Abonnement de bus ~ Bus subscription

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack…

Michael à Modi’in, Israël 🇮🇱 

C’est bon d’écrire à nouveau dans mon journal et partager mes pensées avec vous, mes Amis virtuels. Je me rends compte qu’en quelques mois ma routine et mes habitudes ont beaucoup changé et que mes priorités ont trouvé une meilleure place. Il y a plein de choses que je ne fais plus, plus au même moment ou plus de la même manière. Ça me fait sentir plus léger et plus dans la mouvance de la Vie… 

Il y a quelque chose qui s’est passée il y a quelque jours et qui ne quitte pas mon esprit. Ça demande certainement à être mis au clair et sur l’écran. Quand j’ai acheté ma carte Rav-Kav pour le transport public entre Modi’in, Tel-Aviv et ses environs au sud, il ne marchait déjà pas très bien. Parfois le scanneur dans le bus ne reconnaissait pas ma carte et il fallait un peu de temps pour que la validation se fasse. 

J’avais rapidement trouvé une technique qui marchait bien. En posant la carte sur le scanneur, je le faisait glisser en tournant et en faisant cela ça fonctionnait parfaitement. Le mercredi dernier, le jour où je devais descendre à Tel Aviv pour mon dernier cours avant les vacances, il n’y avait à l’aller aucune problème avec ma carte. Par contre, sur le chemin de retour, les scanneurs des deux bus refusaient de la reconnaitre. Même le scanneur de poche du contrôleur n’a rien voulu savoir.

smart-IM0GHpsjJic-unsplash

Je dois avoir une tête qui inspire confiance, car le contrôleur sur le premier bus m’a laissé voyager à l’oeil et le chauffeur du deuxième bus m’a laissé monter et installer également. Ensuite, je suis allé directement à la gare routière où j’ai changé ma carte, sans perdre mes avoirs et l’abonnement mensuel que j’avais dessus. Je savais bien que cela voulait dire quelque chose et que la Vie me faisait signe. Le voyage gratuit et l’échange de la carte de manière fluide simplifiait l’interprétation. 

Cette carte qui a cessé de fonctionner de manière douce et gentille un dernier jour de passage à l’école à Tel Aviv m’a mis à réfléchir. Sur le moment, je n’avais pas encore considéré de changer d’école et de m’approcher de l’appartement pour la suite de mon apprentissage de l’hébreu. Quand l’idée m’est venu et j’ai commencé à me renseigner, j’ai pensé au dysfonctionnement de la carte. Ça, la fluidité du contact avec ma nouvelle école et le chevauchement parfait des dates validaient mon élan. En plus, l’ensemble correspondait parfaitement aux miroirs actuels : lâcher, simplifier et continuer sans stress… juste pour moi-même.  

La seule chose qui me turlupinait un petit peu c’est que le dysfonctionnement de la carte se présentait au début de mon chemin de retour à la maison… ce qui pourrait faire croire, qu’au contraire, je suis censé rester à l’école à Tel Aviv. C’est pour cela que je n’ai pas écrit plus tôt sur le sujet. Il me fallait encore quelque jours pour observer le miroir et les signes et enlever le doute. Aujourd’hui, c’est clair pour moi.

evelyn-semenyuk-zWH9pt--syE-unsplash

Certes, j’aime beaucoup ma prof actuelle, mais elle va trop vite pour moi… en plus, la plupart des employés de l’école à TA ne sont pas très accueillants… et les cours sont plus chers qu’ici à Modi’in. Mon contact par mail avec l’organisatrice des cours ici a été aussi souple que mes premiers contacts à son bureau quand je suis arrivé au pays. Je suis sensible à la gentillesse et à la douceur. Qu’est-ce que vous voulez, je suis un coeur tendre (et à prendre 😉)…

Puis, après deux jours d’études d’hébreu de manière autonome et soutenu, j’étais content de retrouver ma classe par Zoom ce matin. Ma prof avait promis de répéter les acquis avec nous pendant les vacances, exactement ce dont j’avais envie et besoin. Toutefois, quand elle commençait à nouveau à faire du gavage avec des verbes et des mots, j’ai clairement senti ma joie partir et mon énergie descendre. J’ai reconnus mon état de ces dernières semaines et je voyais cette fois-ci clairement d’où ça venait…

Alors, mon choix est fait ! A la fin de la première semaine de reprise, début septembre, je ferai le test ici à Modi’in pour vérifier mon niveau. Ensuite, si je peux, je terminerai mes cours tranquillement à Tel-Aviv, puis rejoindrai ma classe nouvelle 2 ou 3 semaines après le démarrage. J’aurai le niveau « Beth », je pense, mais ferai à Tel Aviv les examens du niveau « Aleph ». En rejoignant ma nouvelle classe au niveau « Beth », j’aurai donc de l’avance. Exactement comme au début de mon apprentissage. C’est ce dont j’ai besoin pour ne pas bloquer mon cerveau avec cette matière sensible et chère à mon coeur… 

Douce journée ou soirée à tous… ∞❤️∞ 




union-jack-1027898

Michael in Modi’in, Israël 🇮🇱 

It’s good to write again in my journal and share my thoughts with you, my virtual friends. I realize that in a few months my routine and my habits have changed and that a lot and my priorities have found a better place. There are a lot of things that I don’t do anymore, not at the same time or in the same way. It makes me feel lighter and more in the movement of Life …

There is something that happened a few days ago that does not leave my mind. It certainly needs to be cleared up and put on the screen. When I bought my Rav-Kav card for the public transport between Modi’in, Tel Aviv and the surrounding areas to its south, it was already not working very well. Sometimes the scanner on the bus did not recognize my card and it took a little while for the validation to take place.

I quickly found a technique that worked well. Putting the card on the scanner, I dragged it around while turning and doing that it worked perfectly. Last Wednesday, the day I had to go down to Tel Aviv for my last class before the holidays, there was no problem with my card on the way there. On the other hand, on the way back, the scanners of the two buses refused to recognise it. Even the controller’s pocket scanner didn’t want to cooperate.

smart-IM0GHpsjJic-unsplash

I must have a trustworthy face, because the controller on the first bus let me travel for free and the driver on the second bus let me get on and enjoy the ride as well. Then I went straight to the bus station where I changed my card, without losing my credit and the monthly pass I had on it. I knew it meant something and that Life was talking to me. Free travel and seamless card exchange made interpretation easier.

This card which stopped working in a smooth and kind way on one last day of school in Tel Aviv got me thinking. At the time, I had not yet considered changing schools and thus approaching the apartment for the continuation of my Hebrew lessons. When the idea came to me and I started to inquire, I thought about the malfunction of the card. That, the fluidity with the contact person of the new school and the perfect overlapping of the dates validated my impulse.  In addition, the outcome corresponded perfectly to the current mirrors: to let go, simplify and continue without stress … just for myself.

The only thing that bothered me a little was that the card malfunction was showing up at the start of my way back home … which might make it seem like, on the contrary, I’m supposed to stay in school at Tel Aviv. This is why I did not write earlier on the subject. It took me a few more days to look at the mirror and the signs to remove the doubt. Today, it is perfectly clear to me.

evelyn-semenyuk-zWH9pt--syE-unsplash

Of course, I really like my current teacher, but she is going too fast for me … besides, most of the school employees in TA are not very welcoming … and the lessons are more expensive than here in Modi’in. My email contact with the course organizer here was as flexible as my first contacts at her office when I arrived in the country. I am sensitive to kindness and gentleness. What do you want, I’m a soft heart (to take 😉) …

Then, after two days of studying Hebrew independently and intensively, I was happy to find my class by Zoom this morning. My teacher had promised to repeat the skills with us during the holidays, exactly what I wanted and needed. However, when she started force-feeding with verbs and words again, I clearly felt my joy go away and my energy go down. I recognized my condition from the last few weeks and this time I could clearly see where it was coming from …

So, my choice is made! At the end of the first week of the restart of school, at the beginning of September, I will take the test here in Modi’in to check my level. Then, if I can, I will finish my classes quietly in Tel Aviv, then join my new class 2-3 weeks after starting. I will have the « Beth » level, I think, but will take the « Aleph » level exams in Tel Aviv. By joining my new class at the « Beth » level, I will therefore have a head start. Exactly like when I started learning. This is what I need so as not to block my brain with this sensitive material dear to my heart …

Sweet day or evening to all … ∞❤️∞

2 commentaires sur « Abonnement de bus ~ Bus subscription »

  1. Bonjour Michaël,
    « la voix du silence » depuis quelques jours, mon mari l’écoute en boucle, ici dans ton écrit du jour, la revoilà,
    la voix du silence je dois écouter la voix intérieure de mon être peut être
    la voix du silence je dois me taire pour ….
    je ne sais trop
    une de tes amies virtuelle donc moi ici en l’occurrence se pose cette question ?
    Namasté pour le travail que tu me fais faire en distance même si je coincois que c’est ma vision de tes mots, l’utilisation maladroite certes du miroir je prends et je vais lâcher intériorisé et voir ce que quelques jours vont me guider ou non dans cette voie
    namasté belle soirée

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s