, connaissant la force symbolique du geste. Pareil en ce qui concerne la lessive que je ferai demain pour les draps et serviettes qu’il a utilisés… puis, le fait qu’il m’a laissé un sac en garde avec quelques affaires à lui n’est pas anodin. 😌

Je me suis entendu lui dire – je me suis donc entendu me dire – de ne pas faire les mêmes erreurs que moi. De ne pas se poser quelque part en faisant des compromis, mais de s’ouvrir encore et encore et de laisser la porte de son coeur grand ouverte, exprimant ainsi un grand OUI à la Vie… et, qu’il suive son chemin à lui, celui que la VIE ouvrira devant ses pieds afin qu’il vive toutes les merveilles qui l’attendent et qui font parti de son héritage d’homme divin. 🦋

Ce n’était pas exactement avec ces mots là, mais sachant qu’il lit mes articles, il fera ainsi une petite mise à jour de notre dernier échange. Il est parti à pied et au moment où j’écris ces mots je pense qu’il a déjà parcouru les 5 kilomètres qui lui séparent de l’endroit où il fera du stop direction Carcassonne, vers sa grand-mère en Ardèche. Il m’a dit qu’il se sentait content, joyeux et libre. Bon voyage mon Ami, merci et à tout de suite !!! 💜 

Je lui ai dit “merci”, car autant ma présence semble avoir été réparatrice pour lui, la sienne l’a également été pour moi. Le deuxième prénom de Julien est Jonathan. C’est le nom que j’avais eu en tête si un jour j’allais avoir un fils. Quand il me l’a dit ça, il y a quelques mois, j’ai mieux compris sa place dans mon histoire. Au lieu d’avoir un fils biologique, j’ai un fils de choix. Il me permet de vivre des moments privilégiés où je peux partager et transmettre mes acquis… puis vivre des moments complices. Et, ce qui est encore plus magnifique, c’est que cela semble bonifier la relation avec son vrai père. Du coup il en a deux. ✌️

Il fait doux aujourd’hui. Une journée parfaite pour intégrer son départ. Je retournerai dans ma pause alimentaire demain, je pense. Je me sens vulnérable et plein de gratitude. Je me sens plein de ce que j’ai encore acquis et en même temps je me sens ouvert pour accueillir la suite. Merci à la Vie, merci à Taillefer, merci à Eliane, merci à Julien, merci à ma co-exploratrice en Amour, merci à ceux qui restent proche de moi malgré tout, merci à vous, merci à moi… Merci, merci, merci ! 🙏 

Je nous souhaite une délicieuse journée de plus ❤️💛💚💙💜🖤 

 

11 réponses

  1. Michelle

    .Bonjour Michael,,

    Très émue ce midi en lisant ce nouvel article. Je ressens et partage ton émotion.
    Emue de voir les photos de Julien, que j’ai connu à Noirmoutiers et qui m’avait remercié, selon ses paroles  » d’avoir partagé ses nuits « ,
    J’avais partagé aussi des promenades au bout de l’île, face au large, à l’Océan.
    Emue mais oh! combien heureuse de le voir sur le chemin avec son sac sur le dos, joyeux et les bras ouverts , réceptif à ce que la vie va lui offrir.
    Emue de le voir devant le panneau de Taillefer, là où il a choisi et planté un marronnier… lui qui est né la même année que mon fils.
    Emue de savoir que j’envisage de revenir à Taillefer la deuxième semaine du mois de mai, si cela est possible, et qu’il ne sera probablement pas là.
    Très émue mais joyeuse et heureuse de t’avoir connu, Julien. Merci et gratitude pour ces moments.

    Belle route et grande joie sur ton chemin , Julien.

    Belle et douce journée à toi, Michael. La vie est si belle.

    Michelle

    Aimé par 1 personne

  2. Le comptoire de Dju

    Merci pour ce bel article,
    merci pout tout cet amour que j’ai reçu avec toi, avec vous à Taillefer.
    Je repars avec plus de force, plus d’acquis et je me sens plus proche de moi et de mon chemin.
    J’ai marché une petite heure ce matin puis je me suis posé 3 min avec mon pouce rempli de gratitude et une belle voiture s’est arrêté, quand je lui ai dit ma direction, le monsieur de 73ans m’a dit que j’avais beaucoup de chance car il partait de Mirepoix pour aller à Grenoble. Il me déposera à Valence dans moins de deux heures, à 30 min de ma destination finale ☺️ Alors oui j’ai de la chance d’être si bien entouré et de vivre ces moments si simple et si parfait.
    À très bientôt 🙏💜

    Aimé par 1 personne

  3. Le comptoire de Dju

    Merci pour ce bel article,
    merci pout tout cet amour que j’ai reçu avec toi, avec vous à Taillefer.
    Je repars avec plus de force, plus d’acquis et je me sens plus proche de moi et de mon chemin.
    J’ai marché une petite heure ce matin puis je me suis posé 3 min avec mon pouce rempli de gratitude et une belle voiture s’est arrêté, quand je lui ai dit ma direction, le monsieur de 73ans m’a dit que j’avais beaucoup de chance car il partait de Mirepoix pour aller à Grenoble. Il me déposera à Valence dans moins de deux heures, à 30 min de ma destination finale ☺️ Alors oui j’ai de la chance d’être si bien entouré et de vivre c’est moments si simple et si parfait.
    À très bientôt 🙏💜

    Aimé par 1 personne

  4. Alain

    J’ai été un peu triste récemment.
    Un ancien collègue de boulot, rencontré à Brive et devenu mon ami, est parti pour Toulouse tandis que je suis parti pour Bordeaux.
    Nous avons eu aussi un moment d’adieu, ou plutôt d’au revoir bref, comme si nous devions nous revoir le lendemain.
    Et c’était très bien ainsi, il me l’a d’ailleurs fait remarquer.
    Nous avons décidé peu de temps après de participer ensemble à un séminaire de travail avec les plantes au Portugal en septembre prochain.
    Et qui sait, nous aurons peut-être « demain » l’occasion de nous retrouver pour marcher de nouveau côte à côte dans cette vie et dans ce monde.
    Je le souhaite.

    Aimé par 1 personne

  5. florence arnaud

    Bonjour, Mickaël,
    merci à toi de continuer à accueillir mes mots, mes commentaires, merci des directions via tes articles, que tu m’indiques que tu nous indiques …

    Les départs, oui il faut se séparer pour mieux se retrouver voir que la distance qui est certes douloureuse est riche de sensations ; de voir que notre cœur peut contenir cet amour inconditionnel
    malgré la tristesse ressentie sur les départs, voir ou plutôt ressentir tout ce que l’on a partager.

    Pour ma part, depuis quelques semaines, des choses se terminent, un groupe de travail, une amie qui déménage, un décès d’un oncle, le décès d’une grande mère d’une amie, n’enlève rien au soleil qui continue de briller enfin qui essaye de briller, depuis ce matin il fait de brève apparition…

    Je goûte donc la grisaille, j’accueille ce gris qui fait parti de la vie, j’accepte pour pouvoir de nouveau apprécier the sun bientôt !

    Namasté que ta journée soit luminescente

    J'aime

  6. Carron

    Je suis en train de dejeuner au resto de ma boite a coté de 2 jeunes de 25 ans maxi une femme et un homme.
    Il m’ont touché profondement de leurs histoires, decouvertes, envies, soucis d’argent, passions, que j’ecoute malgré moi.
    Elle a un jumpy long equipé en camping car et n’arrete pas d’en parler, c’est un reve qu’elle avait depuis l’enfance et son pere la aidé a l’equiper (achat 4500€ et facture de 1000€ depuis un an pour reparer la cinquième.)
    Elle s’est regaler d’aller en italie et du coup j’ai envie de faire pareil avec un van. Elle est allee n espagne, portugal, slovenie, croatie, la grece cet prevue ete, etc…
    La fraicheur, l’enthousiasme et la simplicité de 2 amis qui se plaisent et prennent plaisir a echanger et se retrouver.
    Moi qui ne suis pas papa, je pense au papa de cette jeune femme et a tout l’amour qui doit circuler entre eux
    Quel charme elle a, ils ont, j’ai fondu ! 💕

    Belle journée aux Habitants de Taillefer.
    A 2 ou 4 pattes 🤗

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s