Suivre le courant

Modi’in, Israël 🇮🇱 

Je me sens attendu et accueilli par mon pays. Certes, il y a mes Amis Ruben et Marion à Amsterdam et Eitan, Cheryl, John, Ita et Rosa ici en Israël, qui sont tous très présents… mais le côté administratif lié à mon intégration se passe de manière tellement lisse, que j’ai l’impression que j’avance sur un tapis rouge.

Une fois que j’ai obtenu les deux documents qui prouvent que j’ai grandi en dehors du pays, il m’a fallu moins d’une semaine pour tout régler, sans aucun effort… avec en bonus, un travail qui m’attend dimanche. 

Rien ne montre ici que nous sommes passés à l’an 2020. Pas la moindre détonation de feu d’artifice, ni le bruit des fêtards dans la nuit. En Europe, le 1er janvier est une journée de repos. Ici, c’est une journée comme une autre. D’ailleurs, hier soir je me suis couché comme d’habitude, un peu plus tôt même, vers 19 heures. J’ai mis de la musique douce et j’ai vécu le passage ainsi sagement dans mon lit.  

Alors, ce matin, après avoir signé les documents permettant à l’administration de me verser des sous sur mon compte, avec Rosa nous nous sommes un peu promenés. Nous avons fait d’abord quelques pas à Ramla, puis nous sommes rapidement aller rejoindre un ami à elle sur le Soukh du Carmel à Tel Aviv.

J’en ai profité pour faire une nouvelle photo de profil… 

J’avais prévu deux rendez-vous pour visiter des appartements. Mais, j’ai rapidement compris que ce n’est pas la peine de visiter si je n’ai pas de chéquier et j’ai annulé les visites. Je l’ai vécu comme un rappel pour m’indiquer qu’il y a un courant que j’ai à suivre et que ce n’est pas la peine de provoquer quoi que ce soit. Ce n’est pas le moment encore d’avoir un appartement à moi.

Ma chambre à Modi’in me convient très bien. Et si Rosa déménage, ce qui est prévu d’ici mai, il est très probable que je prendrai une chambre chez elle à nouveau. Pour l’instant, tout va bien sur ce plan. Demain, je dois aller à Jérusalem pour mon permis et jeudi à l’assurance maladie, ce qui est la dernière étape du processus administratif. Ensuite, je vais me concentrer sur mon travail, le trajet et l’hébreu.

Il va falloir que mon corps s’adapte. Je n’ai plus 20 ans, depuis longtemps d’ailleurs. En plus, depuis 1995 je vis selon mon rythme et ces dernières années j’ai ralenti encore plus, afin de m’adapter aux cycles de la nature. Là, je vais être debout et actif pendant 9 heures par jour. Accueillir les clients, au besoin les aider avec leurs bagages, déplacer leurs voitures… et va savoir quoi d’autre. 

Heureusement que mon Ulpan (cours d’hébreu) ne commence pas tout de suite. Sinon, entre les 9 heures de travail, les 2 heures de transport et les 3 ou 4 heures de cours par jour, je risque de claquer. Je pense que le défi sera d’être performant, tout en gardant ma conscience, ma présence et ma lenteur. Au début, je vais apprendre comment dépendre des transport publics, tout en arrivant à l’heure, en restant Zen… et, sans m’endormir. 

∞💜∞

Avec quelques jours de retard… 

4 réponses

  1. FRAISSE

    écoute attentive de cette dernière présentation de toi, en écho avec les aspirations qui m’enchantent,
    immenses. gratitudes pour qui tu es, masculin/féminin intérieur révélés là en symbiose, ce que je ressens là ,

    Aimé par 1 personne

  2. florence arnaud

    Cette année pour la bonne année
    juste envie de vous envoyer
    ce simple écrit ci-dessous
    Tel est mon choix un point c’est tout Bonjour quoi une nouvelle année ?
    bien qu’est-ce que cela va changer
    dis-moi aurais-je plus de courage
    si je l’écris sur mes messages
    si je prends plaisir les lundis
    à composer des bribles de vie
    agrandirais-je ma liberté
    pourrais-je des licornes élever ?
    je ne sais ce que cette vie
    a décidé pour moi ici !
    mais ce que je veux je choisis
    c’est de regarder pleinement
    la beauté ces vues m’entourant
    Et par ces écrits mon ami
    20 sur 20 pour te dire merci
    pour cet épanouissement de mon être
    qui ne demande plus qu’à renaître
    à s’ouvrir, à croître à grandir
    alors j’ouvre très grand mon sourire
    en t’offrant ce cadeau scripte
    pour mettre du précieux amitié
    pour dire merci en vérité
    de t’avoir un jour rencontrer

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s