Sans effort ~ Without effort

🇬🇧To translate my article to your language, copy the French text, click on this link and paste it in the Google translator that opens…

Netanya, Israël 🇮🇱 

Je pense que personne ne devrait avoir à faire un effort… jamais. Ni pour être accepté ou aimé, ni pour recevoir de l’affection, ni pour participer ou être admis, ni pour passer de niveau en niveau ou de classe en classe… ni même pour manger ou un espace à vivre. Je pense sincèrement que nous nous sommes tellement éloignés de notre source, de notre divin, que l’effort est devenu une obligation et le seul moyen pour l’ego de survivre sans sa connexion essentiel avec la Source.

Du coup, je vois quatre catégories de gens. La première, celle de mes moldus-chéries, passe sa vie à faire des efforts inhumains. Les 25 premiers années de leur vie servent à s’adapter à une société dysfonctionnelle, les 35 années suivant ils marchent au pas dans une cadence non-humaine… et ce qui reste, si toutefois il a survécu à toute la violence en chemin, sert à se reposer enfin et de profiter des clopinettes qu’il a su économiser en ayant travaillé trop… Pour Ghislaine Lanctôt cela correspond au typologie du mouton blanc… qu’elle appelle « Belle ».

La deuxième catégorie se compose de ceux qui savent exploiter le système, soit parce qu’ils savent très bien jouer à ce jeu de société pourri… où simplement parce qu’ils trichent, manipulent, s’opposent ou abusent du système sociétaire défaillant. Ils prennent plaisir à faire un effort d’être différent que les autres… sans vraiment y arriver. Ces moutons noirs, que Ghislaine appelle « Rebelles » sont aussi empêtrés que les blancs. 

La troisième catégorie consiste des gens qui ont compris que le monde ne tourne pas rond. Ils agissent pour changer… se changer. Ils vont voir des médecins, des prêtres, des thérapeutes, des maitres… individuellement ou collectivement. Leur vie ne leur convient pas mais ils comprennent de plus en plus que ce n’est la faute de personne. Leur effort se trouve dans la recherche de leur liberté à partir d’eux-mêmes… Il me semble que le nom que Ghislaine donne à ce jument souveraine qui rigole est « Renée »…

La quatrième catégorie est toute petite. Ce sont ceux qui ont compris QUI ils sont vraiment. Ils sont conscients qu’ils sont dans ce monde, sans vraiment en faire partie. Ils ont compris le jeu que nous jouons tous ensemble et ils ne font plus d’effort. Non, pas par paresse ou incapacité… mais simplement parce qu’ils se souviennent de QUI ils sont et savent qu’ils sont les créateurs de leur histoire. Dans la typologie de Ghislaine cela correspond au jument ailée « Réalisée »…

« Le Grand Portrait » de Ghislaine lanctôt

• Ligne 1 : Quatre animaux, un animal par niveau de conscience.Le mouton est inconscient de la réalité. Le blanc plus que le noir.
 Il vit dans l’illusion d’être un mouton. Il a oublié qui il était. 
La jument est consciente de la réalité. Elle se souvient de qui elle est.
 La jument souveraine y renaît; la jument ailée le réalise.

• Ligne 2 : Chaque animal pense/parle/agit selon son niveau de conscience.Qu’il soit dans l’inaction ou dans la réaction, le mouton survit …et meurt.
 Tantôt dans l’action, tantôt dans la création, la jument vit …sans limites.

• Lignes 3 et 4 : La relation avec l’autorité varie selon l’animal.Le mouton est inconscient de sa diessité intérieure. 
L’autorité suprême est extérieure à lui. Il est la créature d’un créateur extérieur. 
Il croit en la hiérarchie supérieur/inférieur. Les moutons sont inégaux.
 Il a besoin du troupeau pour sa sécurité et du berger pour sa protection.
 Parfois soumis, parfois insoumis, le mouton obéit aux autorités extérieures.
La jument est consciente de sa diessité intérieure.
 L’autorité suprême est en elle. Elle est sa créatrice et sa créature à la fois.
 Elle croit en l’égalité (être) et en l’équité (avoir) de tous les individus.
 Elle ne fait partie d’aucun troupeau. Elle fait “jument-cavalière” seule (UNE). 
Elle est sa propre souveraine et n’obéit qu’à sa conscience. 
Elle est diessique, elle est TOUT, elle est solidaire de l’univers.

• Ligne 5 : Mourir de peur ou vivre d’amour ? Le mouton a peur. Il est l’esclave de ses supérieurs. Il obéit à leur loi..
 Obéissant, il reçoit des carottes. Désobéissant, il reçoit des coups de bâton. La jument s’aime. Elle est libre. Elle obéit à sa conscience.
 Son amour l’illumine et illumine les autres. L’amour est contagieux.

TRANSFORMATION
 : Le noeud se trouve dans la décision de mourir au mouton pour renaître à la jument.

• Lignes 6 et 7 : Victime impuissante ou créatrice toute-puissante ?Le mouton inconscient de sa nature diessique vit dans l’impuissance.
 Il croit que la victime, le sauveur et le coupable sont 3 personnes différentes.
 Il joue son rôle dans la souffrance. Il subit la survie qui est une tragédie.La jument consciente de sa nature diessique vit dans la toute-puissance. 
Elle sait qu’elle est à la fois créatrice, responsable et garante de tout ce qui lui arrive.
 Elle vit dans la joie de ses créations. Elle rit de la vie qui est une comédie.

• Ligne 8 : Faire la guerre ou vivre en paix ?Le mouton est en guerre. Tantôt il attaque, tantôt il se défend. Il lutte.
 Plus il se bat… plus il génère de violence… plus il se bat. Le désordre progresse.La jument est en paix à l’intérieur et à l’extérieur.
 Son être et son avoir sont en harmonie. Elle rétablit l’ordre diessique.
 Elle répand l’amour en elle et amène la paix mondiale.

• Ligne 9 : Tout est vibration dont la fréquence dépend du niveau de conscience.Le mouton vibre à la fréquence de la matière; il est en disharmonie avec sa diessité.La jument vibre à la fréquence de l’esprit; elle est en harmonie avec sa diessité.
 Elle fusionne l’esprit et la matière et elle finit ainsi par marcher et voler à la fois.

Je prétends faire partie de la dernière catégorie. Bien évidemment que je ne me suis pas encore réalisé. Depuis que j’ai vécu mon expérience d’éveil, je suis toujours sur le chemin vers ma réalisation. Mais, je me vois doucement m’approcher de mon but… qui n’est pas un endroit, ni une personne ou un projet, mais tout simplement un état intérieur. La réalisation correspond à ce moment précis où l’état d’Amour véritable est atteint… et que la Puissance, la Paix et la Liberté sont pleinement présents, sans plus vraiment avoir de l’importance.

Je ne me bats pas pour la société, ni contre… je ne lutte plus pour vivre ou survivre… je n’ai plus rien à prouver à personne. Vivre… mourir… c’est la même chose pour moi. Si je suis encore là… c’est simplement parce que je suis encore là ! Et peut-être ma présence a un sens quelque part… pour moi, au moins… pour aller jusqu’au bout de mon chemin, de mon histoire, de ma quêtePeut-être que mon chemin n’est simplement pas terminé parce que je n’ai pas encore vécu mon plein potentiel. Peut-être que la grande différence entre l’animal et l’humain est que l’animal fait déjà pleinement l’expérience de QUI il est et nous non… En parler est une chose, le vivre en est une autre…  

Alors, pas d’effort pour moi… plus d’effort. Juste accompagner le mouvement qui se présente… si toutefois il y en a… et savourer juste ce qui est là. Si aujourd’hui, une action, une relation ou une situation créent des tensions, des contrariétés ou s’avèrent compliquées, ça veut dire pour moi que ma voie de passage se trouve ailleurs. Je ne me bats pas… je ne cherche pas à changer le cours des choses… je ne cherche pas à convaincre… Si c’est nécessaire, je communique juste mon positionnement et je passe mon chemin. 

Ça n’a pas toujours été ainsi. J’ai passé une grande partie de ma vie à faire des « contre-pieds » pour corriger l’effet du conditionnement que j’ai subi. Ce n’était vraiment pas simple de discerner quel comportement ou attitude venait de mes blessures et lequel venait de mon être. J’ai me suis souvent trompé en chemin, dans ce processus de libération. D’ailleurs, je trouve que c’est encore aujourd’hui la partie la plus difficile quand j’accompagne quelqu’un… l’aider à discerner… l’aider à voir où il ou elle se trompe.

Je nous souhaite une autre belle journée de printemps… ∞❤️∞ 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s