La grande famille

Taillefer (09), France 🇫🇷

Hier, en réaction sur mon article, quelqu’un m’a demandé plus de détails sur La Grande Famille. Certes, j’en parle souvent et j’ai même deux vidéos en ligne sur le sujet. Mais, j’avoue que ce n’est pas évident d’avoir toute l’information si quelqu’un ne suit pas fidèlement mes articles. Il suffit peut-être de taper le mot clé “famille”, “tribu” ou “rêve” dans la module de recherche à droite de la page d’accueil… mais, j’ai considéré la question comme une occasion de plus d’en reparler. 😍   

Mon rêve est simple. Il aurait pu se réaliser ici à Taillefer. Le cadre est parfait, ou presque. Je n’ai pas vraiment d’image finie. Dans mon esprit c’est une co-construction progressive et évolutive. L’expérience a d’ailleurs déjà commencé par deux rencontres d’une dizaine de jours chez quelqu’un à Noirmoutier. Taillefer semblait l’étape suivante… qui s’est avéré finalement une pause. 😌

Le principe est simple. Il faut avant-tout un lieu où je peux me poser et rester pendant un temps… et où il y a de l’espace pour recevoir des visiteurs. Je pense à une pièce commune pour des activités, un dortoir et/ou quelques chambres, un espace pour poser des tentes, des sanitaires… mais aussi de la nature pour se promener et faire des choses à l’extérieur. ☘️

Allons créer la grande famille !

Au départ je proposerai des périodes de rencontres pour pouvoir être assez nombreux, mais mon intention est qu’avec le temps chacun vienne au moment et pour la durée qu’il veut. Apprendre à vivre ensemble en harmonie et créer un mode de vie permettant à chacun de trouver et de développer sa particularité, sa folie personnelle, comme j’aime bien l’appeler. Le défi sera de savoir vivre avec des gens qui ne pensent pas nécessairement de la même manière et de faire de nos différences une richesse. 💫

Pas de règlement intérieur, mais une structure simple et souple. Voici un point de départ possible : 

  • Au démarrage, des familles sont formées et chaque nouvel arrivant est accueilli par une famille. 
  • Chaque famille choisit son “ancien”, celui qui la représente. Le groupe d’anciens veille sur l’aspect évolutif de l’ensemble et prend des décisions en cas de désaccord ou conflits importants. 
  • Chaque famille a une mission simple liée à l’évolution de chacun de ses membres : partage, présence, soutien, encouragement.
  • L’apprentissage de la gestion du territoire de chacun au quotidien sera la garantie que l’harmonie règne. Mon rôle est de familiariser chacun avec ce phénomène.
  • Pour prendre des décisions liées au fonctionnement de l’ensemble, chaque famille se consulte… puis les anciens tranchent. 
  • En cas de conflit, chaque partie choisit 1 ou plusieurs confidents, en fonction de la gravité, pour trouver une solution ensemble. Aider à discerner fait partie aussi de mon rôle.     
  • Chacun peut proposer des activités, qui sont toutes facultatives.
  • Une rencontre par jour pour partager progrès, prises de conscience, le miroir en grande famille.   

Au départ, j’aiderai à lancer la machine. Je pense au fonctionnement des anciens, la gestion des conflits, la manière de prendre des décisions, la gestion des activités… mais surtout à la partie que nous avons perdue et qui m’importe le plus : faire de la grande famille un terreau fertile, propice à l’évolution de chacun et à l’énergie de circuler à nouveau librement. J’aiderai à redonner à la vie son sens, en la transformant en un grand processus initiatique continu vers l’Amour et l’Unité.⚡️

La tribu

Je compte beaucoup sur les activités que chacun pourra proposer comme source de nouveaux rites et rituels. Je pense que nous avons besoin de chanter, manger, danser et étudier ensemble… et de créer nos propres passages initiatiques. Je pense que beaucoup d’entre nous ont gardé des traces du passé dans notre mémoire. Il suffit juste de créer le contexte permettant de faire émerger tout ça. Sinon, tout peut se réinventer. Je pense qu’il faut juste un bon coup de manivelle au départ. Une fois que tout fonctionne, je me mettrai en retrait en gardant juste mon rôle de garant de l’harmonie. ☘️

Mon but n’est pas de créer une communauté, même si je n’exclus pas cette possibilité. Dans mon rêve, à part juste quelques personnes qui restent sur place, je vois surtout des gens de passage qui viennent pour apprendre, se ressourcer, trouver une voie de passage, partager leurs richesses et reconstruire ensemble ce qui a été détruit jadis. Je m’imagine même qu’il peut y avoir d’autres endroits comme ça par la suite. Des lieux permettant à notre culture ancienne à ré-émerger comme un phénix. 🏜

Une particularité devrait être la participation libre et en conscience pour rendre la co-création accessible à tous. Pas besoin de dépenser des fortunes, ni d’aller en Inde d’ailleurs. Nous pouvons créer ce qu’il nous faut ici, dans notre langue, avec nos coutumes, avec nos particularités. Ce que j’ai envie de co-créer devrait être à mon avis tellement simple, que même un enfant pourrait comprendre et participer ! 👶🧒

Belle journée à tous ✌️💖☘️

21 réponses

  1. Carron

    Hello Michaël,
    Je viens de partager sur facebook et dans certains groupe choisis de fb, cet article sur
    « La grande famille » en espérant interesser des co-créateurs qui auront peut-etre le lieu adéquat et/ou l’envie de faire exister ce rêve que tu portes depuis longtemps….

    Aimé par 1 personne

  2. Michèlle

    Quelques jours passés à Noirmoutiers dans la famille. Pas préparée, pas prête mais un appel et une évidence de vous rejoindre. Ma phrase du séjour  » rien à prouver  » , juste être présente et là.
    Et cependant des changements subtils et un retour avec une grande énergie, surprenant mon entourage.
    Une semaine à Taillefer et le même bonheur de présence, une consigne pour quitter ma zone de confort ,suivie sans difficulté, joie de vivre et partager ces moments avec vous. la rencontre du soir et le miroir me permettait d’avancer et d’entrevoir une voie de passage.
    Mais comme il est difficile d’avancer et de garder le cap seule…plus facile de retrouver ses conditionnements et fonctionnements habituels.
    Hâte de retrouver la grande famille.
    Douce journée à toi, Michaël.

    Aimé par 1 personne

  3. Aude

    J’entends dans tes paroles et dans ta proposition de vivre la grande famille, le défi qui m’est proposé : oser aller vers moi VRAIMENT, dans un cadre à la fois très sécurisant et qui me déstabilise en même temps, car cette proposition me demande d’entrer pleinement dans mon autonomie affective.
    Et pour moi, la proposition est à la fois souple et exigente.
    La souplesse, c’est la grande liberté intérieure que j’ai ressentie lors de ces moments vécus à Noirmoutiers. Me sentir être, sans avoir de compte à rendre à personne d’autre qu’à moi ; me sentir en pleine capacité d’accueillir ce qui est, quoi qu’il arrive, parce qu’il n’y a aucun jugement sur ce qui doit ou ne doit pas être ; ne plus avoir à répondre à des injonctions de l’extérieur qui ne me correspondent pas (en bref, ne plus être intrusée…)…
    L’exigence porte sur la délicate question du territoire, du choix des mots et du comportement pour n’enfermer personne dans des rouages que je ne connais que trop bien. Or, pour que cette liberté intérieure puisse advenir, j’ai bien été obligée de constater que le respect total et sans concession du territoire était vital car tellement libérateur…
    Et c’est une exigence à la fois évidente et inconfortable car trop méconnue. Pour avoir longtemps cheminé à tes côtés, je sais à quel point cette attention portée sur cette question a été LIBERATRICE de ma propre puissance de femme. Oui, il m’a fallu oser faire le premier pas : entendre là où je n’étais pas à ma juste place ; oser poursuivre : entendre encore et encore ce que mon ego blessé ne voulait pas reconnaître comme une intrusion ; oser tenir sur la longueur, oser me tromper et oser vouloir recommencer et poursuivre encore…

    La question du territoire est devenue pour moi, un élément fondamental de ma vigilance, sachant que je suis en grande difficulté pour ne pas intruser chez les autres avec mes mots. Je les entends qui accrochent et qui heurtent sans que personne ne s’en rende compte. Mais moi, je m’entends. Et je m’entends hésiter et essayer de trouver des mots qui n’intrusent pas et je m’entends très souvent échouer… Alors je tâtonne et j’essaie encore et encore. Pendant longtemps, j’ai culpabilisé sur ces échecs apparents. Désormais, je me dis systématiquement que je fais de mon mieux.
    Mon terrain d’entrainement c’est de l’entendre chez l’autre et de me questionner à chaque fois sur ce que j’aurais pu dire si j’avais été à sa place… je ressens donc très fortement l’intrusion des autres à mon égard, alors que leurs intentions se veulent très souvent bienveillantes.
    J’ai constaté également que pour être moins intrusive, il me suffit tout simplement de me taire et de scanner mon besoin, ou ma demande potentielle, vis-à-vis de l’autre… Et ma question récurrente devient alors :  » As-tu vraiment besoin qu’il/elle fasse cela pour toi ? », « Peux-tu le laisser être/faire selon ce qu’il pense juste pour lui et non par rapport à ton besoin à toi ? » … Du coup, j’entends ma parole devenir plus spartiate et d’une certaine façon, plus neutre. Avec le temps, l’effet sur moi, est de me sentir plus autonome, et encore plus à l’écoute de mon vrai besoin, un besoin qui quitte la peur….
    Bien à toi,
    Aude

    Aimé par 2 personnes

  4. Frédérique

    « Je veux bien que tu expliques » était une réponse à ta dernière phrase « je suis prêt à expliquer ». ! Si tu y vois un gentil ordre, je comprends de moins en moins.
    Je retourne à mon silence et au miroir qui était finalement le choix le plus adapté pour moi. 😊☀️

    Aimé par 1 personne

  5. Frédérique

    Je complète
    Quand j’écris « j’ai besoin » je ne demande rien et surtout pas de changer tes plans, projets et attentes. Je réponds, pour moi uniquement, à ta question posée quelques jours sur qui pourrait/ne pourrait pas être intéressé par ton projet.

    Aimé par 1 personne

  6. Frédérique

    Je ne vois /ressens aucune confrontation. Seulement un partage en effet de ce que JE ressens et non une remise en cause … un souhait de mieux comprendre car s’il y avait jugement je ne serais plus ici à te lire attentivement…
    Quand je lis que « la différence ne peut s’accueillir Que si … » j’entends qu’il est nécessaire d’avoir un comportement abouti pour pouvoir être accueilli » et non pas un apprentissage, c’est bien ça ?
    Je veux bien que tu expliques oui. Il n’est pas possible de parler de toi (je le comprends parfaitement), mais pas de moi non plus car je suis CHEZ TOI comme écrit en capitales… ?

    J'aime

  7. brigitte

    Mon tirage du jour (carte des anges) me dit « Profondeur ». La teneur de ton article et de tes réponses aux commentaires m’ont donné envie de te les partager. Je vais utiliser mes techniques pour ressentir à fond la « Profondeur » et je vais observer comment moi-même et mon environnement changeons suite à çà.

    Aimé par 1 personne

  8. Frédérique

    Bonjour Michael
    « Des gens qui ne pensent pas nécessairement de la même manière »… hier je voulais partager justement, quand tu posais la question, « peut-être ça n’intéresse personne aujourd’hui » , que c’est l’espace que je n’ai pas (encore) trouvé ici
    -parce que tu as beaucoup beaucoup écrit que « la plupart des gens sont… ne sont pas… ne comprenne pas que … »… et que toi tu as trouvé, tu sais …
    -qu’ici c’est ton journal et qu’au mieux tu déposes un smileys quand tu ne partages pas ou quand la personne ne sait pas / comprend pas qu’elle n’est pas dans son territoire mais dans le tien et que ça plus Jamais.

    Alors je ne m’autorise que très rarement de commentaire authentique et je poursuis ma lecture régulière, souvent miroir, et pour cela merci. 😍
    Pour un plus grand partage, je sens que j’ai besoin justement de plus d’accueil et moins de certitudes de ton côté. Comme un chemin vers, une aspiration commune d’être et non un but à atteindre parce que l’un d’entre nous sait et que je ne sais pas.
    ☀️😍

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s