Clones et perroquets

Ville d’Avray (92), France 🇫🇷

C’était une journée de voyage hier. Je suis parti vers 9 heures d’Amsterdam et je suis arrivé chez mes Amis, ici à Ville d’Avray, vers 21 heures. Après plusieurs semaines plein de tentations alimentaires j’étais heureux de ne plus manger. Le trajet dans le bus a duré 9 heures et, comme ne n’avais pas soif non plus, je me rinçais juste de temps en temps la bouche avec du liquide pour les dents, afin d’avoir une haleine fraiche et un goût agréable. 🤐

Ça devrait être ma première journée de sevrage alimentaire. Je me sentais 120% prêt pour me nourrir à nouveau d’énergie et d’Amour. Puis, en arrivant ici j’ai compris que le congélateur avait cessé de fonctionner et que plein de nourriture devait être mangée. J’avais vraiment le choix, je le sentais… mais, tout de suite une phrase réponse m’est montée à l’esprit : “Si tu veux faire rire dieu, fais des projets !”… Alors, j’ai accueilli ce qui s’est présenté et j’ai rejoint mes amis à table autour d’un délicieux repas qu’ils avaient préparé. Comme il y avait également plusieurs pizzas dans le lot, j’en ai bien profité… 🍕

Mon miroir de la journée était principalement constitué de trois fragments. Il y avait d’abord une situation compliquée par rapport au moment où j’allais récupérer ma maison sur roues. L’Amie qui me l’avait hébergé gracieusement, et qui voulait anticiper mes désirs, a quitté la simplicité qui existe quand chacun reste simplement dans son territoire. Le message que j’ai vu dans la situation était : “Reste dans ton territoire. Ne cherche pas à plaire ou à être aimé. Ne te mêle pas de ce qui ne te regarde pas. Donne juste l’information qu’il faut. Jamais des justifications. Sois juste fidèle à qui tu es en toute simplicité.” 😌

Puis, pendant le repas, me trouvant avec deux êtres ouverts et réceptifs comme j’aime, je me suis senti comme un poisson dans l’eau et nous avons parlé de nos défis réciproques cachés derrière ce qu’ils pensaient être simplement des vacances. Comme ils étaient deux, j’ai eu donc deux beaux messages. J’avais l’impression que les deux étaient plus avancés que moi dans les domaines concernés et que leurs défis annonçaient ceux que j’allais vivre prochainement. 🙃

Un des deux allait à « l’Espace des Possibles » et son défi était de développer l’aptitude à être dans un groupe sans avoir besoin de donner son avis, de revendiquer ou de provoquer une situation conflictuelle. J’y vois bien mon défi à moi aussi, car à chaque fois que je vois un groupe de gens qui naviguent dans le monde de la thérapie ou de la spiritualité je ne vois que des ombres qui suivent des personnes charismatiques et qui ne sont que des clones et des perroquets… c’est-à-dire qu’ils copient leur propre enseignant et répètent jour après jour les mêmes vérités qui deviennent des clichés dépourvus de l’essentiel. Quand je vois ça, j’ai du mal à me taire. 😅

IMG_1437-001

J’ai vraiment peu d’estime pour tous ces enseignants charismatiques qui prodiguent des connaissances et valeurs qui ne fonctionnent visiblement pas. Ils sont de mon point de vue dans l’expression de leurs blessures et certainement intéressés par autres chose… argent, popularité, pouvoir, etc. Et je peux vous dire qu’il y en a beaucoup ! Il suffit de s’en approcher un peu pour constater à quel point leur vie est aussi triste, pauvre et dépourvue de sens que la vie de n’importe qui d’autre… et que ce qu’ils enseignent ne marche tout simplement pas. Beaucoup d’entre eux ont déjà contracté des maladies qui montrent de quelle manière ils sont à côté de la plaque… et ils finissent généralement leur vie sans avoir réglé le conflit intérieur, que leur pathologie mortelle démontre. Malgré tout, les gens les suivent… visiblement ils veulent mourir de la même chose ! 😜  

Même dans mon journal ça fait sortir mon indignation. Il est tellement rare que j’entende parler d’enseignants qui meurent simplement de vieillesse… dont la santé était bonne et leur vie un vrai exemple pour les autres. Louise Hay en est une… et récemment j’ai entendu parler de quelqu’un d’autre dont le nom m’échappe. C’est pour cela que moi-même je me suis autant retiré de l’accompagnement. Je suis très conscient que moi aussi je peux me leurrer et avoir des motivations encore basées sur mes blessures. Si je me trompe, il n’est pas question que j’amène une foule avec moi dans un éventuel précipice. 🤨

Aujourd’hui je deviens peut-être enfin un vrai accompagnant. Quelqu’un qui est juste là, présent, à l’écoute, disponible… et qui marche à côté de l’autre seulement pour lui permettre d’avoir un repère. Aujourd’hui, la seule chose qui m’intéresse encore dans ce que je peux apporter à quelqu’un, est de l’aider à sortir des dogmes tout faits et à développer sa propre intelligence spirituelle. Si j’accompagne encore parfois ce n’est pas pour en faire un “suiveur” de plus… mais plutôt un “maitre à devenir” ! Ça fait sortir en moi davantage l’emmerdeur que je suis… celui qui pose des questions qui dérangent. 😉  

Donc, un de mes Amis allait à l’Espace des Possible et l’autre allait randonner avec un petit groupe. Son défi semblerait être la capacité de se dire, de ne pas se taire par peur des conflits… et ainsi laisser son originalité sortir de l’ombre. Les deux défis de mes Amis conjugués semblent contradictoires, mais sont de mon point de vue simplement complémentaires. D’une part, ne pas être en réaction… se taire quand il n’y a rien à dire… et d’autre part, oser exprimer sans peur et en toute simplicité ses convictions si telle est la demande. Il s’agit quelque part de trouver le juste milieu dans la communication avec les autres… ni trop, ni pas assez. 🗣

Personnellement j’ai l’impression de ne pas encore en être là. Pour l’instant je semble encore avoir besoin d’être seul, avec moi. Certainement pour sortir de plus en plus de mes vieux réflexes. D’ailleurs, j’ai constaté que ça change doucement. Avant-hier soir j’ai discuté avec un ami d’enfance qui a la tendance à venir piquer là où ça fait mal. Je me suis vu beaucoup plus détendu et avec plus de recul que d’habitude…. et cela autant dans mon expression verbale que dans mon ressenti corporel. Après coup j’étais très fier de moi… car normalement ma passion m’aurait emporté. 🤪

Bien évidemment, il s’agit pour moi également de cesser d’imiter quelqu’un et de répéter comme les autres des vérités toutes faites afin de rester intimement en lien avec le vivant, le présent et l’original… pour que je laisse la place à ma particularité d’émerger… et que je trouve ma juste place dans notre communauté d’humains. ❤️ 

Mon tirage du matin semble confirmer mon miroir et mon ressenti…   

IMG_1721-001Le jeu OSHO transformation tarot dit : Sois fidèle à toi-même, car ta propre vérité peut te conduire à la vérité ultime. La vérité de personne d’autre ne peut être ta vérité. Vous avez une graine en vous. Seulement si cette graine pousse et devient un arbre, tu aura une floraison; alors tu aura une extase, une bénédiction. Mais si tu suis les autres, cette graine restera morte. Et tu peux accumuler tous les idéaux dans le monde et réussir, mais tu te sentira vide, parce que rien d’autre ne peut te combler – seulement ta semence, quand elle devient un arbre, te remplira. Tu ne te sentiras satisfait que lorsque ta vérité a réussi à fleurir, pas avant.

IMG_1720Le jeu OSHO  zen tarot dit : Le personnage de cette carte fournit une image moderne de l’âne de Buridan qui mourut faute d’avoir pu choisir entre un seau d’eau et une botte de foin. Mais nous sommes précisément dans ce genre de situation lorsque nous restons coincés dans l’aspect indécis et dualiste du mental. « Dois-je laisser aller mes bras et tomber tête la première ou laissez aller mes jambes et tomber les pieds devant ? Dois-je aller ici ou bien là ? Dois-je dire oui ou bien non ? Quelle que soit la décision que nous prenons, nous nous demanderons tou-jours si nous avons fait le bon choix.
La seule façon de sortir de ce dilemme est, malheureusement, de lâcher les deux simultanément. Vous ne vous en sortirez pas en essayant de résoudre la situation, en établissant une liste de pour et de contre et sûrement pas en y réfléchissant. Mieux vaut suivre votre coeur, si vous pouvez le trouver. Si vous ne le trouvez pas, sautez simplement ; votre coeur commencera à battre tellement fort qu’il n’y aura aucun doute de l’endroit où il se trouve !

OSHO no-thought dit : Juste un peu de vigilance… pour se consacrer à la créativité, à l’amour, à la sensibilité, et pour faire de cette petite vie juste une série de chansons que vous dansez dans votre vie afin que votre mort sera votre crescendo de danse; que tu vis totalement et que tu meurs totalement, sans plainte… avec gratitude, avec gratitude à l’existence.

Mmmmmm… et qui sait… si mon miroir est juste, peut-être vous sentez-vous à votre tour touché ou concerné également… Quoi qu’il en soit, une belle journée bien chaude nous attend. Je vais tranquillement atterrir de mon voyage et commencer par m’assoir un peu avec moi… 💜  

Je vous souhaite une magnifique journée 🌞🌞🌞

4 réponses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s