Sur un nénuphar ~ On a water lily

Michael à Fort-de-France, Martinique 🇲🇶 

Mon article d’hier est resté très vivant dans mon esprit. Ce scénario entre homme et femme, intérieurement comme extérieurement, demande beaucoup d’attention si je veux qu’il cesse un jour. Dans l’idée que nous sommes tous UN, tout dépend de moi. Pas de ma partenaire, puisqu’elle ne fait que répondre comme un miroir à qui je suis, à ce que j’émane et à l’état qui m’habite. Si moi, je trouve l’attitude juste, les comportements adéquats, les paroles adaptées et les actions appropriées, tout se passera à merveille. C’est toujours et encore une histoire de territoire, de communication vulnérable et d’exploration sans cesse vers la version la plus belle, la plus divine, de moi-même. 🏝

Depuis hier, je cherche donc plus que d’habitude comment faire, où poser mes contre-pieds et où donner à l’autre ce dont j’ai profondément besoin moi-même. C’est en nageant avec ma compagne au long de la côte Martiniquaise hier que l’évidence m’a sauté aux yeux. J’aime beaucoup l’accompagner dans sa promenade aquatique. Nous entrons dans l’eau à l’Anse Madame vers 16h30 et progressons doucement, avec palmes, masque et tuba et le soleil couchant sur notre gauche, pour revenir environ une heure plus tard. En chemin, nous rencontrons systématiquement quelques tortues et plein de petits poissons colorés. C’est très agréable, rafraichissant et reposant. L’eau est d’une température parfaite ! 🐢

En nageant juste derrière elle, en contemplant le fond sableux et en écoutant ma respiration, je me demandais ce dont j’avais besoin et que je pouvais lui offrir. J’ai réalisé que je le fais tout le temps déjà. J’ai juste besoin d’être accueilli comme je suis… dans mes silences, dans ma détente, dans ma monotonie et ma simplicité… comme dans ma passion spirituelle, mon verbiage et ma gourmandise épisodique. J’ai également besoin d’être entendu et compris. Je pense que je lui offre ça déjà. Je l’accueille exactement comme elle est. Certes, je l’accompagne dans un mouvement « vers ailleurs », mais je n’ai aucun critique, aucune demande, aucun jugement quant à sa manière d’être, de faire ou de vivre aujourd’hui… je sais d’où elle vient, je la comprends et je la sens… 👩‍🦰

IMG_5578

Ensuite, mes pensées allaient vers quelque chose qu’une de mes co-exploratrices m’a partagé avant hier avant notre réunion hebdomadaire. J’ai compris que pendant un moment d’angoisse, son compagnon s’était imaginé sur un énorme paquebot bondé de gens qui a pris feu. C’était une scène plutôt apocalyptique. En même temps, il me voyait flotter paisiblement un peu plus loin sur un nénuphar sans être touché par les événements. J’ai été lent dans la compréhension de ce que ça pouvait signifier. En plus, elle me l’a partagé juste avant la rencontre de La Coupe de Feu. J’aurai pu être plus vif et présent d’esprit et faire tout de suite le lien entre son histoire et le partage de nos explorations qui allaient suivre. J’avais en réalité déjà ma réponse même avant de connaitre la question ! ⁉️

Je compare souvent le courant psycho-spirituel de masse moderne à un énorme paquebot qui fonce avec quelques personnes commercialement charismatiques au gouvernail vers sa perdition. Je fais le parallèle avec les lemmings qui une fois par an cherchent à traverser le détroit de Béhring pour aller de la Russie vers le Canada. Il fut un temps où c’était possible, mais la terre qui liait les continents a disparu et depuis ce jour ces animaux se jettent dans l’océan pour un suicide collectif. Le monde est trop agité… même dans les hautes sphères spirituelles. La perte de notre lien d’avec nos Racines Véritables a créé un mouvement chaotique qui va dans tous les sens pour aboutir nulle part. Je prétends avoir retrouvé ce chemin le moins fréquenté perdu. Je prétends avoir trouvé le sens originel de ma vie. Je prétends m’être retrouvé… même si c’est parfois inconfortable… puisque je suis dans un monde où les gens ne pensent qu’aux trois B’s (bouffer, bosser, baiser). 😳

L’image que l’ami avait de moi sur le nénuphar me rassure, me valide et me guide en même temps. De manière globale elle me dit que je suis sur le bon chemin. Je me trompe peut-être, mais c’est ainsi que je le vois. Au niveau de mes relations et de mon couple, il me dit de rester tranquille, de ne pas m’énerver mais de juste observer, attendre et accueillir ce qui vient. L’image me dit que tout va bien pour moi et que j’ai juste à continuer à avancer à ma manière… et de ne pas m’occuper de ceux qui choisissent de rester sur le paquebot et qui préfèrent suivre la masse rassurante jusqu’à ce que mort s’en suive. Ma simplicité, ma lenteur et ma folie douce sont mes richesses et elles m’ancrent et me sécurisent solidement dans une vie où tout n’est que mouvement permanent et où la sécurité telle que nous la cherchons n’existe pas. ⚓️

Je vous souhaite une journée, soirée ou nuit paisible… où que vous soyez… ∞❤️∞ 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s