Mon feu intérieur

Mirepoix (09) , France 🇫🇷

Une autre personne, une autre exploration, une nouvelle aventure, un autre miroir… Car, il ne faut jamais que j’oublie que même si j’accompagne mes co-exploratrices, c’est en réalité moi-même que j’accompagne. Et chaque partenaire me miroite une autre facette de moi, la facette qui a besoin d’attention à ce moment précis ! 💡

Plus les femmes sont jeunes, plus c’est facile… Plus elles prennent de l’âge, plus il est possible que les croyances, les habitudes, les blessures se figent d’une telle manière, que je ne peux plus rien faire avec elles. Avec le temps, les croyances sont devenues des certitudes, puis des certitudes ont fini par devenir des convictions absolues immuables. Le mental se fige, le corps se fige… et les énergies se figent avec. 😅

Il est évident que je les préfère plus jeunes surtout pour cette raison. Mais je les accueille toutes… disons, je les accueille et le tri se fait avec le temps par la Vie en fonction de l’en-vie, des résistances, de l’appel, etc. Celles qui insistent et me choisissent pour les aider à désapprendre certains acquis et en intégrer d’autres, finissent en co-exploratrice tôt ou tard. 😉 

IMG_7963

Les hommes aussi se sclérosent avec l’âge. Bien évidemment… moi aussi. Je pense que nous commençons ce processus à partir de l’injonction de notre première vérité. Dès que nous l’adoptons, la nouvelle certitude fige et empêche un nouvel apprentissage dans ce domaine. Avec le temps nous perdons ainsi notre habileté à être enseigné, à être enseignable. 👨‍🏫 

Chaque facette que je rends à nouveau malléable chez mes partenaires, je la rends malléable chez moi aussi. Je ne suis pas dupe… c’est moi qui ai plus besoin d’elles, qu’elles de moi. J’ai tellement besoin d’aide qu’une seule initiatrice ne semble pour l’instant pas me suffire. 😉      

Ma co-exploratrice du moment a presque mon âge et elle me montre une facette de moi que j’évitais de voir en face. Il s’agit du réflexe d’attendre après l’autre qu’il me donne ce dont j’ai besoin. D’une part je suis tout simplement feignant et j’ai la flemme de m’assoir et de m’occuper de moi. D’autre part, il doit rester quelque part aussi la conviction que je ne peux pas faire certaines choses sans aide. 😏 

Et bien évidemment, c’est archi-faux ! J’ai le libre arbitre… je suis créateur de ma vie, l’écrivain de mon histoire, le capitaine de mon âme… mon propre souverain ! Pas question de laisser ma destinée entre les mains de quelqu’un d’autre. Elle risque de ne jamais se réaliser. D’ailleurs, je me souviens d’une expression qui dit : “Si ce n’est pas toi qui prend en charge ta destinée, il y aura bien quelqu’un d’autre qui s’en chargera !” 💀

Là, il s’agit de quelque chose de bien particulier. Le feu de mon foyer intérieur, mon énergie sexuelle, mon énergie de vie, celle qui me donne en-vie. Je ne m’en occupe pas ou peu. Oui, elle circule de mieux en mieux… mais, j’attends d’être avec mes co-voyageuses pour l’allumer. Ce n’est pas vraiment une attitude cohérente d’un dieu en devenir. Disons, aujourd’hui j’ai besoin de remédier à ça d’une manière durable. 😅

Le foyer de mon énergie sexuelle, de mon énergie de vie a besoin d’attention en permanence. Comme un feu de cheminée dans une maison pendant l’hiver. C’est en lien avec ma partie féminine, celle qui accueille, offre, partage, accompagne… Je dois prendre soin de mon foyer intérieur afin d’y être bien et permettre à mes invités de se sentir chez eux… 🤗

Mon chaudron se trouve au niveau de mon ventre, son contenu est de l’Amour pur… De l’Amour au féminin, celui qui se suffit à lui-même. Le foyer, ma cheminée intérieure, se trouve en dessous, au niveau de mon périnée, de mes sphincters. Mes organes sexuels me permettent de faire des étincelles et d’allumer les braises du désir, de l’en-vie, afin que mon feu sacré puisse circuler partout dans mon corps avec ma respiration, mon souffle de vie, le “pneuma”. 💨 🔥

Je m’engage donc d’une part, à rester en lien permanent avec mon foyer, de mettre et garder tout le temps mon attention sur mon chaudron… Et d’autre part, de m’installer plusieurs fois par jour pour garder mon feu allumé et faire circuler la vie dans mon corps. Une sorte de méditation d’Amour avec moi-même. Je mets un peu de musique douce et m’installe en tailleur… Je respire lentement et profondément… Je me connecte au mouvement de vie (Tandava) et me laisse guider par lui… A l’inspir je me redresse et creuse le dos en serrant mes sphincters… A l’expir j’arrondis mon dos et je détends mon corps. Et je reste avec moi ainsi quelque temps et je savoure…🌪

Je nous souhaite une journée bien chaude 🔥🔥🔥

7 réponses

  1. Isabelle

    J’adore « Allumes-moi » !
    Comme je m’y retrouve !
    Une belle occasion d’allumer mon feu en dansant ce matin.
    Et de continuer à avancer
    Douce journée à toi, avec ton foyer

    Aimé par 1 personne

    1. valerie deronzier

      J’aimerais bien l allumer mon feu intérieur aussi mais pas a tout prix et surtout pas avec n importe qui!!!
      L’Envie ne créait pas forcément l occasion, et puis comme tu le dit si bien en grandissant dans l age on sait davantage ce que l on veut et ne veut pas…belle journee

      Aimé par 1 personne

  2. Alain

    J’aime bien cette notion de chaudron.
    Je connaissais les chakras, la plupart de manière théorique, et quelques-uns par des sensations « physiques ».
    Mais mes voyages intérieurs m’ont révélé deux feux, le premier dans la bas ventre, le feu sexuel qui provoque des états orgasmiques qui peuvent durer plusieurs heures.
    Je « maîtrise » désormais la technique pour l’allumer.
    Celui de la poitrine ne s’est allumé qu’une seule fois, et m’a fait baigner dans un état amoureux, en plus de l’état orgasmique.
    Celui-là par contre, je ne sais pas comment il s’allume.
    Ces expériences m’ont intuitivement fait penser aux 3 chaudrons du taoïsme, et je trouve la chose plus « naturelle » que les chakras.
    Le 3e chaudron se situe dans la tête.
    Il ne s’est jamais allumé bien qu’il se produise de temps à autres des sortes d’étincelles.
    Affaire à suivre.

    Aimé par 1 personne

  3. Gérard

    Faire circuler la Vie dans mon corps ! Un chemin essentiel que j’essaie de m’approprier au cours de massages tantriques .Je ne suis qu’au début de cette exploration …Et comme tu le dis l’âge est un frein !
    Merci pour tes partages !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s