C’est moi qui décide

Die (26), France 🇫🇷

On est jeudi matin 11 heures quand je commence mon article. J’ai quelques jours d’avance avec mon écriture. J’aime mettre 1 seul article par jour, alors comme j’en écrit parfois plusieurs dans la même journée, je les programme dans le logiciel de WordPress et celui-ci sortira donc dimanche matin à 5 heures, tout seul comme un grand. 📰

Le soleil est bien chaud et la fenêtre de la chambre est ouverte. Je viens de faire une méditation matinale à deux avec mon amie. Assis entre ses jambes avec mes mains sur son ventre, je me suis laissé transporter par plusieurs belles musiques et j’ai dansé le mouvement de vie, le Tandava, que je sens à l’intérieur de moi. C’était délicieux et elle en a bien profité, bien évidemment… Ça réveille les énergies. 🙌

Je vis un peu de confusion depuis quelques jours. Ça me fait quitter mon espace d’Amour intérieur, alors je mange. J’en profite en même temps pour me faire plaisir gustativement, mais je grossis à vue d’oeil puisque je suis déjà nourri. Tout ce qui entre par ma bouche est de trop… En écrivant mes interrogations, je sens que le calme intérieur revient déjà. Alors, aujourd’hui retour à l’eau chaude citronnée. 🥃

Pendant ma méditation ce matin, les choses se sont ordonnées et clarifiées dans ma tête et bien évidemment je partage le résultat avec vous. J’aime ça… vous offrir ma vulnérabilité et ma non-perfection. J’aime être aussi transparent, sincère et honnête que possible. J’aime quand quelqu’un m’offre sa vulnérabilité. Ça me touche et me permet de le rencontrer vraiment. 👨‍❤️‍👨

Il y a quelques jours, j’ai écrit l’article « Accueillir l’inconnu » et j’ai eu l’impression de ne pas appliquer mon intention de dire OUI à l’instant présent. Avant hier, j’ai reçu pendant la même nuit deux demandes par mail des personnes que je ne connaissais pas. D’emblée je disais OUI… mais, j’ai mis en place des filtres permettant de voir comment les gens réagissent. Leur réaction détermine si finalement quelque chose se passera entre nous. 💃

J’envois à ceux qui me sollicitent un message standard où je dis :  « Je t’invite à te préparer à notre rencontre en regardant mes vidéos… Commence par la première… Prends des notes… Extrais l’outil… Décris comment tu vas le mettre en place… Relate y tes réussites par rapport aux outils précédents… Et envois-moi le par mail… Aussi simple que ça… » 📼

Quand j’accompagne une femme dans l’intimité ce n’est pas anodin du tout… C’est un engagement fort de ma part… Et si je m’y prends de travers, ça peut être source d’encore plus de douleur pour elle. Quand quelqu’un m’invite dans sa maison pour un soutien il y a aussi des enjeux importants, qui peuvent devenir source de conflit. Les vidéos me permettent de voir où je mets les pieds avant d’aller plus loin. De voir à qui j’ai à faire… 👣

Ainsi la vie trie à ma place en fonction de leur réaction. Une des deux femmes a pris la mouche et sa réaction était pour moi un peu trop intrusive. Elle commençait à m’analyser et juger dans sa réponse finale. Du coup, mon « système » a bien fonctionné, car il n’y a pas question que j’aille visiter quelqu’un qui ne sait pas rester dans son territoire. 🏕

Pourtant, je ne me sentais pas bien avec ça. Je me culpabilisais et ne me trouvais pas cohérent par rapport à mon article. Hier, à la suite du dernier échange de mail avec la personne, j’ai cherché des réponses, car ma culpabilité peut être interprétée de deux manières. Soit je me suis vraiment trompé et je me sens coupable à juste titre, soit l’incident me renvoie à mon incapacité à assumer mon NON. ✋

J’utilisais le miroir à fond hier et j’ai trouvé ma réponse. Voici les deux pièces déterminantes du puzzle, les clés de voûte que j’ai eues hier soir. D’abord une amie venait de recevoir une proposition de quelqu’un qui voulait venir quelques jours chez elle et elle ne savait pas comment le prendre. Je me suis entendu lui dire qu’elle était maitre de son choix, même si un éventuel OUI lui permettrait d’explorer son inconfort face aux gens qui circulent dans son territoire. 🤗

Ensuite, j’ai regardé l’épisode 5 de Star wars, celui de 1980 qui à l’origine est sorti en tant que deuxième film de la trilogie originale. Quelque part vers le milieu, le maitre Yoda dit que c’est lui qui décide, qu’il va initier pour devenir Jedi. Alors là, j’ai pris l’information pleinement pour moi. J’ai compris que je suis dans le OUI. Mais, je ne peux pas vivre le processus, le voyage initiatique avec tout le monde. Et finalement, tout normalement, c’est tout simplement MOI qui décide. 👑

Tout en écrivant, je réalise aussi que le défi que je me suis lancé dans l’article en question était de dire OUI à l’instant présent… ce qui correspond donc à assumer mon NON. Il s’agit de m’assumer tout simplement dans mes choix et mes positionnements. Ça me semble logique en même temps, car je sais ce que je fais et je sens ce qui est juste pour moi. Si « je sais » et « je sens » mais que je ne m’écoute pas, alors il est clair que je suis vraiment à côté de la plaque, à côté de moi et à côté de l’Amour.  

wings-1940245-001

C’est donc moi qui décide avec qui je voyage, avec qui j’explore. Mon système de filtrage et de tri sélectif est important pour moi. Mon ressenti est important également. Avec les deux réunis, il y a peu de chances que je me trompe. Mmmmmm….. j’ai envie de résumer un peu comment je filtre. 🚀

D’abord, je ne vais vers personne… Le premier filtrage est tout simplement l’effort venant de celui ou de celle qui va me solliciter… Ensuite, la demande d’explorer ou de venir rendre visite, doit absolument venir de l’autre… Puis, j’envoie l’invitation à visionner et à travailler sur mes vidéos… C’est pendant ce travail qu’aussi un tri important se fait. Déjà, il faut être sacrément motivé pour faire une chose pareille… 🔥

Chaque résistance ou refus en chemin peut interrompre l’élan et annuler le rendez-vous prévu. Il n’y a pas vraiment un « niveau » ou pré-requis que je demande. J’observe juste à quel point quelqu’un arrive à accepter ma présence, mon aide, ma guidance ou mon autorité… Ceux ou celles qui n’y arrivent pas, partent tout seul… 😅

Et en effet, je n’ai pas à me sentir coupable pour ça… Mon accompagnement est très impliquant et je ne suis pas prêt à donner « ma perle » à celui ou celle qui n’en voit pas la valeur. J’assumerais désormais donc mes NON… C’est moi le capitaine à bord de cette croisière… en tout cas, au départ.  👨‍✈️

Je vais faire une petite méditation dynamique… Le shaking, je vais faire trembler mon corps sur le rythme de la musique pendant 45 minutes, puis m’assoir pendant 15 minutes pour observer ce qui se passe dans mon corps. L’envie de faire ça m’est venu hier… Voici la musique que je préfère mettre. 💥

Magnifique journée à tous ❤💛💚💙💜🖤 

2 réponses

  1. Solange de Pau

    Quand vous explicitez votre processus de décision, j’y vois une « cohérence » avec ce que vous décrivez dans vos vidéos.
    L’assertion « je suis dieu, wow » n’est pas mon paradigme culturel de départ. Néanmoins, je fais mon miel dans votre champ de fleurs.
    Pour l’instant je ne suis pas libre d’aimer, mais libre d’apprendre à aimer…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s