Pourquoi si sauvage

Paris (75), France 🇫🇷

Avec le temps, je suis devenu progressivement de plus en plus sauvage. Surtout ces 7 dernières années. C’est du sens figuré du mot dont je parle, c’est-à-dire que je suis devenu farouche, timide, solitaire et prudent. C’est mon sujet du jour parce que je me rends compte que quelques personnes proches ne semblent pas vraiment comprendre mon fonctionnement, mon comportement, mes choix ou ma distance. Surtout qu’en apparence je semble manifester souvent encore de l’assurance et d’autres attitudes expansives. 😌

Détrompez-vous ! Certes, en partie, là où ça concerne l’écoute de la Vie, je me sens relativement sûr de moi. Mais le terrain est miné par mon manque d’assurance et peut-être même le manque d’Amour que j’ai pour moi. C’est comme si j’avais quelque part deux personnalités, dont l’une est très sûre d’elle et l’autre patauge complètement dans la semoule. C’est un état de fait avec lequel j’apprends à vivre et que j’ai même su rendre utile. 🍚

La source de ce phénomène se trouve probablement dans mon hypersensibilité liée à mon état d’Indigo. Ceci a dû renforcer une de mes 5 blessures de telle manière, qu’encore aujourd’hui elle reste active, alors que les autres se sont bel et bien mises en sourdine. Cette blessure, le rejet, vient originellement de la relation entre mon père et moi. Le reniement, l’exclusion, la violence, la manipulation et le besoin systématique de me rabaisser m’ont bien fait comprendre que je n’étais pas quelqu’un de bien. 😒

En grandissant sans lui, je me suis fabriqué une image d’un héros dans l’armée Israélienne qui allait venir me chercher un jour. Je me souviens encore d’avoir utilisé ce mensonge à l’école primaire, pour impressionner mes camarades de classe à des moments de conflit. Quand j’ai découvert comment mon père était réellement, j’ai eu beaucoup de mal. De l’extérieur et en superficie il ressemblait quelque part à l’homme dans mon rêve, mais avec le temps j’ai aussi découvert les autres aspects de lui. 😅

Quand, pendant mon parcours thérapeutique, j’ai compris à quel point je lui ressemblais, l’idée que j’avais de moi a été confirmée et renforcée. Je n’étais pas quelqu’un de aimable. Mes maladies, échecs et problèmes intimes ne venaient que valider une évidence. Extérieurement, je montrais une belle armure bien luisante. Intérieurement c’était la dèche… et j’ai longtemps été dépressif avec des idées suicidaires. J’ai tout fait pour ne pas lui ressembler. Mais pour pour y arriver, il fallait d’abord accepter l’état des faits. ☠️

Mon expérience d’éveil vers 2001 a changé la donne. J’ai compris et j’ai réussi, grâce à mon désir de m’en sortir et grâce au miroir, à transcender mes blessures. Ça m’a pris plus de 15 ans de travail intensif sur moi et aujourd’hui j’en suis fier… en même temps, la blessure de rejet continue à m’enquiquiner. Je me mets en question tout le temps, je doute en permanence et je cherche systématiquement confirmation… avant chez mes amis, maintenant dans le miroir et les signes. 🔎

D’un côté j’ai un grand et profond Amour pour l’être que je suis… de l’autre, je me juge, je me critique et je me dévalorise tout seul. Mon père est mort, mais son oeuvre continue. Voyant la magie qui s’opère de plus en plus dans ma vie, c’est de moins en moins… certes, mais c’est toujours là. Comme je n’arrive pas à m’en débarrasser j’ai fait d’un phénomène un allié pour m’aider à changer les scénarios habituels et à éviter ainsi la douleur.⚡️

Ce mécanisme est comparable à ma fuite d’il y a 4 ou 5 ans, après ma dernière séparation, où le scénario a ravivé massivement toutes mes blessures. Fidèle au masque de celle qui domine, le rejet donc, j’ai pris la fuite. J’ai fuit la douleur, certes, mais j’ai fuit “en avant”, vers la solution, vers ma guérison, vers mon rêve, vers ma destiné, ma liberté et ma puissance… en quittant en même temps le confort et la routine sclérosante. 🎒

Je sais qu’il y a des gens qui m’aiment et qui m’apprécient. Mais, comme je suis hypersensible et en plus clair-sentant, la moindre contrariété que quelqu’un peut avoir me concernant me touche et je peux rapidement me sentir de trop et m’isoler, ou carrément prendre la poudre d’escampette. Pour me sentir à l’aise quelque part avec quelqu’un j’ai besoin de me SENTIR aimé, de sentir la partie inconditionnelle de l’Amour chez l’autre. J’ai besoin de me sentir choisi. J’ai besoin de sentir que je suis aimé pour ce que je suis, et non pas pour ce que je peux représenter. Je vois bien que je ne peux rien changer à cet aspect de moi, alors j’ai décidé d’en faire un outil. 🌡

Je sais que ce n’est pas pour rien que j’ai cette sensibilité. Je me dis tout simplement que la Vie me veut certainement ainsi et que j’ai besoin de tout ça pour trouver mon chemin pour le suivre jusqu’au bout. Alors j’utilise ma sensibilité pour être encore plus réceptif et pour mieux me laisser guider. Quand je me sens de trop, ça veut donc dire pour moi que c’est le moment de partir et peut-être même de laisser se délier un lien qui arrive à sa fin. Quand je ne me sens pas désiré ni choisi clairement, je ne me m’engage pas… ni dans un projet, ni dans une invitation, ni dans un accompagnement… ni dans une relation. 😅       

Je vais donc uniquement chez quelqu’un qui sollicite clairement MON aide et qui est motivé… ou chez quelqu’un qui m’invite et chez qui je sens cette sincérité simple de l’Amour sans condition. Pas question que je répète les mêmes erreurs et que je me laisse utiliser. Pas question non plus que je m’invite tout seul et que je m’incruste. Je préfère encore rester dans mon camion tout seul dans une forêt, plutôt que de parasiter quelqu’un. J’assume ma liberté et je tiens à ce qu’elle reste pure. Si j’utilise ceux qui ne sont pas libres pour que je puisse survivre, alors, je ne suis pas vraiment libre non plus. 🤥

Ça a l’air simple peut-être, tout ça. Dans le fond ça l’est certainement. Dans le quotidien de ma vie ça augmente mon engagement et mon intégrité… et c’est loin d’être facile, ni léger ou simple. Je fais enfin ce que j’aurai dû commencer quand j’étais encore enfant : aller uniquement là où je suis aimé pour ce que je suis. A mon âge ça élimine pas mal d’amitiés intéressées, mais aussi les projets et les lieux qui ne me correspondent pas. Ce ménage crée des vides énormes que j’apprends doucement à assumer… et à accueillir. 😇

Délicieuse journée à tous ∞💜∞

 

6 réponses

  1. Catherine

    😊💕💕 Touchée….alors Amitié…loyale et inconditionnelle…..mais virtuelle 😩
    🤔Bah tu auras bien une petite nostalgie de soleil ☀️…un jour et nous aurons ainsi l occasion de faire connaissance !!
    Enfin…toi, parce que moi je commence à avoir une petite idée ( près de trois ans maintenant que je suis tes aventures intérieures et comme toi je suis une film et séries addict 😉ça serait une super idée de série non ?
    🥰🥰

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s