Des pas en plus

Le Rouret 06650, France

Après ce beau stage et un jour de transition, me voilà encore au lit à 11h ce mardi matin chez mes amis au Rouret. Je suis dans la chambre du fils et même à partir de là où j’écris j’ai une vue magnifique sur le village et sur la Méditerranée. 😍

Je suis à mon 5ème jour de retour au Prana et mon corps me demande du repos… alors, je l’écoute. J’ai commencé ma journée avec ce beau film. J’ai adoré ce mélange des sentiments qu’il a provoqué chez moi. Si vous voulez le lien, envoyez moi un message privé. 💑

J’aime être ici, dans cette région où j’ai passé 30 de ma vie. Même si ce n’est plus « chez moi », il reste mon attachement à ce passée tellement riche et aux gens que j’affectionne particulièrement. D’ailleurs, je profite de mon passage pour en voir quelques uns. ❤️

Ce matin dans un des posts, Alain a partagé comment il met en mouvement une vie qui lui plait que partiellement. Il a posé plusieurs actes et de lire cela m’a touché. J’aime voir quand quelqu’un ose sortir d’un quotidien constitué des compromis et de voir comment il reprend contact avec ses envies ou besoins et pose des actes pour les réaliser. 👏

Quelqu’un a dit un jour : « si ta vie ne va pas comme tu veux, changes quelque chose… peu importe quoi, mais changes quelque chose ». C’est ce que je fais aussi… de préférence avec le miroir pour savoir dans quel sens changer, bien évidemment. Tant que ma vie n’est pas comme je le rêve, je continuerais à changer et à mettre en place des changements. 😅

Je viens de faire 2 pas de plus. Le premier est que je ne propose plus des stages mais des retraites. Des Retraites de Prana-Tantra bien sûr… des moments de recul, des moments pour soi… pour prendre un nouvel élan… pour donner peut-être une nouvelle direction à sa vie… 💜

Le deuxième est que j’ai ajouté un jour au week-ends de retraite. A partir de septembre, les retraites dureront 3 jours. J’attendais avec ça depuis pas mal de temps. Je voulais d’abord arriver à enlever toute la pression ou tension que je peux sentir quand j’anime. ☺️

Comme je ne prévois pas de scénario et que j’ai lâché à pleins d’endroits différents, il y a des moments où je peux encore sentir la pression de la peur que « ça ne se passerais pas bien ». Tant que je n’avais pas encore complètement acquis cette paix intérieur, je ne voulais pas ajouter une journée de plus. 🍁

Le mot « retraite » m’aide à ça… Même si ce n’est qu’un moi, avec « stage », je sens un demande, un apprentissage, le travail. Avec « retraite », je sens repos, recueillement, bien-être, ressourcement. ⛱

Mon envie est de ne pas sentir la différence entre ma vie quotidienne et le passage vers une retraite… de ne pas sentir cette « obligation à la performance », mais de vivre uniquement la détente, le bien-être et le plaisir. Je sais que c’est possible, je m’y approche de plus en plus ! 😜

Belle journée à tous ❤️💛💚💙💜 

 

5 réponses

  1. Mfr

    La « justesse » des mots… J’aime bien ton « retraite » car il sonne en moi comme : temps pour soi, ralentir, prendre le temps, s’intérioriser, le calme, le silence sans un OBJECTIF à atteindre d’une connaissance à avoir. Il sonne comme « expérience que je vis ici et maintenant » 🙂 Bref, c’est joliiii

    Aimé par 1 personne

  2. Alain

    Ah la retraite… 🙂
    J’ai validé à ce jour 108 trimestres sur 171… 🙂
    « Plus que » 63 donc (15 ans et 9 mois) 😦
    Cela fait 3 ans que j’y pense fréquemment.
    Je sais que, psychologiquement du moins, je ne tiendrai pas jusque là, passant journées, mois, années, enfermé dans un bureau.
    Il y a quelques mois je me disais, allez accroches-toi et vas jusqu’à 50 ans.
    Mais je n’y parviens plus car trop insensé.
    Croatie en juin, Pérou en juillet, et fin de mon boulot actuel à la fin de l’année.
    Il y a quelques mois encore cette dernière échéance m’aurait fait peur.
    Mais aujourd’hui, les actes posés m’apparaissent justes.
    J’ai encore des peurs à lâcher, comme cette histoire de retraite justement.
    Peur de manquer d’argent à un moment donné.
    Pour ma fin de contrat, j’ai demandé une rupture conventionnelle pour pouvoir bénéficier du chômage, tout en continuant à valider des trimestres de retraite.
    Démissionner serait probablement plus « couillu », non du point de vue des humains, mais du point de vue de « l’Univers ».
    Bref, je sais avoir encore à lâcher, mais je suis confiant, un pas après l’autre 🙂
    Pour en revenir à la retraite de ton billet, elle me donne bien envie de venir y participer, de l’ajouter au nombre de mes péripéties à venir 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s