Prendre soin de la relation

Wijk aan Zee, Pays-Bas đŸ‡łđŸ‡±

Mon hypersensibilitĂ© a Ă©tĂ© source de beaucoup d’enseignement dans ma vie. Je pense que ce sont mes blessures qui m’ont rendu si sensible
 au point de devenir trĂšs susceptible et qu’il Ă©tait facile de me faire sortir de mes gonds. Heureusement que le manque de courage me freinait un peu… Pourtant, malgrĂ© ça, je me battais trĂšs souvent dans la rue quand j’étais gamin. đŸ„ŠÂ 

Cette sensibilitĂ© m’a d’abord fait souffrir Ă©normĂ©ment. Chaque sĂ©paration me demandait des annĂ©es pour m’en remettre
 Chaque remarque, chaque critique me touchait profondĂ©ment. Et quand j’Ă©tais touchĂ©, je pouvais me fermer comme une huĂźtre pendant longtemps. Quand quelqu’un ne me faisait pas confiance ou doutait de moi, j’étais bouleversĂ©. Surtout que je faisais vraiment tout pour ĂȘtre Ă  la hauteur de ce que les gens attendaient de moi. 😅

IMG_1447

C’est beaucoup plus tard que j’ai compris les avantages qui se cachaient derriĂšre mon hypersensibilitĂ© et que j’ai commencĂ© carrĂ©ment Ă  dĂ©velopper des dons. Certes, je suis toujours facilement touché  mais je n’en souffre plus. Par contre, je suis devenu clair-sentant et parfois je deviens carrĂ©ment canal. Mes amis ici en Hollande qui ne connaissent pas cette partie de moi sont Ă©bahis quand ils voient comment je peux raconter la vie des gens sans les connaitre. đŸ€Ș

Cette sensibilitĂ© est aussi Ă  l’origine de ma facultĂ© d’ĂȘtre hyper-prĂ©sent avec mes amis et mes partenaires. Cette qualitĂ© de prĂ©sence semble donner aux autres la sensation de vraiment exister et de se sentir aimĂ©s pour ce qu’ils sont et non pas pour ce qu’ils peuvent faire pour moi. En tout cas, c’est ce qu’ils me disent. 😉

Du coup, ma sensibilitĂ© me sert Ă©normĂ©ment dans ma relation aux autres. Je sens quand je suis apprĂ©ciĂ© sincĂšrement
  Ok
 je ne fais plus d’effort particulier pour ĂȘtre apprĂ©ciĂ©. C’est du passĂ© tout ça. En arrĂȘtant l’effort d’ĂȘtre aimĂ©, mon carnet d’adresses s’est vidĂ©. Tout ceux qui m’apprĂ©cient pour ce que je suis sont lĂ , prĂ©sents dans ma vie d’aujourd’hui
 ou reviendront un jour, peut-ĂȘtre. Ceux qui sont lĂ  sont peu nombreux. Ceux qui aiment l’énergumĂšne que je suis devenu se comptent sur les doigts d’une seule main. 💹  

Je sens aussi quand je suis de trop. C’est une sensation qui est trĂšs inconfortable. Parfois des gens m’invitaient sans vraiment respecter leurs besoins ou leurs limites
 poussĂ©s peut-ĂȘtre par la politesse, par l’envie de bien faire ou encore une autre motivation inconsciente. Ça fonctionne un peu comme ajouter du sel dans une soupe. En le faisant par petite dose, le goĂ»t devient d’abord de plus en plus prononcé  jusqu’à un moment trĂšs prĂ©cis oĂč le dernier ajout rend le liquide salĂ© ! 🍜

A un moment donnĂ© c’est trop, peu importe la force de l’Amour qui anime la relation. Que ce soit entre Amis, entre amoureux ou dans des relations professionnelles… Chaque relation a ses limites et la limite peut ĂȘtre diffĂ©rente Ă  chaque fois. Ça dĂ©pend de l’histoire de chacun, son vĂ©cu rĂ©cent, son Ă©tat d’ĂȘtre, le travail qu’il a fait sur lui, etc. C’est un peu comme sur la photo en haut, si l’apiculteur prend trop, les abeilles meurent. â˜ș   

heart-3367962-001

Alors, je prends soin du lien que j’ai avec ceux que j’apprĂ©cie et qui semblent m’apprĂ©cier en retour. Sans pour autant les contacter Ă  tout bout de champs, j’envois de temps en temps un message par sms pour signaler qu’ils existent toujours pour moi. Souvent c’est du style : Loin des yeux, proche du coeur… Il n’y a qu’une personne que j’appelle rĂ©guliĂšrement
 et c’est l’ami chez qui je suis en ce moment, Ruben. 😍

Je me sens toujours le bienvenu et toujours apprĂ©ciĂ© quand je suis chez lui et sa compagne, Marion. Chez eux, je peux ĂȘtre moi avec toutes mes bizarreries. MĂȘme s’ils ne pensent pas nĂ©cessairement comme moi, nos diffĂ©rences ne font pas obstacle Ă  notre amitiĂ©. Au contraire, elles l’enrichie ! Ce que j’aime le plus chez mes Amis c’est leur capacitĂ© de tout accueillir sans juger
 Ils savent Ă©couter tranquillement sans avoir besoin d’en faire quelque chose. C’est une qualitĂ© rare et que je n’ai pas dĂ©veloppĂ©e autant qu’eux
 J’ai encore du boulot sur ce plan. â˜ș 

Une relation comme la nĂŽtre est prĂ©cieuse
 en rĂ©alitĂ©, chaque relation est prĂ©cieuse ! J’ai envie que celle-ci dure
 et je suis conscient que pour qu’elle dure, il faut que j’en prenne bien soin. C’est comme s’il y avait un capital relationnel qui grandĂźt doucement grĂące aux investissements et les intĂ©rĂȘts et que chaque fois que je fais appel Ă  mes amis ou l’amitiĂ©, j’utilise ce capital
 Je dois donc faire trĂšs attention de ne pas atteindre l’épuisement du compte
 car quand le compte est Ă©puisĂ©, l’amitiĂ© est perdue. 😅

En plus, mes Amis ici sont tellement accueillants que je pense qu’ils ne respectent pas nĂ©cessairement leur limite. Alors, je fais doublement attention de ne pas ĂȘtre lĂ  tout le temps, de partir seul une grande partie de la journĂ©e pour ne pas envahir l’intimitĂ© du couple. Je m’interdis de me servir de leurs produits ou je les remplace si je le fais quand-mĂȘme. De rester bien dans mon territoire de trouver « la juste distance » devient encore plus important, surtout si je reste longtemps avec eux. â›ș

IMG_1437-001

Je me laisse inviter et j’accueille facilement l’amour que je reçois sous forme d’un lit, d’un repas et du temps partagĂ©. Et sans exagĂ©rer, je veille Ă  rendre la pareille. Quand je suis invitĂ©, j’arrive toujours les mains vides
 De ma fenĂȘtre il c’est normal de venir ainsi chez des vrais Amis. Chez des Amis avec un grand A, la politesse est un concept superflu. 💐

C’est quand je peux me lever ou coucher quand je veux
 participer librement Ă  un repas ou non
 les accompagner comme bon me semble
 remplir mes journĂ©es selon mon envie
 vivre mes bizarreries sans me sentir surveillĂ© ou jugé  bref, si je peux ĂȘtre complĂštement MOI
 Alors, je sais que je suis chez des AMIS. ❀ 

D’ailleurs, si un jour je me remettais en couple
 c’est ainsi que j’ai envie de me sentir
 LIBRE. Je suis conscient que ça peut encore m’arriver. Mais, je me sens tellement bien tel que je suis en ce moment, que je ne braderai pas ma libertĂ© pour n’importe quelle relation. Pour que je partage Ă  nouveau ma vie avec quelqu’un, il faut que ça soit la cerise sur le gĂąteau
 Du pur plaisir. Le gĂąteau, je l’ai dĂ©jĂ . 😉

Belle journĂ©e d’Ă©tĂ©… je vous souhaite plein de vrais Amis… â€đŸ’›đŸ’šđŸ’™đŸ’œđŸ–€Â 

2 réponses

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s