Obligé de lâcher ~ Obligated to let go

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack…

Michael à Modi’in, Israël 🇮🇱 

Je suis obligé de lâcher ! Si je veux respecter mes rythmes, ma lenteur, ma simplicité et mes temps de détente, je n’ai pas le choix. Jusque peu j’étais encore considéré comme le meilleur de ma classe d’hébreu… mais ces dernier temps, la prof a augmenté la vitesse et la pression, expliquant que, malgré les perturbations provoquées par la Corona, elle voulait coûte que coûte finir le programme.

Face à cette pression, j’ai plusieurs options. Soit j’obéis… ce que j’ai fait jusque là depuis mars. Soit j’abandonne et je change de classe… ce que j’aurais aimé pouvoir faire quand j’étais petit. Soit je travaille sur moi, je me détache de la pression et je travaille pour moi-même aussi bien que je le peux… et c’est le choix que je viens de faire à l’instant.

Comme toujours, je ne fais pas mes choix de manière aléatoire. Moi-même, je mets pas mal de pression sur ceux que j’accompagne. Parfois je vais jusqu’à cesser carrément l’accompagnement. La raison se trouve simplement dans le fait que je ne suis pas un thérapeute… je suis un initiateur, un pionnier-explorateur-rapporteur. Je n’ai pas de temps à perdre avec ceux qui jouent et rejouent, encore et encore, les même scénarios et qui commencent carrément à les jouer même avec moi…

Je fais tout pour que ceux qui viennent me solliciter se réveillent et deviennent autonome. Il n’est pas question d’être un Papa-Maman pour tout le monde et d’aspirer tout le monde dans mon sillage. Pour une co-création éventuelle, j’ai besoin de me trouver avec des personnes qui ont trouvé leur souveraineté et qui savent discerner ce qui oeuvre en eux, leur ego ou leur être. Alors, j’observe ce que chacun fait avec la pression que je lui mets… et si je vois qu’il prends la balle au bond et choisi pour la souveraineté, avec joie je continue l’accompagnement.

aron-visuals-3jBU9TbKW7o-unsplash

Le Miroir est selon moi le seul GPS qui mène vers la liberté…

C’est simple pour moi, car je n’ai plus assez d’énergie pour porter qui que ce soit. Par contre, j’ai de l’énergie à revendre quand il s’agit d’accompagner quelqu’un qui est vraiment motivé à devenir libre. Malheureusement, il y en a vraiment peu, vu de ma fenêtre… La plupart de gens semblent préférer trouver une personne ou un remède miracle, au lieu de faire le travail par eux-mêmes. Ils semblent préférer l’enclos et la camisole rassurants, plutôt que la magie de la liberté et de l’Amour. 

A chacun je dirai de ne jamais lâcher le chemin vers Soi… de cesser d’obéir enfin à sa partie conditionnée… de ne jamais travailler pour faire plaisir à qui que ce soit… de ne jamais se laisser prendre par une pression quelconque extérieure… de garder son attention et intention rivés sur leur cible unique, l’Amour… et de faire leur miel tout en avançant, sans relâche et à leur rythme… Et bien évidemment que c’est à moi-même que je dis tout ça !

J’ai juste à réajuster à nouveau mes priorités… En haut de la liste se trouve désarmé à nouveau : SAVOURER LA VIE ! En bas de la liste se trouve TRAVAILLER et ETUDIER ! Et entre les deux se trouvent, entre autres : DORMIR, ECRIRE, REGARDER DES FILMS et GLANDER… Je lâche donc la pression. Tant pis si la maitresse ne comprends pas ou n’est pas contente. Tant pis si je me sens largué. Tant pis si je n’ai pas mon diplôme. Chaque chose que j’ai déjà appris est dans la poche… et chaque chose que j’apprendrais encore est un cadeau…

Je pense que si j’avais osé choisir pour cette option au cours de ma scolarité, alors que j’étais encore jeune, automatiquement j’aurais été envoyé à une institution adaptée à mon niveau. Par amour pour ma mère, je me suis laissé influencer et j’ai accueilli ainsi pendant de longues années des pressions terribles qui ont pourri ma jeunesse et même une grande partie de ma vie d’adulte. Les 5 dernières années de ma vie j’ai vécu réellement libre de ces tensions. De les revivre ici à nouveau dans ce contexte scolaire fait certainement partie du processus de réparation qui est en cours depuis que je suis rentrée au pays…

Délicieuse soirée à tous… ∞❤️∞   




union-jack-1027898

Michael in Modi’in, Israël 🇮🇱 

I have to let go! If I want to respect my rhythms, my slowness, my simplicity and my relaxation times, I have no choice. Until recently I was still considered the best in my Hebrew class … but lately the teacher has increased the speed and the pressure, explaining that, despite the disruption caused by the Corona, she wanted at all costs finish the program.

Faced with this pressure, I have several options. Either I obey … which I have done so far since March. Either I give up and I change class … which I wish I could have done when I was little. Either I work on myself, loosen the pressure and work for myself as well as I can … and that’s the choice I just made right now.

As always, I don’t make my choices at random. Myself, I put a lot of pressure on those I accompany. Sometimes I go so far as to stop the accompaniment altogether. The reason is simply that I am not a therapist … I am an initiator, a pioneer-explorer-reporter. I have no time to waste with those who play and replay, over and over again, the same scenarios and who start playing them even with me …

I do everything so that those who come to ask me wake up and become autonomous. There is no question of being a Papa-Mum for everyone and drawing everyone in my wake. For a possible co-creation, I need to find myself with people who have found their sovereignty and who know how to discern what works in them, their ego or their being. So, I observe what each one does with the pressure that I put on him … and if I see that he takes the leap and chooses for sovereignty, with joy I continue the accompaniment.

aron-visuals-3jBU9TbKW7o-unsplash

In my opinion, the Mirror is the only GPS that leads to freedom …

It’s simple for me, because I don’t have enough energy to carry anyone anymore. On the other hand, I have energy to spare when it comes to accompanying someone who is really motivated to become free. Sadly, there are very few of them, seen from my window … Most people seem to prefer to find a miracle person or cure, instead of doing the job on their own. They seem to prefer the reassuring enclosure and straitjacket, rather than the magic of freedom and Love.

To each one I want to say never to let go of the path towards the Self … to finally stop obeying ones conditioned part … never to work to please anyone … never to be taken by any external pressure … to keep ones attention and intention riveted on one single target, Love … and to make their honey while moving forward, relentlessly and at their own pace … And of course it is to myself that I say all that!

I just have to readjust my priorities again … At the top of the list is again: SAVOR LIFE! At the bottom of the list is WORK and STUDY! And between the two are, among others: SLEEPING, WRITING, WATCHING FILMS and DOING NOTHING … So I let go of the pressure. Too bad if the teacher does not understand or is not happy with it. Too bad if I drop out. Too bad if I don’t have my diploma. Everything I have already learned is in my pocket … and everything I will still learn is a gift …

I think that if I had dared to choose for this option during my school years, when I was still young, automatically I would have been sent to an institution adapted to my level. Out of love for my mother, I allowed myself to be influenced and I thus accepted for many years the terrible pressures which rotted my youth and even a large part of my adult life. The last 5 years of my life I have lived really free from these tensions. To relive them here again in this school context is certainly part of the repair process that has been underway since I returned home …

Delicious evening to all … ∞❤️∞

4 commentaires sur « Obligé de lâcher ~ Obligated to let go »

  1. Je suis heureuse de ce que je vois. Maintenant, selon l’adage « le miroir est le seul GPS qui mène vers la liberté », qu’est-ce qui m’est apparu aujourd’hui ? Sauf la peur d’avoir loupé un signal pour me dire : STOP, wrong way !? Mieux accueillir… mais déjà, je me sens plus en phase avec moi-même et c’est un bon signal.

    Aimé par 1 personne

  2. Oui refuser la pression extérieure exagérée et ne travailler qu’a la dose que l’on juge juste en regard du salaire reçu, et en regard ce qu’il apporte en réconfort et en bien-être, par rapport de ce que l’on a donné de soi.
    c’est mon programme pour les 2/3 années a venir, a appliquer en douceur pour ne pas choquer mes collègues et chefs

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s