Garder le sourire ~ Keep smiling

🇬🇧 To translate my article to your language, copy the French text, click on this link and paste it in the Google translator that opens… or simply use the Google widget, on the right of this page, right under my picture.

Michael Ă  Modi’in, IsraĂ«l đŸ‡źđŸ‡±Â 

Bien Ă©videmment que ce ne sont jamais les autres qui me mettent la pression ! Certes, au dĂ©but de ma vie, si. Mais, une fois que mes Ă©ducateurs ont efficacement forcĂ© la porte de mon individualitĂ© originale et qu’ils ont mis une cale pour l’empĂȘcher de se refermer… et qu’ils ont commencĂ© Ă  me domestiquer, ils ont induit des nouvelles valeurs dans mon systĂšme. A partir de lĂ , c’est moi qui, comme un gentil mouton, sans protester, a laissĂ© les autres avec leur pression m’envahir. Avec le temps, j’ai fini par croire que ces valeurs Ă©taient les miens… 

Oh, j’en ai fait du chemin, dans mon processus de dĂ©conditionnement… beaucoup mĂȘme. Ça a commencĂ© quand j’ai osĂ© quitter ma carriĂšre d’officier dans l’armĂ©e. Mais, c’est surtout au fur et Ă  mesure que je me suis dĂ©pouillĂ© ces derniĂšres annĂ©es et que j’ai trouvĂ© ma libertĂ© vĂ©ritable et ma puissance d’homme… que la pression rĂ©siduelle est partie de maniĂšre synchrone. Mais, depuis que je suis arrivĂ© en IsraĂ«l et que une neuviĂšme vie commençait Ă  se prĂ©parer pour moi, il y a des nouveaux enjeux qui m’ont commencĂ© Ă  me titiller… et la pression est revenu !

Il s’agit bien Ă©videmment de mon histoire avec mes parents dĂ©cĂ©dĂ©s, mais principalement de ma langue maternelle. La pression vient de plusieurs angles. D’abord, il y a ce dĂ©sir de retrouver ce que j’ai perdu, ce qui m’a Ă©tĂ© pris quand j’avais 5 ans. Ensuite, mon esprit, pour m’Ă©viter de souffrir, m’a fait efficacement occulter ma langue, et je dois faire trois fois plus d’effort, pour apprendre trois fois moins que d’autres Ă©tudiants. Puis, il y a le cadeau de l’Ă©tat sous forme de cours gratuit, mĂȘme si j’ai dĂ©jĂ  payĂ© le deuxiĂšme tour de ma poche. Puis enfin, la croyance que la rĂ©cupĂ©ration de ma langue va de paire avec une derniĂšre rĂ©paration vis-Ă -vis du pays, le peuple juif et mes parents…

J’ai adorĂ©… Mes larmes ont encore coulĂ© Ă  flot… Je l’ai vu sur Netflix !

Toutes ces choses ont fait que j’Ă©tudie depuis octobre 2019 presque tous les jours, autant que j’en suis capable, pour re-apprendre l’hĂ©breu. C’est devenu tellement important, que je me suis mis beaucoup de pression, trop certainement. Il faut dire que, quand dans le passĂ© j’essayais de re-apprendre ma propre langue, je me trouvais Ă  chaque fois complĂštement bloquĂ©. A part d’une seule fois il y a vingt ans environ, oĂč j’ai rĂ©ussi Ă  Ă©tudier une vingtaine de leçons tout seul, chaque tentative a Ă©tĂ© un Ă©chec complet. Quand, l’annĂ©e derniĂšre, je savais que j’allais revenir dans le pays oĂč j’ai vu le jour et que j’ai essayĂ© encore une fois de dĂ©marrer une apprentissage, par l’application Duolingo, j’ai senti que ça passait, que ça marchait… mais que cela me demandait beaucoup d’effort.

AprĂšs un an de travail intense sur mes parents… et en parallĂšle des situations scolaires qui m’ont dĂ©fiĂ© Ă  trouver une position juste face Ă  la pression de mes enseignants – quelque chose que je n’ai donc jamais rĂ©ussi Ă  faire auparavant – j’ai fini par trouver l’attitude et le positionnement qui semble fonctionner pour moi. Alors, la pression est partie hier matin, et je sens que c’est dĂ©finitif. Mon calme est revenu… de maniĂšre plus profonde mĂȘme… du temps s’est dĂ©gagĂ©… et l’envie de partager et d’Ă©crire est revenu aussitĂŽt. Une nouvelle chapitre s’ouvre dans ce neuviĂšme tome de mon saga personnel. Il y a des signes qui sont arrivĂ©s en mĂȘme temps et qui indiquent la fin d’une petite Ă©tape et qui montrent dĂ©jĂ  des Ă©ventualitĂ©s pour la suite. J’en parlerai au fur et Ă  mesure dans mes articles suivants.

Ce qui marche pour moi face Ă  la pression de l’enseignement, c’est de tout simplement me rappeler QUI je suis VRAIMENT… de me rappeler que JE suis le maĂźtre de ma vie et que ce qui m’arrive est justement lĂ  pour m’aider Ă  me rappeler ces deux choses. La pression est importante, c’est grĂące Ă  elle que je peux me dĂ©finir. Ensuite, et c’est important, je dois me souvenir de quelque chose que je vis comme une vĂ©ritĂ© absolue : « QUI je suis VRAIMENT ne va nulle part, n’a rien Ă  faire et n’a aucun niveau Ă  atteindre ! » Ensuite, avec ma conscience d’homme, je choisi entre ma peur d’ego, ma peur humain d’Ă©chec donc… et la conscience immortelle de l’ETRE que je suis. Ce choix est simple pour moi, et cela met l’enjeu de l’apprentissage exactement Ă  sa juste place dans mes prioritĂ©s… trĂšs trĂšs bas donc !!! 

UN SOURIRE

Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup.
Il enrichit ceux qui le reçoivent, sans appauvrir ceux qui le donnent.
Il ne dure qu’un instant, mais son souvenir est parfois Ă©ternel.
Personne n’est assez riche pour pouvoir s’en passer et personne n’est trop pauvre pour ne pas le mĂ©riter.
Il crĂ©e le bonheur au foyer, est un soutien dans les affaires et le signe sensible de l’amitiĂ©.
Un sourire donne du repos Ă  l’ĂȘtre fatiguĂ©, rend du courage aux plus dĂ©couragĂ©s, console dans la tristesse.
Cependant il ne peut ni s’acheter, ni se prĂȘter, ni se voler.
Car c’est une chose qui n’a de valeur qu’à partir du moment qu’il se donne.
Et si quelquefois vous rencontrez une personne qui ne vous donne pas le sourire que vous mĂ©ritez, soyez gĂ©nĂ©reux, donnez-lui le vĂŽtre, car nul n’a autant besoin d’un sourire que celui qui ne peut pas en donner aux autres.

GHANDI


Pendant toute cette pĂ©riode de dĂ©pouillement, 7 ans environ, mes Ă©motions ont Ă©tĂ© mis Ă  rude Ă©preuve. La paix profonde, que je ressens si fort depuis mon expĂ©rience d’Ă©veil en 2001, a Ă©tĂ© souvent voilĂ© par une tristesse profonde, provoquĂ© par tout ce que j’avais dĂ©jĂ  perdu… et par ce que je continuais Ă  perdre, encore et encore. Moi, qui auparavant avait toujours un sourire sur le visage, j’ai oubliĂ© l’art de ne pas me dĂ©finir Ă  ce qui m’arrive. Tout ces films de NoĂ«l que j’ai regardĂ© ces derniers temps, une vingtaine au moins, mais surtout celui de hier « Kiss and cry », m’ont rappelĂ© encore une fois QUI je suis, oĂč se trouvent mes VRAIES valeurs et de le montrer en remettant ce sourire indĂ©lĂ©bile sur mon visage. Je sais que si je le mets sur mon visage, il se met automatiquement dans mon coeur.

Je me sens beaucoup plus lĂ©ger ! Je vais voir si ça tient dans le temps, car la suite de mon histoire se prĂ©sente dĂ©jĂ . Je sais que je dois quitter ma chambre dans 3 mois et je n’ai encore aucune idĂ©e oĂč aller. La rencontre Zoom de hier soir autour du Miroir m’a fait comprendre que je ne dois surtout pas me prĂ©cipiter. Si je vais trop vite, je risque de me trouver dans une situation qui ne me correspondrait pas. Lenteur, dĂ©tente et rĂ©ceptivitĂ© mĂ©ditative sont de rigueur au cours de la pĂ©riode Ă  venir. Je vais dĂ©jĂ  tranquillement laisser passer les fĂȘtes, mais j’ai dĂ©jĂ  commencĂ© Ă  lancer des perches par-ci et par-lĂ … C’est simple, lĂ  oĂč il y une chambre pour moi, d’accompagnant, d’invitĂ© ou que je peux louer, j’irais… peu importe oĂč ce sera ! A suivre… 

Ah oui, n’oubliez pas, demain soir, mercredi 9 dĂ©cembre, a lieu la deuxiĂšme causerie autour de l’Amour. C’est par Zoom et trĂšs facile de participer. A droite de cet article vous trouvez les dĂ©tails et un lien vers l’espace de partage. Il suffit de cliquer dessus et vous serez automatiquement emmenĂ© vers la salle de causerie. Peut-ĂȘtre Ă  demain ?

Je nous souhaite une dĂ©licieuse journĂ©e dĂ©tendue… ∞❀∞ 

DĂ©jĂ  aprĂšs minuit
La lune n’est pas encore Ă©teinte
Parce qu’avant d’Ă©teindre les lumiĂšres
LumiĂšres d’Ă©toiles
Donnez un autre moment aux amoureux

Demain sera un nouveau jour
Et que pouvez-vous attendre d’un nouveau jour?
Alors donne-nous un autre moment
Juste un autre moment
Bien que déjà aprÚs minuit

DĂ©jĂ  aprĂšs minuit

DĂ©jĂ  aprĂšs minuit
Je n’ai pas encore allumĂ© le matin
Parce qu’avant le nettoyage
L’hier des rues
Donnez un autre moment d’amour

Demain sera un nouveau jour

DĂ©jĂ  aprĂšs minuit
Le soleil n’est pas encore allumĂ©.
Parce qu’avant de diviser
Le journal et le lait
Donnez-nous un autre moment pour ĂȘtre aimĂ©

Demain sera un nouveau jour

4 commentaires sur « Garder le sourire ~ Keep smiling »

  1. Ah le retour des textes en français 🙏
    C’est plus facile pour moi de te lire et ça me paraĂźt plus authentique 😉
    Je me mets la pression pour ĂȘtre une bonne employĂ©e, une bonne fille,une bonne amoureuse…j’ai envie de dire STOP,d’arrĂȘter de faire semblant….
    Dire OUI à qui je suis🙂
    Belle journĂ©e 💖

    Aimé par 1 personne

  2. Juste un sourire 🙂 un SOURIRE pour t offrir le meilleur de mon cƓur..peut ĂȘtre Ă  ce soir…suivant mes horaires de fin de gardes….bises souriantes

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s