Écouter et suivre ~ Listen and follow

Baffrancou à Limousis (11), France 🇫🇷

🇬🇧 To translate my texts in your language, use the Google Widget on the right 👉

Hier, j’ai réussi à respecter le programme que j’ai noté dans mon agenda à 90%. Pour quelqu’un qui n’a que d’engagements avec lui-même c’est parfait. Tous les rendez-vous que je note sont sacrés pour moi… mais ceux qui impliquent d’autres le sont encore plus… sauf en cas de force majeure, ils sont de mon côté immuables. A cause des règles que j’applique à mon agenda, chaque rendez-vous devient un engagement direct avec la Vie. 📆

Du coup, avec mes rythmes respectés, mes baro-maîtres indiquaient ma réussite du jour. Je suis resté à l’eau toute la journée et je n’ai pas eu faim, ni envie de grignoter. C’était seulement vers 19h, après ma douche du soir, que j’ai pris une boisson plus calorique. Et, c’était même pas parce que j’avais besoin de manger. Non, le paquet de boisson végétal au chocolat était pile dans ma ligne de vision et il m’a simplement supplié d’être bu. C’est clair, si je respecte les rythmes du soleil, de la lune, de mon corps… et que je m’adapte au rythmes divers de tout ce qui m’entoure, je suis au plus proche de moi-m’aime, de mon centre. 🌀

En mai 2019, alors que j’étais encore à Taillefer à Mirepoix, j’ai écrit un article « Qui dort dîne ». Du coup, le titre était déjà pris et je ne pouvais pas l’utiliser aujourd’hui. Du coup, j’ai choisi le titre pour l’article du jour après avoir entendu ces deux mots à la fin d’une épisode d’une série que j’aime beaucoup et que je regarde actuellement sur Netflix, « Manifest ». J’aime beaucoup regarder ce feuilleton, car c’est bien joué, l’histoire est originale, ça parle du lien entre toute chose et c’est truffé d’énigmes liées au signes. ✈️

Qui dort dîne… Selon le Wiktionnaire, cette expression du XVIIIe siècle viendrait du Moyen Âge où le voyageur qui voulait dormir dans une auberge était contraint également d’y dîner, sous peine de se voir refuser le gîte. Autrement dit : « si tu dors, tu manges, si tu ne manges pas, tu sors ! » Alain Rey, linguiste, affirme que l’expression pourrait provenir de Ménandre, comique grec, qui aurait avancé l’idée que « le sommeil nourrit celui qui n’a pas de quoi manger » 😴🍼

goddess-4327189_1920

Si j’en reparle, c’est parce que j’ai remarqué, dès mon premier stage de pause alimentaire pranique en 2014, que Alain Rey dit vrai. En tout cas, ça fonctionne pour moi et j’ai constaté à de multiples reprises que ma faim disparaît quand je dors ! Je le sais donc depuis longtemps, mais je n’en ai pas vraiment profité jusque là. Aujourd’hui, alors que je suis invité à faire des siestes méditatives et à faire des pauses alimentaires prolongées, en combinant les deux, le tour est joué ! 🤪

Hier, je l’ai fait consciemment. Au lieu de me coucher exactement à midi comme je l’avais planifié, j’ai attendu que mon réveil digestif sonne pour le déjeuner. Alors, vers 12 heures 30 me suis allongé sur mon lit, j’ai couvert mes oreilles avec mes écouteurs Bose et j’ai mis de la musique agréable et planante. Je n’ai pas vraiment dormi. Vous connaissez certainement aussi cette sensation flottante entre réveil et sommeil. Après avoir voyagé ainsi pendant environ une heure dans les sphères de ma subconscience et des contrées nourrissantes, je me suis levé et l’appel à la nourriture était bel et bien parti. Je vais réitérer mon expérience aujourd’hui. Même si je ne sais pas exactement où je vais, j’écoute la Vie et je La suis… 💤 💤 💤  

Je vous souhaite une magnifique journée, soirée ou nuit d’été… où que vous soyez… ∞❤️∞ 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s