Coeur et prostate

Bordeaux (33), France đŸ‡«đŸ‡·Â 

Deux jours de sas entre la rĂ©union de La Grande Famille Ă  La GuĂ©riniĂšre et Taillefer, oĂč l’étape suivante de mon rĂȘve s’annonce. La Vie me montre pendant ce court passage, oĂč je ne suis pas encore ajustĂ© intĂ©rieurement pour vivre cette co-crĂ©ation qui m’attend. Pourtant, j’avais la sensation d’ĂȘtre prĂȘt
 Les Ă©vĂ©nements en chemin ont montrĂ© ma faille. 😅

J’ai senti ces derniĂšres semaines que ma prostate Ă©tait un peu en difficultĂ©. C’était plus difficile d’uriner que d’habitude, surtout la nuit. J’ai toujours eu la prostate fragile. Elle a Ă©tĂ© touchĂ©e pendant une intervention sur mes reins, quand les mĂ©decins ont extrait un caillou par l’urĂštre. J’avais environ 26 ans, il me semble. 💎

Normalement, une pathologie Ă  la prostate montre un dysfonctionnement dans la sexualitĂ©. Pourtant, je ne me sens pas du tout en difficultĂ© sur ce plan lĂ . Ce serait mĂȘme plutĂŽt le contraire. Certes, je vis encore beaucoup en mode “ermite” et ma vie intime se trouve loin du devant de la scĂšne. J’accueille cela plutĂŽt sereinement. Jusque lĂ , je n’avais pas vraiment compris ce message. 🍃

En chemin, tout prĂšs de Bordeaux, le tĂ©moin de la batterie de ma voiture s’est allumĂ©. Comme nous Ă©tions deux Ă  faire la route, Julien et moi, j’ai pris cet imprĂ©vu plutĂŽt cool. Quelques kilomĂštres plus loin, il y avait un garage Renault sur le trajet. Nous nous sommes arrĂȘtĂ©s et un mĂ©cano a rapidement diagnostiquĂ© que c’était l’alternateur qui n’alimentait plus la batterie. đŸ€”

Bien Ă©videmment, je suis allĂ© chercher tout de suite le message derriĂšre cette panne. MalgrĂ© cela, tout en roulant vers Bordeaux, je pensais plutĂŽt Ă  ce que j’allais faire avec mon camion tout court. Je l’aime beaucoup
 mais lĂ , avec toutes ces rĂ©parations, il me revient plus cher que si j’avais pris une occasion plus rĂ©cente. Plusieurs scĂ©narios ont traversĂ© mon esprit
 mais il m’a fallu jusqu’à ce matin pour comprendre. 😏

Il est dans un garage pas loin de l’hĂŽtel oĂč nous nous sommes installĂ©s en attendant le remplacement de la piĂšce. En discutant ce matin avec une Amie proche et en m’ouvrant Ă  ce qu’elle avait Ă  me dire, je pense avoir entendu et compris. En effet, ma batterie, mon coeur, ne se charge plus depuis quelque temps. Je le sens bien
 depuis quelques mois je sens bien qu’il se ferme Ă  nouveau tout doucement. 😏

Il y a plusieurs raisons Ă  cela je pense. Une Amie trĂšs chĂšre qui s’est Ă©loignĂ©e… la solitude qui accompagne mon Ă©tat d’ermite… mais j’ai compris  que la cause principale vient des rĂ©sidus de mon intransigeance. Pourtant, je ne le percevais pas chez moi, car je me sentais vraiment disponible pour tout me monde et dans l’acceptation de l’endroit oĂč chacun se trouve sur son chemin. Je me rends compte que ce n’est pas vĂ©cu de la mĂȘme maniĂšre par les autres. 😅

J’ai compris que certaines personnes ont peur de moi et peur de m’approcher. Elles semblent penser que je les juge, et du coup elles se rebiffent, s’opposent et  s’éloignent. Ce n’est pas comme ça que je le vis, mais je comprends que les gens puissent me percevoir ainsi. Ces situations lĂ©gĂšrement conflictuelles me touchent malgrĂ© tout profondĂ©ment, et du coup, ne me sentant pas le bienvenu, je m’éloigne Ă  mon tour en me fermant. 😔

Ne me sentant pas dĂ©sirĂ©, la source physique de ma puissance d’homme et de mon Ă©nergie de vie, ma prostate, se ferme et mon feu cesse d’alimenter mon coeur. Dans ce cas de figure, c’est la prostate que l’alternateur symbolise. En principe ma roulotte sera rĂ©parĂ©e aujourd’hui et je devrais pouvoir poursuivre ma route vers Taillefer demain matin. Un jour pour intĂ©grer cette leçon de Vie essentielle. 😍

Il s’agit donc de lĂącher totalement ce contrĂŽle, auquel je n’aspire pas de toute maniĂšre, et de m’abandonner corps et Ăąme Ă  la grande Vie. Je dois absolument m’affranchir du rĂ©flexe rĂ©siduel du thĂ©rapeute qui se  focalise sur la faille
 afin d’accueillir les membres de La Grande Famille que nous formons tous ensemble exactement tel qu’ils sont. Puis, il est temps que je reprenne cette place que j’ai toujours adorĂ©e et oĂč je me suis toujours senti dans mon Ă©lĂ©ment
 celle oĂč je fĂ©dĂšre, accueille et crĂ©e l’ambiance familiale. ❀ 

Bon, c’est encore un peu dans son Ă©tat brut. Nous allons faire un petit tour en ville pour laisser descendre et assimiler tout ça. Il fait gris. Un jour parfait pour rester Ă  l’intĂ©rieur
 quelque part entre ma prostate et mon coeur. Retrouver et rouvrir la voie
 đŸ”„

Magnifique journĂ©e Ă  tous â€ïžđŸ’›đŸ’šđŸ’™đŸ’œđŸ–€Â 

6 commentaires sur « Coeur et prostate »

  1. Merci Ă  toi Michael de partager si ouvertement ta route.

    Oui quelquefois j’ai peur de m’adresser Ă  toi, de te solliciter. Mais ce n’est pas l’impression d’ĂȘtre jugĂ©e par toi qui est prĂ©sente.

    C’est la difficultĂ© Ă  me positionner, Ă  sortir de mes blessures, Ă  m’engager vers l’unitĂ©, qui face Ă  toi me sautent aux yeux et me paraissent insurmontables.
    Et je peux me sentir anéantie face à ce constat. Et retourner dans mon trou.

    Je sens toujours ta bienveillance, mĂȘme quand je ne sens plus ta douceur. C’est une belle Ă©nergie.

    Et je suis heureuse que toi aussi tu aies besoin de te recharger auprĂšs de ceux que tu aimes.

    Bonne route vers Taillefer et au plaisir de te retrouver.

    Aimé par 1 personne

  2. bonsoir, Michaël
    je vous ai Ă©crit un message, il y a environ un mois, par la page « contact »….
    pas de rĂ©ponse…. l’avez vous reçu ????
    j’ai dĂ©couvert votre blog, ….par hasard…(Dieu qui voyage incognito…) avec le texte de Lisa Citore « if you want to change the world, love a man » ; quelques annĂ©es avant, elle a Ă©crit : « if you want to change the world, love a woman » (je l’ai mis sur ma page FB….)

    merci pour le texte de Grand corps malade ! musicalitĂ©, humour, poĂ©sie….et pertinence….

    Ă  propos de votre phrase : Je dois absolument m’affranchir du rĂ©flexe rĂ©siduel du thĂ©rapeute qui se focalise sur la faille…. elle me fait penser que j’ai plutĂŽt cette dĂ©-formation : voir surtout les potentialitĂ©s (son Ăąme dans sa plus belle dimension) chez l’autre (celĂ  a d ‘autres inconvĂ©nients….Ă©videmment !).
    et que j’essaie de ne plus utiliser les locutions je dois, il faut, yaka, etc….(c’est loin d’ĂȘtre Ă©vident !)

    je vous souhaite bonne route, et bon dĂ©codage…
    avec LumiĂšreAmourConfiance
    laura

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s