Sacrément simple

Boussens (31), France 🇫🇷 

J’ai encore trouvé un endroit qui me plait beaucoup. C’est juste en face du Lac de Boussens dans la Haute Garonne. Je me suis rangé sous les arbres au bord d’une route très peu fréquentée. Un camping-car me tient compagnie à une trentaine de mètres à ma gauche et il y a un camping et un hôtel encore un peu plus loin. Malgré une pluie abondante, un ciel couvert et le son léger de la route au loin, mes sens sont ravis.

Ce n’est pas facile en ce moment, de rester centré et connecté à l’Amour que je porte en moi. C’est peut-être parce que je suis seul… Peut-être parce que je crains que ça dure longtemps… Peut-être parce que je me déplace beaucoup… Peut-être est-ce à cause du temps un peu maussade… Peut-être parce que je commence à sentir déjà en moi le déséquilibre du couple que je vais accompagner dans quelques jours…

Il se peut très bien aussi que c’est justement ça mon défi. Rester centré en toute circonstance et garder le lien avec mon Soi tout le temps. Ça a l’air simple en parole. Mais ce n’est pas quelque chose que je maitrise avec ma volonté. Généralement, il suffit que je sois simplement présent aux sensations dans mon ventre. Je peux très bien faire d’autres choses en même temps, comme regarder des films par exemple. Parfois, sans savoir pourquoi, je perds cette “pleinitude”, ce qui se traduit par un bon petit repas pour enfants !  

IMG_5281

C’était le cas hier soir. Soudainement, vers 18 heures, ça m’a pris et j’ai mangé des saucisses avec de la mayonnaise, du fromage avec du pain aux fleurs et quelques magnums aux amandes. Miam… Ces derniers temps, je mange un repas tous les 10 jours environ. Les deux derniers repas étaient seulement séparés d’une journée de pause. Quand je perds ma connexion, la nourriture me rassure, me calme et m’endort… comme jadis la tété de ma maman. 

L’échange par mail hier avec ma jeune Amie R, m’a fait comprendre qu’il est important pour moi en ce moment que je fasse les choses à ma manière, que je m’occupe de moi, que je ne cherche pas à plaire, que je vis tout ce qui se passe comme un jeu et que je ne sois jamais motivé par l’argent, le pouvoir ou la célébrité… mais uniquement par le désir de m’approcher encore et encore de l’essentiel et de voir l’Amour se propager en moi et autour de moi. 

Je vis une vie on ne peut plus simple. Je ne fais quasiment rien. Okay, je me suis donné l’objectif d’écrire dans mon journal et d’apprendre un peu d’hébreu tous les jours… puis je regarde quelques films. De temps en temps je me déplace vers un spot suivant et parfois j’ai quelques échanges par écrit avec quelqu’un, par WhatsApp. Mais… la plupart du temps je suis seul avec moi. En plus, comme la saison touristique est terminée, je rencontre peu de gens et ça fait plusieurs jours que je n’ai parlé à personne.  

Avec mon ventre plein, j’ai dégagé tellement de chaleur cette nuit que je n’ai presque pas dormi. J’en ai profité pour réorganiser ma chambre et mieux tendre la bâche contre les portes de derrière. La pièce est mieux isolée ainsi et j’ai gagné de la place en déplaçant mon énorme Ibiza 800W vers l’espace vide sous la tête de mon lit de camp. Du coup, quand la lumière a pointé, j’avais plutôt envie d’aller dormir. 

Si quelqu’un pouvait m’observer à mon insu, il poufferait de rire. Me sentant libre, beaucoup de “méthodes” disparaissent et je me trouve souvent en train de faire des bêtises, de me salir, de faire des choses très vite ou justement très lentement… et de manière vraiment étrange. Comme me lever en pleine nuit pour aller en slip remplir mon jerrycan à une cinquantaine de mètres d’ici… et là, c’est un exemple vraiment modeste. 

Pour moi c’est sacré ce que je vis en ce moment. La simplicité de mon vécu m’approche de MICHAEL. Je le sais, même si le petit michael ne le sent pas nécessairement et qu’il peut paniquer parfois encore. Je sens que je prends de plus en plus de distance avec la vie profane, que je m’approche progressivement de la nature et ainsi de ma nature profonde. J’arrive à sentir le changement qui s’opère en moi, surtout dans ma faculté de me sentir de plus en plus chez moi là où je me pose avec ma roulotte. 

∞💜∞

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s