Ça marche pour eux

Muret (31), France 🇫🇷 

Ce n’est que le début du troisième jour de l’accompagnement du couple… et la sauce a bien pris ! Après qu’ils ont passé de nombreuses années ensemble, j’ose dire que la troisième entité du couple, le lien, vient enfin de naitre. Ce n’est pas simple du tout de sortir des schémas induits par notre éducation. Je vois partout les couples faire les mêmes erreurs et aller dans le mur, sans se rendre compte pourquoi.

Je vois partout ces scénarios induits par des parents, qui sont, de manière inconsciente, répétés de génération en génération à l’infini. Ce sont des petites choses au quotidien qui minent la relation un peu partout en permanence. Au lieu d’alimenter le lien, les partenaires règlent la plupart du temps leur comptes et fonctionnent en dominant-dominé à partir de leurs blessures.. détruisant l’autre à petit feu. 

Le jeu du territoire met fin à tout ça. Certes, le jeu est simple… disons, la structure est simple. Ensuite, pour réellement re-apprendre comment habiter pleinement son territoire, respecter celui de l’autre et savoir où se trouvent exactement les frontières, cela demande du temps. Pour démarrer le tissage à deux, il suffit juste de se mettre d’accord et commencer à jouer. 

hands-1150073_1920

Le plus difficile est de transformer le regard que les partenaires ont l’un pour l’autre. Les blessures ont eu des années pour s’ancrer et pour remplacer l’état amoureux. Mon rôle le plus important ce week-end a été d’aider mes Amis à faire un reset. Je les ai accompagné à se voir un peu comme au départ, à comprendre que l’autre est exactement comme il doit être, à recréer une vraie complicité… et à faire comprendre que chacun a besoin de l’autre pour tisser jusqu’à l’Amour. 

A partir du moment où ils ont compris tout ça et où ils se sont à nouveau choisi, leur lien est né et le tissage a pu commencer. Il y a eu beaucoup d’échanges en Communication Vulnérabilité, beaucoup de silences aussi. Ils ont beaucoup joué pour apprendre à oser demander ce dont ils ont vraiment envie. Ils ont appris à remplacer critiques et reproches par l’expression de leur envie. Ils ont fabriqué une liste avec des intentions pour garder le cap après mon départ et ils ont vécu des rituels pour valider tout ça. 

J’ai surtout été là pour que la destruction réciproque inconsciente cesse et qu’ils adoptent un mode réparateur et évolutif. Je leur ai montré de quelle manière chacun continuait de manière subtile et destructive à pénétrer le territoire de l’autre. Je les ai aidé aussi à se VOIR et à S’ENTENDRE vraiment… au delà des habitudes. Un vrai reset, quoi !

blake-meyer-V2uUAyCOru4-unsplash

Pour moi, le couple est fait pour que les partenaires puissent intégrer leur polarité complémentaire et puissent aller vers l’Unité. Il s’agit de sortir ensemble des blessures, des peurs et donc de la dualité, pour aller vers l’Amour vrai. Quand la polarité complémentaire est intégrée, le mariage est vécu aussi intérieurement. C’est ce processus là, que j’appelle le Tissage d’Amour. 

Depuis que les religions modernes ont éradiqué nos cultures ancestrales, les bases pour le tissage ont disparu. L’alchimie, le tantra, le tao, le chamanisme et d’autres traditions de cet ordre, ont perdu leur puissance et même leur signification originelle. L’humain a progressivement perdu son lien avec sa divinité et l’interdépendance a pris le dessus. Les blessures se sont épanouies grâce à ça. De ma fenêtre, pour qu’un couple puisse fonctionner, il faut d’abord rappeler aux partenaires le sens de leur engagement et les valeurs d’antan.

Ce n’est pas simple, car aujourd’hui, la seule structure solide avec laquelle nous vivons est celle de nos blessures et les habitudes conditionnées qui en résultent. Quand je rejoins un couple, je dois faire avec les moyens du bord. Impossible de recréer en quelques jours les enseignements, rites et rituels qui ont dû être inculqués de manière naturelle pendant la jeunesse. 

IMG_4983

La marque des toilettes chez mes Amis à L’Houmeau… 😉 

Alors, je dois mettre des échafaudages avec des cales un peu partout. Je fais du bricolage et du rafistolage pour essayer d’animer la mémoire d’un feu éteint depuis longtemps. Souvent c’est trop tard. J’ai rencontré beaucoup de gens qui voulaient vraiment aller mieux… mais chez qui le besoin de souffrir s’était tellement ancré, que mon intervention importait peu finalement. C’était comme si une spirale infernale venant de leurs propres résistances les aspirait systématiquement vers le bas. 

Avec mes Amis ici au Muret, ça semble fonctionner. Ils sont en mode TISSAGE. Je pense que ça vient surtout parce qu’ils me font confiance et qu’ils accueillent pleinement ma manière originale d’être. C’est le troisième jour seulement et ils n’ont déjà presque plus besoin de moi. Les deux premiers jours ont été très intenses pour eux. Je suis juste encore là pour répondre aux questions et en tant que garde-fou.

Demain, je vais à Mirande dans le Gers. Je viens à l’instant d’avoir encore un autre message de mon Ami au ministère en Israël. Si la porte vers mon pays natal s’ouvre, ce sera certainement de la capitale que je partirai faire mon Aliyah. Les toilettes ont eu raison ! J’ai le numéro de téléphone de l’agence juive à Paris. Je vais les contacter demain et je vais certainement être convoqué par la suite.                      

∞💜∞ 

« Comme c’est bon et plaisant d’être assis ensemble comme des frères. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s