Retour dans le monde

L’Houmeau (17), France đŸ‡«đŸ‡·

Hier, j’ai fait deux tirages de cartes pour mes Amis. J’ai utilisĂ© plusieurs jeux et comme d’habitude l’ensemble parle presque plus de moi que d’eux. Rien de plus facile pour savoir oĂč j’en suis, que de diagnostiquer la situation de quelqu’un d’autre, puisque je ne me tromperai jamais sur lui
 me concernant. Les jeux semblent m’indiquer mon retour dans le monde social. 🌎

J’ai pensĂ© que mon dĂ©fi allait commencer Ă  mon dĂ©part de Taillefer. Mais non, je pense que mon passage ici prĂšs de l’Île de RĂ© est encore une sorte de sas prĂ©paratoire. Etre Ă  L’Houmeau est facile pour moi. Je suis entourĂ© de plusieurs personnes qui me ressemblent Ă©normĂ©ment et c’est presque naturel de me retrouver ici avec eux. Pas de pression, pas de surprise, pas de gĂšne
 c’est tout simplement simple ! ✌

Les tirages m’indiquent que ça va changer. Certes, je ne fais pas de divination avec les cartes. Pour moi, les cartes ne disent jamais ce qui va se passer, mais toujours l’endroit oĂč j’ai Ă  me transformer et Ă  mettre mon attention. En voyant mon dĂ©fi, je peux souvent dĂ©duire ce qui va se passer et c’est proche de la divination. Sachant que je pars dĂ©jĂ  aprĂšs-demain, il est clair que je suis invitĂ© de me mĂȘler Ă  nouveau davantage avec mes frĂšres et soeurs humains Ă  Amsterdam. đŸ„Ž

Certes, ma pĂ©riode d’ermite d’un an a servi Ă  mĂ©taboliser mon vĂ©cu des ces 7 derniĂšres annĂ©es
 mais ma solitude m’a permis surtout de prendre du recul et de sortir des interactions d’avec mon entourage pour calmer ma rĂ©activitĂ© quant au agressions relationnelles Ă©ventuelles. Je me sens beaucoup plus serein et beaucoup moins Ă  fleur de peau maintenant. Mes plaies ont Ă©tĂ© bien soignĂ©es et semblent cicatrisĂ©es. Alors, je pense que le moment est arrivĂ© de retourner doucement dans la foule et de voir oĂč j’en suis rĂ©ellement. 😅

Quelques oeuvres de GaĂ«tan… â˜ș 

En plus, je suis censĂ© ne perdre ma folie douce en chemin. Il est clair pour moi que je dois oser ne pas seulement la maintenir, mais carrĂ©ment continuer Ă  la faire croitre. Pour cela, il suffit que je me dĂ©tache davantage du regard des autres, que je sois aussi naturel que possible, que je me libĂšre de tout objectif egotique et que je garde assez de recul pour voir les choses de maniĂšre globale
 avec une vision du “grand plan” qui se dissimule derriĂšre les dĂ©tails. đŸ€”

Ce n’est pas nouveau pour moi, tout ça. Comme toujours, les nouveaux dĂ©fis se succĂšdent et les anciens reviennent de maniĂšre redondante pour ĂȘtre approfondis. Je vais me laisser porter par la Vie vers de nouvelles situations, en essayant de ne plus rĂ©sister du tout. La Vie sait mieux que moi ce dont j’ai besoin, alors je vais faire de mon mieux pour ne pas freiner son Ă©lan d’Amour pour moi. Je vais me laisser guider par elle pour traverser les “rapides” des fleuves des relations humaines avec fluiditĂ©, courage et amusement. đŸ›¶

Je suis un homme social. En tout cas, j’ai toujours pensĂ© l’ĂȘtre dans le passĂ©. J’ai toujours Ă©tĂ© entourĂ© de beaucoup de gens et pendant longtemps j’ai Ă©tĂ© le chef ou le bout en train. En passant par l’autre extrĂ©mitĂ©, la solitude, j’ai re-dĂ©couvert ma nature vĂ©ritable dont je n’ai pas voulu quand j’étais jeune. J’ai toujours pensĂ© qu’il fallait ĂȘtre DANS le groupe, alors que je me sens depuis toujours le mieux quand je me trouve Ă  la pĂ©riphĂ©rie. Je me sens intĂ©rieurement souvent comme un chien de berger qui surveille son troupeau. J’aime me mĂȘler aux gens, vraiment
 mais pour ensuite retourner tranquillement seul sur le promontoire de mon rocher pour les observer. 🐕    

Une belle journĂ©e s’annonce. Hier nous sommes encore retournĂ©s sur la plage naturiste de l’Île de RĂ© pour colorer nos corps. Comme d’habitude, ma co-exploratrice et moi avons fait la larve au soleil, alors que son pĂšre partait, Ă©galement comme d’habitude, avec son chapeau et son sac plastic Super-U, pour ramasser les trĂ©sors dont la plage est jonchĂ©e pour l’oeil entrainĂ© comme le sien. En mĂȘme temps, il ramasse des dĂ©tritus qu’il trouve et revient avec son sac plein d’objets mĂ©langĂ©s, dont une partie va Ă  la poubelle et l’autre sert Ă  fabriquer ses oeuvres d’art. đŸ–Œ

J’aime la folie douce de mon frĂšre. A mes yeux il est beaucoup plus dĂ©bridĂ© que moi. C’est presque en permanence qu’il laisse libre voie Ă  son enfant intĂ©rieur qui invente sa vie au fur et Ă  mesure. Je trouve magnifique de voir comment il ose agir et parler comme un adulte qui assume pleinement son enfant intĂ©rieur et qui choisit de vivre sous cette influence spontanĂ©e et naturelle. J’ai compris que ma prĂ©sence stimule son Ă©tat, mais je le vois en mĂȘme temps comme un exemple Ă  atteindre. Moi, je le valide
 et lui me montre en live la libertĂ© intĂ©rieure Ă  laquelle j’aspire. Ça fait une bonne Ă©quipe de fous. 😉 

DĂ©licieuse journĂ©e Ă  tous ∞❀∞ 

Image mise en avant en haut de l’article : 3 Fous de Bassans… 😉 

3 commentaires sur « Retour dans le monde »

  1. Hello Michaël,
    Je suis en stage de Wutao aux Arcs 1600 pres de bourg-st-Maurice.
    Parmi les 60 stagiaires, il y avait un militaire commando prĂ©nommĂ© F…. S.

    Les parapentes passaient au dessus de nos tetes comme chaque matin a 2000 m d’altitude, lorsque hier matin, un des hommes volant a pris sa voile dans les cables d’un telesiĂšge Ă  l’arret pour la saison, avec un grand bruit.

    Notre ami militaire est parti en courant, armĂ© d’un mousqueton et d’une sangle de rappel, il est montĂ© sur le pylone a 10 metres du sol, et est allĂ© secourir l’homme en mauvaise posture, car risquant que sa toile glisse sur les cables.

    Apres l’avoir interrogĂ© rapidement sur son etat, il l’a fait remonter sur les passerelles du pylone, en attendant de l’aider Ă  redescendre par l’echelle, mais assurĂ© par un harnais.

    Notre animateur de stage nous Ă  ensuite expliquĂ© que notre ami F… etait un cas typique d’homme qui a trouvĂ© sa place dans la sociĂ©tĂ©, en jouant le rĂŽle de sentinelle.
    Partant d’une structure de caractĂ©rielle de quelqu’un Ă©tant plutĂŽt dans les peurs en gĂ©nĂ©ral, il a su s’Ă©quilibrer assez pour garder ce cotĂ© protecteur, et jouer a merveille le rĂŽle de gardien de tribu.
    Le monde a besoin de chacun, avec nos particularités personnelles.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s