Ma nature ~ My nature

Michael à Fort-de-France, Martinique 🇲🇶

Il y a forcement une différence entre ce que je vois de moi et la réalité. Je le sais ! J’ai trop souvent vu d’autre personnes qui avaient des idées complètement erronées d’elles-mêmes, sans s’en rendre compte, pour me faire des illusions. Si le jeu avec le miroir, la projection, m’a bien appris une seule chose, c’est de ne pas faire confiance à ce que je vois et à ce que je pense savoir de moi. Le miroir n’est peut-être pas tendre, mais au moins, il est objectif, honnête et cash. Sans lui je ne pourrai pas évoluer vers une version plus noble de moi-même, jour après jour. Je pense qu’au fur et à mesure que j’avance et que m’approche de Qui Je Suis Vraiment, de l’Amour donc, la différence entre l’image que j’ai de moi et la réalité diminue… pour disparaitre complètement quand je baignerai dans la lumière, un jour… Ça me semble logique. 🧐

Je pense que ma nature du moment est plutôt douce. Je me vois être au service de l’Etre… je me vois sincère, honnête et intègre… je me vois plutôt authentique et je pense que je marche comme je parle. Je me vois être le porteur d’un trésor, un défenseur du Pur, un partisan des Enfants, un adorateur de la Puissance Vraie du Féminin Sacré et un Artisan Tisserand de l’Amour Véritable. Je me vois comme quelqu’un qui fait son chemin sincèrement, le coeur, les bras et les yeux grands ouverts. Je me vois entouré de la couleur indigo, dans un état simple, innocent, lent et pacifique. Je me vois hypersensible et grâce à cela j’ai des dons de chaman, empathe et canal. Je me vois avec pleins de facultés que j’utilise avec parcimonie au gré du vent et à l’invite de la Vie. Ma conviction la plus grande est que l’Amour Véritable est plus grand que tout… et que la Vie-même m’y emmène… ❤️ 

Je vois aussi que je suis un melting-pot avec des sensations très diverses, comme de la liberté, de la paix et de la puissance… mais également de la honte et beaucoup de regrets venant des souvenirs encore un peu trop douloureux et présents. Il m’a fallu du temps pour devenir l’homme que je suis aujourd’hui… trop. Il aurait fallu que je sois ainsi dans ma vingtaine pour savourer pleinement mon voyage. Le peu de sagesse que j’ai acquise vient au moment du lâcher, de la lassitude et de la fatigue. C’est peut-être ainsi que ça marche… mais du coup je n’ai plus la motivation à quoi que ce soit… à part servir humblement la Vie, là où je suis… en accompagnant celui ou celle à côté de moi un peu plus vers Sa Véritable Identité… 🎭

daniel-j-schwarz-YtY724tdl7Y-unsplash

Ma vie n’est ni simple, ni facile, ni enviable. Ma nature est d’être au service et ça me demande tout, absolument tout. Je ne suis pas au service de mon propre ego, ni de la société, ni d’une organisation quelconque, ni de qui que ce soit d’autre en particulier. Au fur et à mesure que je deviens ce que j’étais censé être depuis toujours, ma propre présence sincère et entière provoque chez l’autre, les autres, un mouvement transformateur et évolutif qui me dépasse. Plus je suis aligné à quelque chose de subtil que je sens en moi, plus le mouvement pour l’autre est fort et juste. Je sais que mes mains, mon ventre, mon sexe, mon énergie, ma voix, mon regard, mon corps… mon être entier a la faculté de réparer et de guérir. 🩺

Je ne vis pas pour moi… plus. Je me sens à l’intérieur de mon corps, balloté à droite et à gauche pour vivre des expériences riches et multiples, censées me ramener à La Grande Maison. Si avant je cherchais encore à compenser mon vide existentiel par une réussite quelconque, de la richesse, de la popularité, un statut social, des conquêtes, des plaisirs superficiels sans fin… et que je pensais qu’il fallait laisser des traces de mon passage… aujourd’hui j’adhère plutôt à l’idée que mon passage ici se doit aussi discrètement que possible, comme celui de n’importe quel autre animal… et que ma réussite spirituelle se mesure dans mon aptitude à me laisser fondre discrètement dans le décor de l’illusion qu’est notre monde. 🌍

Tout ce que je fais aujourd’hui est censé nourrir le rêve que la Vie avait pour Elle-même au moment de la création du monde. Je pense que nous sommes là pour aller de la Dualité vers l’Unité. Je pense que nous vivons une dualité obligatoirement violente pour nous forcer à comprendre que la vérité est ailleurs, que nous ne formons au bout du compte qu’une seule entité… et que le défi est de le vivre au quotidien dans le jeu d’illusion que nous avons créé ensemble. Je ne vis que pour ça… Mes rêves ne tendent que vers ça… Mes accompagnements ne mènent qu’à ça… Car pour moi, c’est la seule chose réelle qui existe et qui vaut encore la peine de se mouvoir… 💖

Bon, c’est bien beau tout ça ! Et pourquoi j’en parle maintenant, aujourd’hui ? Encore une fois ??? Peut-être pour dire que si je blesse, bouscule ou provoque des situations inconfortables, que ce n’est pas intentionnellement et que c’est pour le bien du Grand Tout ? Peut-être qu’en disant cela je me mens et que je vous mens… mais je me sens comme un pantin qui répond sensiblement aux stimuli et qui par ses réactions et ses positionnements intègres et sincères provoque des tsunamis. Ça fait depuis très longtemps déjà que je vois comment la Vie m’utilise ainsi, comment elle me place comme un pion à droite et à gauche sur l’échiquier de l’existence pour provoquer un « shit storm » transformateur comme on le dit si bien en anglais (une tempête de merde). C’est peut-être surtout pour cela que ce que je vis n’est pas vraiment enviable puisque ça peut me mettre dans des situations très instables, très inconfortables et très conflictuelles. Je suis en réalité rien de plus qu’un point d’appui autour duquel quelqu’un peut se (re)construire… s’il le veut bien… 😅

Je suis pacifique de nature… mais pas nécessairement gentil ! Jamais de ma vie je n’ai attaqué qui que ce soit de mon plein gré et je ne le ferai jamais. Par contre, si je suis attaqué, si je reçois un retour de manivelle, ou quelqu’un entre simplement dans mon territoire de manière non-sollicitée, ma réaction sera certainement loin d’être pacifique. Quand j’était petit et que quelqu’un m’attaquait, j’étais obligé de me défendre, sinon je risquais d’y passer. Même si j’étais fort et rapide et que je n’ai jamais perdu un combat dans la rue, j’ai  horreur de la violence. J’ai toujours cherché à éviter les conflits. D’une part, j’avais peur d’être abimé ou d’abimer l’autre… mais, d’autre part ça me mettait dans un état que je détestais. Quand je devenais violent verbalement, je devenais comme mon père… j’avais horreur de ça. Je n’aime toujours pas le conflit, mais je n’en ai pas peur ! 💥

Quand j’accompagne de manière rapprochée, il est fréquent que je sorte de mes gonds. La personne en face n’est généralement même pas consciente des intrusions ou des violences physiques, psychiques ou verbales dont elle est à l’origine. Mes réactions vives et directes semblent servir à lui faire prendre conscience que son action n’était pas adéquate. L’autre a forcément l’impression d’être attaqué et agressé par moi, et c’est logique. J’en ai tellement vu… J’ai tellement l’habitude depuis que j’accompagne ainsi. Si toutefois on pouvait visionner un enregistrement, l’autre constaterait par lui-même le jeu de cause à effet et qui a commencé l’agression et l’intrusion en premier. Malheureusement, ce n’est pas possible et en fonction de l’enseignabilité de la personne, elle apprend… ou le lien casse et le jeu transformateur se termine. Je suis sûr que certains parmi mes lecteurs-accompagnés s’en souviennent encore… et reconnaissent le bénéfice final de ses électro-chocs involontaires. 😉 

Je vous souhaite une délicieuse journée, soirée ou nuit… où que vous soyez… ∞❤️∞ 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s