Qui est-ce que je sers ?

Pégomas (06) France 🇫🇷 

Qui est-ce que je sers ? C’est une question que je me pose tout le temps ! 🤔

Je suis très conscient que mes pensées, mes paroles et mes actes sont créateurs et qu’ils ont une influence directe sur ma Vie et celle des autres. Si je mets mon expression, ma créativité au service de mon ego, le monde qui m’entoure reflétera ce choix… 😒 

J’aimerais bien croire que je mets mes capacités, mes aptitudes au service de la Vie, de Dieu, de l’Unité, de l’Etre, du Vivant, bref notre énergie créatrice originelle. 😇

Il y a longtemps, quelqu’un m’a demandé : « Qui est-ce que tu aimes plus, Dieu ou toi ? »… 😅

J’aurais largement préféré pouvoir répondre que c’était Dieu que j’aimais plus que moi. D’ailleurs, c’est ce que je commençais déjà à articuler dans ma bouche. Mais ce n’était pas possible de le faire sortir en son, car ce n’était pas vrai. 😝

Il était clair que je m’aimais plus que j’aimais Dieu… Que je mettais mes priorités devant « une éventuelle volonté divine ». Tant que je me sentais bien, comblé, dans le confort, je me fichais bien du reste. J’aimais bien me faire croire que c’était autrement… et j’aimais bien le faire croire aux autres également ! 😇

Et si aujourd’hui quelqu’un me posait la même question à nouveau ? Au moins vingt ans plus tard… Après tant d’années de cheminement spirituel et développement personnel supplémentaires. Que répondrais-je cette fois-ci ??? 😳

Là, assis devant mon ordinateur… avec cette question qui se profile un peu à mon insu sur mon écran… je me trouve un peu bête… et je cherche quoi répondre… sincèrement… honnêtement. J’ai commencé à écrire pensant que j’allais vous montrer un virement intérieur radical grâce à des pratiques spirituelles assidues. 🙏🏻

Eh non ! J’aurais aimé… mais l’évidence est là. Je répondrais exactement la même chose. Si je suis vraiment sincère, encore aujourd’hui je m’aime plus que j’aime Dieu… et si j’avais su cela avant de commencer à écrire cet article, je n’aurais peut-être pas commencé. Maintenant que j’y suis, j’assume et je continue ! 👀

Quel importance de savoir tout ça ? 😏

C’est simple… Cela m’incite à rester vigilant, car je sais que mes motivations peuvent encore être « intéressées ». Qu’il se peut bien que je recherche encore de l’argent, du pouvoir, du sexe ou n’importe quel compensation qui permets ma petite personne d’être dans son confort. 😟

En plus, j’accompagne des personnes… hommes, femmes, couples, familles, groupes. C’est une « sacré » responsabilité. Si je fais du mal à quelqu’un, c’est à moi-même que je fais du mal. Que cela soit volontaire ou pas. 😌

Alors, comment savoir si mon comportement ou attitude est juste ??? 😅

Nos croyances judéo-chrétiennes nous induisent d’être bons, gentils, serviables. Que l’Amour serait cela. Peut-être c’est vrai, mais cela ne correspond pas à ce que je constate depuis que j’accompagne. Pour moi, l’Amour c’est le comportement et l’attitude qui correspondent avec la conscience que nous sommes tous UN. 🤓

De mon point de vue, la gentillesse n’est pas nécessairement juste… et la dureté pas forcément fausse… Je ne peux pas me fier à cette simple différentiation. J’ai essayé… Je me suis perdu. J’ai vu d’autres essayer… Cela ne m’a pas rassuré. 😞

Heureusement il y a le miroir. Le fait de me reconnaitre dans l’autre et ainsi voir « la réalité en face ». J’ai l’impression que si j’y arrive bien. Si je reste vigilant, la Vie me guide et me montre où aller. J’utilise ce que je juge chez l’autre pour constater où j’en suis vraiment. Ainsi je me corrige au fur et à mesure. J’aime bien dire que je ne me tromperais jamais sur l’autre, me concernant. 😎

Je resterais donc vigilant, car même si je suis réaliste que je cherche encore à rester dans mon petit confort egotique, j’aspire en même temps avec tout mon être à rejoindre la source, à rentrer chez moi, chez nous… en vivant pleinement ce jeu de piste divin que nous nous sommes construits. 😍

Belle semaine à tous 💚❤️💙💛💜

 

2 réponses

  1. Carron

    Cc Michaël, il me semble que ta question « qui est-ce que je sers  » revient à savoir : Qui est-ce que je suis? (à mes yeux) .
    Car si tu es Un avec le tout, « tu » ne peux que servir le tout , et donc pas toi, toi qui qui n’est en définitive, qu’un des multiples aspects du tout, te concevant sans existence propre, à tes propres yeux . 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s