Le cadeau de la Martinique

Gare du Nord de Paris (75), France 🇫🇷

Mon avion a atterri vers 10 heures à Orly sud. Nous sommes à peine 2 heures plus tard et je suis déjà à la Gare du Nord d’où partira mon train grand vitesse vers Amsterdam à 15 heure 30. J’ai pris une grande marge pour être sur de pouvoir joindre le train en cas de retard avec l’avion, mais aussi parce que j’aime voyager lentement et prendre le temps pour m’assoir. J’aime être à l’avance et attendre dans des gares ou des aéroports. 😎

Du coup cela me permet de partager avec vous avec quoi je reviens de la Martinique. C’était riche et c’était bon et malgré beaucoup beaucoup de repos et des temps calmes, intérieurement, de manière subtile, des choses ont bougées. Comment je le sais ? Simple, sur les 17 jours, je n’ai mangé que pendant 3… et encore, seulement pour rejoindre Sébastien dans un accès de gourmandise. Je n’avais pas faim du tout. 🍕

PAS FAIM DU TOUT !!! Déjà pendant mon séjour chez Alain à Castres, j’avais remarqué que c’était facile de ne pas manger. Je me sentais rassasié presque tout le temps. Avec Sébastien c’était pareil. Je me sentais nourri… La présence des hommes, leur regard, la complicité, les validations, leur affection semblent me nourrir. Je reçois ce dont j’ai manque de mon père par mes pairs ! Ce n’est pas beau ça ? N’est-ce pas un beau cadeau ??? 🎁

IMG_4274

Là, je suis assis dans le halle de la gare. Il y a beaucoup de monde et je me suis trouvé un bon endroit pour m’assoir malgré la foule, avec vue sur l’horloge et le tableau avec les départs. Plein de gens mangent et je n’ai pas faim. Je me sens plein et avec une chaleur douce dans la poitrine. Je pense que c’était ça ce que je suis allé chercher sans le savoir à 7000 kilomètres d’ici. Et ce n’est pas fini. Douze jours chez mon ami du lycée à Amsterdam, puis 2 semaines à nouveau avec Alain dans le sud de la France, m’attendent. 🇫🇷

Comme vous le savez déjà, je ne cherche pas à être pranique. Ca n’a plus d’interêt de mon point de vue. D’être Amour si ! Et il semblerait donc que « le manque d’hommes » m’empêchait d’être dans l’état d’Amour auquel j’aspire tant. Il me manquait quelque chose et ça me donnait envie de combler avec de la nourriture. En plus, je sais que mon corps n’a plus vraiment besoin de manger. Ma gourmandise est tout simplement l’expression de mon besoin de contact d’hommes doux. 😍

Pendant mes trois jours avec Marie-Jeanne, j’ai découvert quelque chose qui m’a été très utile. J’ai déjà décrit mon voyage initiatique avec cette plante il y a quelques jours, mais je n’ai pas pu tout dire. Il y avaient tellement de choses, trop pour tout écrire. Déjà, je trouvais que c’était extraordinaire de pouvoir redonner au Cannabis sa qualité d’enseignante, au-déjà de son aptitude de seulement procurer du plaisir et nous rendre euphorique pendant un temps. 🌿

Pendant la troisième journée où j’ai pris ma dose, j’ai mangé un peu de chocolat. J’en ai mangé parce que je sentais un vide, une émotion, un inconfort au niveau de mon ventre. Pas très fort, mais étant sans inhibition, je n’ai pas réfléchi et je suis allé directement me servir au frigo. 🍫

Sous influence, mes perceptions sont plus fines, mes sensations sont plus fortes. Je les considère justes… Je pense que dans ce cas je sens des choses que je ne sens pas quand je suis dans mon état normal. Mes antennes sont amplifiées. 📡

Et là, j’ai senti que l’endroit où la nourriture allait n’était pas le même que l’endroit qui avait lancé « l’appel ». L’endroit qui demandait à être nourri, n’a jamais reçu la nourriture qu’il a demandé. C’était deux endroits différents. Je sentais qu’en mangeant je remplissais mon ventre, ce qui rendait mes sensations d’inconfort un peu plus « sourds », mais que l’endroit qui demandait à être remplis restait vide !!! J’ai compris sur l’instant-même pourquoi, quand je mange, je ne m’arrête pas… pourquoi je ne me sentais jamais rempli, rassasié. Je le savais déjà en théorie, mais là, je l’ai senti dans mon corps !!! 🍕🌭

L’endroit d’où viens l’inconfort, la sensation du vide, lance selon moi un appel à la re-connexion avec le Soi. Et si je ne sais pas comment me connecter à l’Amour, la seule manière qui me reste est la connexion par le souvenir à ma mère, le besoin de téter, de mâcher, de gout. Pourtant, ça ne marche pas… C’est un substitut inadéquat qui me laisse « sur ma faim ». C’est tellement logique ! 😎

Ca fait deux ans que j’apprends comment me nourrir de l’Amour, comment me nourrir en me re-connectant. Je découvre à chaque fois que je vire de la nourriture subtile vers la nourriture solide, et inversement, des facettes, des aspects qui me manquaient ou qui, au contraire, facilitent. La validation par les hommes semble un élément clé, puisque je n’ai plus faim et je me sens profondément nourri. 👨‍❤️‍👨

Demain, je vais fêter chez mon ami du lycée ses 60 ans. Une grande fête où il y aura sûrement toutes ces bonnes choses que j’adore manger. Peut-être je mangerais… mais, tel que je me sens en ce moment, je peux aussi très bien m’imaginer rester avec des liquides. Je me sens tellement mieux quand je ne mange pas. Simplement en respirant je sens l’Amour circuler dans mon corps… et mes nuits sont de plus en plus délicieuses. A suivre… 😉

Je vous souhaite une délicieuse journée à tous 😍

4 réponses

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s