Folie ou muselière

Taillefer (09), France 🇫🇷

A la suite de mon article de hier, je me trouve à nouveau face à un dilemme que je connais si bien et pour lequel je n’ai pour l’instant pas trouvé une solution durable satisfaisante. Jusque là, j’ai basculé tour à tour d’une option à l’autre, sans réussir à trouver le juste milieu ou le point d’équilibre. Peut-être parce qu’il n’existe pas… ou, simplement parce qu’il y a une troisième option que j’ai occultée pour le moment. 😏

Depuis mon passage en Inde en mai 2017, je suis régulièrement invité au silence. Rester dans mon territoire et respecter celui de l’autre revient quelque part au même. Mais, comment faire pour me taire et rester dans mon territoire quand je suis sollicité dans mon rôle d’initiateur ou d’éveilleur d’un potentiel… et que je vois et que je sais exactement où se trouve un éventuel problème, sa source et la solution ??? Comment ne rien dire quand ma co-exploratrice se trompe de voie ou va droit dans le mur… que je le sens et le perçois avec tous mes sens et mon corps de guide entier qui hurle “NOOOON” ??? 🤪

Parfois je me dis que ce serait plus simple de subir une lobotomie pour extraire mon savoir, ma motivation et mon implication. Qu’est-ce qu’il serait agréable d’être un moldu, de vivre bêtement selon les règles posées par une minorité au pouvoir, d’avoir un comportement comme les autres qui endort, castre et coupe les ailes de ceux qui m’entourent… et d’arriver malgré tout à me sentir épanoui, comme un oiseau sans ailes, ni couilles dans une cage dorée. Je dis bêtement, car nous avons réduit quasiment tous les animaux à cette forme d’esclavage… finissant par nous y enfermer nous-mêmes également. 🐖🐑🐓🐂

En même temps, tout en me libérant du joug de l’homme castré, je reçois par le miroir, haut et fort, cinq sur cinq, depuis longtemps et de manière continue, l’invitation à me débrider complètement et à entrer de plus en plus dans ma folie divine. J’ai besoin de cette folie pour me décrocher de mon mental, poser ma tête de côté et pour retrouver de manière intuitive avec mes partenaires, le chemin perdu vers la maison. Mais… beaucoup de ma folie passe par la parole. 🙊

Je vis ma parole réellement comme un flot puissant qui brise les retenues, les barrières ou d’autres obstacles limitants sur son chemin… pour moi-même, mais aussi pour les autres. Quand je lâche ma voix, je me sens dans ma voie. Quand j’ose me lâcher librement et que je me sens accueilli par ceux qui sont présents, je sens intérieurement cette sensation si connue et agréable d’être emporté par un courant d’eau vive. Dans certaines circonstances j’entre carrément en transe et je deviens canal. C’est ma propre voix qui ouvre cette voie vers l’autre monde. D’ailleurs, quelqu’un que j’ai accompagné il y a longtemps m’appelait carrément “parole magique”. Ça flattait mon ego, mais, si je suis honnête, je sais que ce n’est pas tout à fait faux. 🌎🌏 

IMG_3845.JPG

Merci Eric…

Me taire, me lâcher… me taire ou me lâcher… me taire et me lâcher… comment combiner les deux. J’avais déjà trouvé une solution dans le passé, une voie de passage qui m’a semblé logique. Peut-être est-ce toujours la même et que j’ai juste à me parfaire. Il s’agit tout simplement de me taire quand je me trouve en compagnie de ceux qui ne me comprennent pas et de me lâcher uniquement quand je me trouve avec ceux qui me reconnaissent tel que je suis vraiment et qui m’autorisent d’emblée à m’épancher. 😍

Dans mes stages et retraites, ça faisait partie des critères d’inscription. Pour que je puisse animer de manière spontanée et vivante, chacun devait en amont accepter mes interventions à venir sans broncher. Il y a eu souvent de la magie de cette manière. Quand je me sentais pris par le Tandava et que la vie prenait le contrôle à travers moi, “ça coulait de source”. Si j’ai fini par arrêter les animations, c’est parce qu’il était très difficile de créer les circonstances adéquates avec autant de monde en si peu de temps. Les 3 dernières fois il y a eu chaque fois une personne qui par manque d’intelligence spirituelle a su saboter une partie du processus. 🧨

Pour l’instant, je ne vois que cette possibilité ; m’entourer autant que possible des gens qui me “voient”, avec qui je peux être complètement moi-même et avec qui je peux me laisser aller librement, quand et comme ça me vient. En revanche, face aux autres, j’ai un petit effort à faire pour rester en retrait ou peut-être juste rester une présence joyeuse, sans plus. Me taire ET lâcher donc… pour le moment, en fonction des personnes et des situations. J’en suis là pour l’instant, mais je reste attentif aux signes quant aux autres possibilités. 🤓

Bon… depuis que j’ai dit que je sortais du placard, mes journées ont commencé à changer un peu. Plusieurs femmes sont déjà venues expérimenter une première exploration alchimique et quelques accompagnements se profilent sur mon itinéraire à venir. J’ai plein de place pour ajouter d’autres étapes, car certaines destinations ne sont pas confirmées… et mon itinérance n’a pas encore de destination finale. ☺️  

Attente de 40 secondes avant la chanson… après j’ai eu des frissons… ☺️ 

5 réponses

  1. florence arnaud

    Bonjour Michaël,
    un petit commentaire, me ravissant, c’est ce que tes écrits m’apportent à cette heure
    du réconfort de l’apaisement, un sourire tendrement
    En ce jour, en ce mardi Michaël,
    Je déploie enfin ma paire d’ailes
    Je grandis je souris face à tes écrits en prenant le précieux
    de la vie, qui danse devant mes yeux
    Mes maux qui encore m’étouffent, me bloquent
    semblent s’envoler ainsi je suffoque
    moins face aux épreuves d ‘aujourd’ hui
    En ce jour je te dis grand merci
    de tes accompagnements, de par tes écrits dactylographiés
    de tes partages personnels, voir intimes, qui me permettent d’avancer
    douce après midi, virtuel hug envoyé
    belle journée fleurie, je te remercie
    d’être celui que tu es, de m’accepter sur ces pages
    De m’aider a grandir enfin, par ces phrases emplient de bouées évitant le naufrage
    Namasté Michaël ; merci de me montrer ainsi les beautés de la terre, de l’eau du ciel

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s