Trop exigeant ~ Too demanding

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack


Michael Ă  Modi’in, IsraĂ«lÂ đŸ‡źđŸ‡±Â 

C’est ce que ma maĂźtresse d’école m’a dit tout Ă  l’heure. Elle m’a dit que je demandais trop de moi-mĂȘme… et elle a certainement raison. Toutefois, je ne vais pas Ă  l’école pour Ă©tudier l’hĂ©breu… non, j’étudie car ça fait partie de ma quĂȘte sacrĂ©e. Je ne vais pas juste d’un endroit Ă  un autre… non, je suis, depuis 1984, de maniĂšre de plus en plus consciente et exacte, un chemin bien prĂ©cis.

Ma vie est une quĂȘte, et j’y met tout mon Ăąme… tout mon ĂȘtre. Et oui, je suis exigeant me concernant… et cela dans les deux sens. Quand la Vie me dit « saute ! », je me demande juste intĂ©rieurement « quelle hauteur me demande-t-Elle de sauter ? ». Quand Elle me dit de me reposer, je me demande jusqu’à quel point ou jusqu’Ă  quel moment…

Je pense que je suis allĂ© peut-ĂȘtre un peu loin cette fois-ci, car j’ai eu l’impression ces derniers jours de perdre pied. Mes nuits Ă©taient perturbĂ©es, ma gourmandise difficile Ă  gĂ©rer, mon humeur plus variĂ©e que d’habitude et mon mon apparence physique dans le miroir Ă©tait un peu grisĂątre Ă  mes yeux. Ça va beaucoup mieux depuis que j’ai remis de l’ordre, que j’ai vĂ©rifiĂ© mes prioritĂ©s et que j’ai lĂąchĂ© la pression sur l’apprentissage de ma langue maternelle.

Concernant mon physique, comme Ă  chaque fois que je traverse des dĂ©fis importants, je perçois que je suis Ă  nouveau en train de prendre un petit coup de vieux. De vivre ce chemin vers « la Maison » semble avoir un prix important. Entre les grands dĂ©fis, mon apparence change peu. Par contre, aux moments critiques, quand je suis dans mes rĂ©sistances et je cherche Ă  agrandir ma zone de confort pour entrer d’avantage dans La Grande Vie… mon corps et mon visage font des sauts en avant dans le temps. Il est claire que ma quĂȘte puise fortement dans mes ressources Ă©nergĂ©tique.

IMG_5785

Je perds au fur et Ă  mesure des choses qui ont beaucoup de valeur aux yeux des mes moldus-chĂ©ris, comme possessions, amis, statut social, savoir, ordre et apparence physique attrayante… pour finalement gagner progressivement, sur un plan qui n’est pas visible Ă  l’Ɠil nu, comme une vibration bien particuliĂšre, l’Ă©tat de paix intĂ©rieure, une libertĂ© vraie, une puissance de Vie, un Ă©tat de conscience, une profondeur et une qualitĂ© d’ĂȘtre… Comme si je passe doucement d’un monde Ă  un autre… De celui de la dualitĂ© visible, vers celui de l’Amour… qui est visible uniquement pour ceux qui vibrent Ă  ce niveau de frĂ©quence…

Aujourd’hui, je sens que je reprends pied. J’arrive Ă  nouveau Ă  sentir doucement mon intĂ©rieur-paisible qui s’accapare de moi. Ce matin, j’ai Ă©tudiĂ© et je me suis senti bien, sans pression. Je utilise pas mal mon nouveau iPad pour apprendre l’hĂ©breu et en faisant grossiĂšrement le compte, j’ai vu que mon cerveau connaĂźt dĂ©jĂ  environ 1000 mots et 170 verbes. Si cela avait Ă©tĂ© le cas en Espagnol ou en Portugais, je pense que cela m’aurait permis de pouvoir dĂ©jĂ  bien me dĂ©brouiller.

Toutefois, en hĂ©breu c’est un peu plus difficile pour moi. Je sens bien que mon cerveau ne m’aide pas plus que nĂ©cessaire et qu’il me laisse me dĂ©brouiller avec ma motivation de maniĂšre gĂ©nĂ©rale et mon envie de chaque instant. RĂ©cupĂ©rer la langue que j’ai volontairement occultĂ© Ă  l’Ăąge de 6 ans est un effort qui accompagne une vĂ©ritable guĂ©rison finale… en tout cas, c’est ainsi que je le sens.

Le Michael que je suis en train de devenir… en arrivant ainsi au bout de ses blessures, qui ne dĂ©terminent plus ses comportements… est volatile, imprĂ©visible, incontrĂŽlable, inconsistant et infidĂšle… et, au delĂ  de toute apparence, en mĂȘme temps, d’une soliditĂ© et d’une prĂ©cision inimaginable… Il est lĂ  Ă  100 %, prĂ©sent Ă  tout et tout le monde… pourtant, il n’a besoin de rien, ni de personne… Juste de la Vie qui l’accompagne…

Douce journĂ©e Ă  tous ∞❀∞

Mon feuilleton du moment… Bien Ă©videmment… J’adoooore… 




union-jack-1027898

Michael in Modi’in, IsraĂ«lÂ đŸ‡źđŸ‡±Â 

That’s what my school teacher told me earlier. She told me that I was asking too much of myself … and she is certainly right. However, I do not go to school to study Hebrew … no, I study because it is part of my sacred quest. I’m not just going from one place to another … no, since 1984 I have been with increasing consciousness and accuracy following a very specific path.

My life is a quest, and I put all my soul … my whole being into it. And yes, I am demanding myself a lot … and this in both directions. When Life tells me « jump! » », I just wonder inside «how high does She ask me to jump? ». When She tells me to rest, I wonder how much or until what time …

I think I may have gone a bit far this time around, as I’ve felt like losing grip under my feet over the past few days. My nights were disturbed, my gluttony difficult to manage, my mood more varied than usual, and my physical appearance in the mirror was a little grayish to me. It’s been a lot better since I’ve put some order, checked my priorities and let go of the pressure on learning my mother tongue.

Regarding my physique, like every time I go through major challenges, I perceive that I am having an age stroke again. To live this path towards « Home » seems to have an important price. Between the big challenges, my appearance changes little. On the other hand, at critical moments, when I am in my resistance and I try to enlarge my comfort zone to enter more into The Big Life … my body and my face make leaps forward in time. It is clear that my quest draws heavily on my energy resources.

IMG_5785

I gradually lose things that are of great value to my muggle-darlings, such as possessions, friends, social status, knowledge, order and attractive physical appearance … and gain gradually, on a level that is not visible to the naked eye, like a very particular vibration, the state of inner peace, a true freedom, a power of Life, a state of consciousness, a depth and a quality of being … As if I pass slowly from one world to another … From that of visible duality, to that of Love … which is visible only to those who vibrate at this frequency level …

Today I feel like I’m getting back on my feet. I can slowly feel my inner-peace again taking hold of me. This morning I studied and felt good, no pressure. I use my new iPad quite a bit to learn Hebrew and roughly counting it down, I saw that my brain already knows about 1000 words and 170 verbs. If that had been the case in Spanish or Portuguese, I think it would have enabled me to manage to do quite well already.

However, in Hebrew it is a bit more difficult for me. I feel that my brain is not helping me more than it needs and that it lets me struggle with myself with my general motivation and my desire of each moment. Recovering the tongue that I intentionally concealed at the age of 6 is an effort that accompanies a real final healing … anyway, that’s how I feel.

The Michael I am becoming … getting to the end of his wounds, which no longer determine his behavior … is volatile, unpredictable, uncontrollable, inconsistent and unfaithful … and, beyond all appearance , at the same time, of unimaginable solidity and precision … He is there 100%, present to everything and everyone … yet he does not need anything, nor anyone .. Just Life that accompanies it …

Have a sweet day everyone ∞❀∞

My soap opera of the moment … Obviously … I loooove it …

8 commentaires sur « Trop exigeant ~ Too demanding »

  1. Ce matin, je me suis aperçu que j’avais pris un petit coup de vieux 🙂 Des poils gris dans ma barbe, mes cheveux…. Et une espĂšce de dĂ©clic qui pourtant devait ĂȘtre Ă©vident : je vivais encore ma blessure de rejet au quotidien. Je sais maintenant que mon dĂ©part/reset n’est pas une fuite, mais un changement de cap !
    Mon sac (tout neuf!) est prĂȘt, je pars demain.

    Merci infiniment Michael ! â€đŸ’œđŸ’™

    Aimé par 1 personne

  2. « De celui de la dualitĂ© visible, vers celui de l’Amour… » combien de fois, ai-je eu honte! Combien de fois, me suis-je cachĂ©e ? Pas cette fois! Du trois, l’un ! Quel symbole. Je vais vers ce que je suis : la TotalitĂ©.

    Aimé par 1 personne

  3. Tes premiĂšres lignes me ramĂšnent Ă  mon exigence. Je commence Ă  percevoir quand elle vient de la contrĂŽlante en moi, et je l’applique sur moi autant que sur tout ce qui m’entoure, et quand je le vois je me sens dĂ©couragĂ©e. C’est souvent l’épuisement qui m’indique que je ne suis pas au bon endroit de moi.
    Et quelques fois c’est une exigence « douce », de moi Ă  moi, comme une voix qui m’encourage encore et encore Ă  avancer. Et lĂ  c’est en m’ébrouant que j’arrive Ă  maintenir le cap sans mettre trop de pression.
    Merci Michael, c’est chouette pour moi de te lire à nouveau

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s