Vade retro Satanas

Ville d’Avray (92), France 🇫🇷

Un peu fort comme titre pour un simple article de mon journal. Pourtant, je viens de vivre quelque chose de fort à l’intérieur de moi. Un déclic avec un mélange de lâcher prise, d’acceptation de qui je suis, l’arrêt d’une éternelle préparation et la fin de ce besoin que les choses soient parfaites avant de commencer à en profiter et de VIVRE ! 💜 

Fini de me mettre la pression tout seul pour des conneries. Fini d’écouter le Satan (l’adversaire) à l’intérieur de moi… fini de jouer au Dieu et au Diable en même temps… fini de me faire souffrir pour rien ! Merci à la vie de m’avoir fait acheter MA ROULOTTE qui me permet de réaliser ce que je viens d’écrire. Recule Satan, vade rétro Satanas ! 😉 

Hier soir j’ai regardé ce film avec Reese Witherspoon sur Netflix. Certes, ce n’est pas mon histoire mais je me suis bien reconnu dans ce style de dialogue qu’elle fait avec elle-même au quotidien… et dans l’effet clarifiant, libérateur, guérisseur et purificateur du voyage avec soi-même à long terme. 🎒

Il m’a fallu 3 ans pour clarifier, affirmer et assumer que je n’aime pas marcher… Le peu de plaisir que j’ai pu avoir a été tué pendant toutes les marches forcées que j’ai dû faire dans l’armée. Je suis heureux de prendre à partir de maintenant uniquement la meilleure partie de l’itinérance et de ne plus porter mes 22 kilos sur le dos… de me déplacer en voiture et d’avoir ma chambre sur roues juste derrière moi… puis, de profiter en même temps de la nature, des plans d’eau, du silence, des levers et couchers de soleil et de ce capital-temps limité que Dieu et Déesse m’ont donné pour savourer les merveilles de la Vie. ⏳

J’enlève tout de suite toute la pression que je pouvais me mettre et je me mets à partir d’ICI et MAINTENANT dans un état permanent de détente. Ma chambre n’a donc pas besoin d’être terminée quand je partirai d’ici ! Je vivrai comme je suis, avec ce que j’ai… Certes, chaque jour je ferai quelque chose pour préparer mon départ, si toutefois J’EN AI ENVIE !!! S’il fait trop chaud, je reste tranquillement au frais dans la maison… et si j’ai envie de dormir, je dormirai… Je ne vais plus me prendre la tête pour des bêtises, non ??? Pourquoi me presser ? Pour aller où ? ☠️

Je suis ici encore 4 semaines… et même si j’avance à la vitesse d’un paresseux, l’animal le plus lent du monde, j’ai largement le temps de faire le minimum et de partir avec une chambre à peu près propre ! J’ai bien regardé l’intérieur de ma roulotte et j’ai quelques idées pour la rendre chaleureuse et fonctionnelle à la fois, avec peu de moyens et un minimum d’effort. 🐒 

Même si sais que le paradis n’est pas un endroit où je dois aller, mais un état d’être à acquérir, parfois en poursuivant ma quête je l’oublie. Alors, je me le redis : « Il n’y a nulle part à aller, rien à faire ni aucun niveau à atteindre. » De ce pas, je pose mon sac, je me détends et je m’abandonne à ce qu’il y a. 👜

Je ne suis pas arrivé là où je suis d’un coup. Ce n’est pas juste un choix venant d’un coup de tête, ni d’une blessure qui est en train de me transformer en caricature de moi-même. Non, c’est le suite logique d’un cheminement de plus de 40 ans où je me suis libéré peu à peu, étape par étape, de mes conditionnements… 😅 

C’est le moment de me poser. Je l’ai mérité… J’ai travaillé sans cesse sur moi depuis tellement longtemps que je ne me souviens même plus quand ça a commencé exactement. J’ai changé intérieurement à un point que certaines de mes anciennes connaissances ne me reconnaissent même pas. J’ose dire en toute sincérité que j’ai fait ma part du chemin et que je peux laisser maintenant les rênes à la Vie elle-même. ☀️

De toute manière, je ne peux pas faire autrement. J’ai tout donné et je n’ai plus la force de continuer par moi-même. Mon ego est épuisé par la lutte inutile qu’il a menée et qu’il a fini par perdre de toute manière. Je savais que ça allait venir… et le moment est venu, enfin. Je me soumets à la Vie… Qu’elle fasse de moi ce qu’elle veut. 😍 

Mon tirage OSHO NoThougt de la journée : « Accepte humblement ton imperfection, tes échecs, tes erreurs, tes fragilités. Il n’y a pas besoin de prétendre le contraire. Sois toi-même… Je suis comme ça… C’est comme ça que je suis rempli de peur. Que je ne peux pas aller dans la nuit noire. Que je ne peux pas aller dans la forêt épaisse. Qu’est-ce qui ne va pas avec ça? C’est juste humain. »

Le ciel est couvert, il a plu cette nuit… Une journée parfaite pour commencer le bricolage. J’ai mis la batterie de la perceuse/visseuse à charger et dans quelques instants je vais chercher un endroit près d’une décharge. Je vais tout démonter à l’arrière de ma roulotte et jeter ce qui est de trop. Je garderai certainement seulement les panneaux en bois. 🔧

Je vous souhaite une magnifique journée 🌨🌦⛅️🌤☀️ 

 

8 réponses

  1. Salut Michael, je lis de temps en temps tes mémoires que je trouve les unes et les autres toutes aussi riches de vie. J’aurai du depuis longtemps t’appeler et t’envoyer ces fameux films de S.Spielberg, et à chaque fois autre chose rempli mon temps et la paresse me gagne. Ma vie a été si chaotique ces dernières années que j’ai parfois du mal à mettre un pied devant l’autre. Il faut que je tire un enseignement de toutes ces choses et me reconstruise. SI cela ne te dérange pas aurais-tu la gentillesse de me redonner ton numéro de téléphone portable à cette adresse : homostellata@icloud.com
    C’ets un plaisir que de te connaitre même de loin.
    Mes pensées les plus belles

    Olivier

    Aimé par 1 personne

  2. Alain

    J’ai acheté une guitare classique hier suite à la rencontre il y a quelques mois d’un collègue de travail devenu ami, et guitariste à ses heures.
    Il m’a donné quelques cours et ça m’a bien plu.
    Je démarre de zéro.
    Sympa une guitare chez soi ou dans le fourgon quand on est en vadrouille, pour jouer seul, pour soi, ou avec un ou des inconnus de passage.

    Aimé par 1 personne

  3. Jade

    Hummme merci Michael pour ce partage tout en lâcher prise et humilité face à la VIE..en le lisant j’ai ressenti un fluide de douceur couler en moi, dans tout mon corps…celui que j’attendais depuis tellement longtemps pour réussir à vraiment lâcher prise…puisse-t-il rester longtemps…à moi de l’entretenir maintenant…merci infiniment pour l’effet que ton partage a eu sur moi. Belle après-midi de construction de ta maison: joie et légèreté!

    Aimé par 1 personne

  4. lalikou

    Belle résonance ou miroir… 5 minutes avant de lire cet article je venais de prendre l’engagement avec moi même d’arrêter de me mettre la pression, de vouloir faire plus que ce que mon corps est en capacité de faire en restant dans la fluidité et de repérer les tensions dès qu’elles surveillent en moi pour ensuite prendre un temps d’arrêt, quelques respirations et revenir à mon alignement. Je l’ai fait cet après midi alors que je me sentais en retard après un rdv médical plus long que je ne pensais, ma famille m’attendant pour que je les emmène pique niquer à la rivière. Je sentais une tension d’éveiller dans mon corps en me sentant avoir envie de vite les emmener se raffraichir et dépendant de mon arrivée car je les avais laissé sans véhicule, et ma petite voix intérieure m’a dit : « regarde ces tensions qui d’éveiller en toi, est ce réellement aligné pour toi et pour tes proches de te mettre dans cet état et d’arriver auprès d’eux avec de telles tensions. Respire, tu ne pourras de toute manière pas aller plus vite et vous serez tous gagnants si tu relaches ton corps ». Et en effet, j’ai respiré, relâché les tensions qui s’eveillaient en en prenant simplement conscience, et pris le temps d’arriver, fluidement…
    Ce soir aussi, je me vois prendre la décision d’arrêter d’organiser ou de préparer la logistique de mes prochains jours des que je me sens fatiguée. Sinon je sais par expérience, que je répète sans arrêt, que des tensions en moi ou avec mes proches vont forcément s’eveiller.
    Merci Michael. Je te vois prendre des décisions similaires et ton partage m’encourage sur cette voie de la lenteur, de la présence au moment pour Vivre, sans pression, ni recherche de perfection. « La perfection c’est de l’imparfait qui s’aime et se donne » (Marc Vella)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s