Dehors

Allonnes (72), France 🇫🇷

Ça fait trois nuits que je dors dans ma roulotte. Je m’y sens super-bien. Chaque objet a trouvé sa place. Mon organisation est très simple et je n’ai que très peu à arrimer quand j’ai besoin de me déplacer. Les seules différences entre la situation de maintenant chez Nathalie et quand je serai complètement nomade, concerne ma toilette que je ferai à partir de ma réserve d’eau, le chauffage qui change d’électrique en pétrole et le courant qui sera absent. Pour charger mes appareils j’écrirai mes articles quelque part dans une brasserie. ☺️

Je dis souvent que je suis casanier. Récemment, en visitant un peu mes souvenirs, j’ai réalisé que ce n’est pas vraiment le cas, car j’ai passé la majeure partie de ma vie dehors. Comme un vrai enfant de la rue, j’étais en fait rarement à l’intérieur. Ça a changé quand j’étais avec la compagne avec qui j’ai vécu longtemps. J’ai quitté le monde de la gymnastique pour le monde de la thérapie et en vivant avec elle je me suis détourné de mes amis et des sorties en groupe. 😌

Peu de temps après, le téléphone mobile et l’ordinateur sont apparus. L’addiction grandissante des écrans et mon amour pour les films ont progressivement rempli l’espace vide. L’ensemble prenait bien évidemment parfaitement sa place dans le contexte du travail thérapeutique et spirituel que j’ai fait à l’époque pour me sentir mieux. 😏

Quand j’ai accompagné les gens je donnais les rendez-vous à l’extérieur, dans des parcs, sur une terrasse d’un café… ou au bord de la mer ou d’une rivière. Pour des raisons diverses ça marchait mieux que dans un cabinet ou à domicile chez les gens. L’extérieur était surtout du terrain neutre et très propice pour mettre la vie de quelqu’un en mouvement. Moi, ça me permettait en même temps de me réconcilier avec la vie hors de la maison. C’était parfait ainsi… en travaillant je compensais les heures que je passais ensuite derrière les écrans. 😅

Aujourd’hui c’est un peu pareil. Le téléphone et l’ordinateur prennent encore beaucoup de place chez moi. Je suis très peu sollicité par des gens, mais je les utilise surtout pour mon blog et en tant que source de divertissement cinématographique. Etant à nouveau seul et sans plus aucune obligation, rester dans une chambre et fixer l’écran pour me distraire est très facile et addictif. 🤪

Vivre dans ma roulotte combine les deux. J’ai passé ces derniers jours dehors en permanence. Il a fait soleil, alors j’étais soit dans ma roulotte avec toutes les portes ouvertes, soit sur ma chaise longue. Je suis entré dans la maison de Nathalie uniquement pour prendre mes douches. Du coup, je sens que le fait d’être simplement à l’extérieur allège le poids nocif de l’écran, même si je regarde beaucoup de films encore… 📺

Je remarque aussi que le simple fait d’être dehors facilite le sevrage. De plus en plus souvent je sens l’appel de la nature et l’envie du calme, alors je lâche ce que je suis en train de faire pour me reposer sans avoir besoin de divertissement. L’animation naturelle environnante me suffit et me nourrit à nouveau de plus en plus. 😍

Je le vois même avec la nourriture. Je suis chaque jour un peu plus avec MOI, dans mon espace et en contact avec l’énergie simple de l’Amour. Alors, je bois de moins en moins… et l’eau remplace progressivement le coca et les jus fruits. Aujourd’hui, je n’achète plus de nourriture. A part parfois encore une petite glace ou un peu de chocolat, je mange uniquement quand je suis invité. 😉       

Ça me fait du bien d’être à nouveau dehors. Je vais laisser faire les choses. La Vie m’accompagne en douceur et semble m’aider pour que je retrouve un jour l’aptitude de me distraire avec trois fois rien, comme un petit enfant sait le faire… et les animaux. 😻

Une belle journée s’annonce… à demain 🍁🍁🍁🍂🍂🍂🍃🍃🍃 

6 réponses

  1. florence arnaud

    que tes paroles sont apaisantes ce satisfaire de rien et de tout en même temps car la nature, le soleil sont des trésors à notre portée et pourtant moi la première je ne prends pas assez de temps de la regarder la toucher la vivre merci de cette piqûre de rappel bonne journée ensoleillée

    Aimé par 1 personne

  2. Gilles

    Bonjour Michaël. Je suis heureux d’entendre combien tu te connectes à la nature. J’y vais aussi la semaine prochaine, faire une randonnée céleste dans une cabane en Ariège, avec un bon accompagnement durant 2 jours.
    Ah la nature ! Là je sens que la vie en ville n’est plus pour moi. Mon dernier enfant grandit, prendra bientôt son autonomie. Je savoure ces derniers moments d’intimité parentale avec elle, car j’ai l’intention d’une autre route, bientôt.
    Je laisse émerger la nouvelle trace, en savourant mon ignorance comme un enfant avant le cadeau de Noël. La Vie offre tant de surprises !
    Bises du grand air.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s