Je me demande ~ I wonder

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack…

Nathalie d’Arles, France 🇫🇷  

Alors, comment ai-je vécu ces premières rencontres, ces premières approches, dans lesquelles j’avais à me dévoiler, et à partager à la fois mon vécu, et aussi mes ressentis en leur présence ?

Ma première sensation a été de me sentir complètement détendue et sans attente aucune. Je n’avais rien prévu, rien organisé, ni de la durée de nos échanges, ni de ce que nous ferions. Et j’étais complètement tranquille avec ça. Je n’avais également aucune idée de comment j’aborderais mon vécu… 

Je constate, que relater ces deux moments ne m’est pas si aisé. Tout se passe essentiellement en ressenti pour moi, et en plus je voudrais être la plus fidèle possible à ce que j’ai pu vivre ou ressentir. 

En plus, si nous avons eu l’occasion d’échanger longuement, ce n’est pas tant le contenu qui m’importe ou que je retiens mais plutôt mes sensations, sensation de fluidité ou de tension, sensation de légèreté dans mon corps ou pas, de relâchement ou au contraction… Et je dirais que, selon les moments, j’ai ressenti un peu tout cela à la fois. 

gustavo-torres-JwYsUx7JyuA-unsplash

Alors, je retiendrai quelques points :

Je me souviens que mon débit de paroles a été par moment, très engagé, engageant et même passionné, lorsqu’il s’agissait de partager mon expérience initiatique. Je suis d’ailleurs, heureuse de réussir à me dévoiler peu à peu… Je vois la cohérence qui se fait en moi, entre ce que j’ai exploré et les beaux fruits que j’en retire aujourd’hui.☺️

En même temps, je peux sentir que par moment je me suis embarquée dans des explications où je pouvais avoir la sensation d’être en train de me justifier. Je n’en suis pas complètement certaine, mais je m’attache, en tout cas, à être le moins possible dans ce type de posture…

 

Dans un tout autre registre, je retiens ma capacité à me mettre dans le silence en présence de l’autre, et la merveilleuse sensation de calme, que je ressens, dans le silence à deux. Je me rends compte également que je n’ai pas ou plus nécessairement l’envie d’alimenter la conversation. Juste être ensemble et laisser faire ce qui est là est un véritable plaisir pour moi. Et je vois que ce plaisir est lié au fait que je me trouve bien avec moi et que je n’éprouve pas le besoin de faire ou de dire plus.

En réfléchissant encore un peu plus loin, c’est ma posture que je questionne. Sujet fondamental pour moi dans ma relation aux hommes. Car je suis bien consciente que mon mental/ego peut prendre facilement la main sur la situation. Bon, justement, je n’ai pas trop envie de mettre du mental, mais pour résumer, je dirais que je vois les moments où je me suis sentie un peu dans « le conseil », car je vois bien que sur ce chemin, il ne peut être question que de parler de moi, de mon expérience et de ce que j’en retire. Une autre posture que je redoute le plus, est celle de la « maternante », de celle qui a envie de sauver et de trouver des solutions pour l’autre. Bon, normalement je ne pense pas m’être trouvée sur ce terrain-là !

Au final, ce que j’ai aimé découvrir encore, c’est comment je pouvais être moi auprès de mes deux Amis, le plus possible sans masque et sans attente, et consciente de mes failles…🙏 

Nathalie




union-jack-1027898

Nathalie from Arles, France 🇫🇷  

So, how did I experience these first encounters, these first approaches, in which I had to reveal myself, and to share both my experience, and also my feelings in their presence?

My first sensation was to feel completely relaxed and without any expectations. I hadn’t planned anything, organized nothing, neither the duration of our exchanges, nor what we would do. And I was completely at ease with it. I also had no idea how I would approach my experience …

I see that telling these two moments is not so easy. Everything is essentially a feeling for me, and in addition I would like to be as faithful as possible to what I may have experienced or felt.

In addition, if we had the opportunity to discuss at length, it is not so much the content that matters to me or that I retain but rather my feelings, feeling of fluidity or tension, feeling of lightness in my body or not, loosening or contraction … And I would say that, depending on the moments, I felt a little all at once.

gustavo-torres-JwYsUx7JyuA-unsplash

So, I will retain a few points:

I remember that my flow of words was at times, very engaged, engaging and even passionate, when it came to sharing my initiatory experience. I am, moreover, happy to succeed in revealing myself little by little … I see the coherence that I achieved in me, between what I have explored and the beautiful fruits I am getting from it today.

At the same time, I can feel that at times I have embarked on explanations where I might have the feeling that I was justifying myself. I’m not completely sure, but I try to be as little as possible in this type of posture …

In a completely different register, I retain my ability to put myself in silence in the presence of the other, and the wonderful feeling of calm, which I feel, in the silence of two. I also realize that I don’t or no longer necessarily want to engage in the conversation. Just being together and letting what is there is a real pleasure for me. And I see that this pleasure is linked to the fact that I am comfortable with myself and that I do not feel the need to do or say more.

When I think a little further, it’s my posture that I question. Fundamental subject for me in my relationship with men. Because I am well aware that my mind / ego can easily take control of the situation. Well, precisely, I do not really want to put the mind, but to sum up, I would say that I see the moments when I felt a little in « the advice », because I can see that on this path, it It can only be a question of talking about myself, my experience and what I got from it. Another posture that I dread the most is that of the « mother », of the one who wants to save and find solutions for the other. Well, normally I don’t think I’ve been on that ground!

In the end, what I still liked to discover is how I could be myself with my two friends, as much as possible without mask and without waiting, and aware of my flaws …

Nathalie

5 commentaires sur « Je me demande ~ I wonder »

  1. « Juste être ensemble et laisser faire ce qui est là est un véritable plaisir pour moi. Et je vois que ce plaisir est lié au fait que je me trouve bien avec moi et que je n’éprouve pas le besoin de faire ou de dire plus. » C’est un délice de te lire. À mon sens, il n’y a rien de plus important au monde. Merci de le montrer, de t’exposer, de l’exprimer.

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci chère Myriam. Me mettre dans cette bienveillance me montre aussi la voix pour prendre soin de mon territoire et prendre ainsi soin de la relation…

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s