Ma prison

Allonnes (72), France 🇫🇷

Je trouve que d’être libre n’est pas si simple que ça. Avec le recul je perçois que j’ai passé ma vie à chercher à me libérer. J’ai essayé depuis mon enfance de me défaire de la pression venant d’autres enfants, celle qui pointait vers ma différence culturelle et religieuse… puis, de la pression de la société, celle qui pousse à avoir des bonnes notes, des diplômes de la performance et la réussite… 😏 

Puis plus tard, devenu un peu plus conscient j’ai cherché à me libérer de mes blessures, de mes schémas, de mes souffrances, de mon passé et même de ma personnalité, qui de mon point de vue était fondée sur tout un système de croyances et un mécanisme de défense censé me protéger contre les attaques de ceux qui cherchaient à me faire mal. 😌

Aujourd’hui, je constate rétrospectivement que tout le chemin parcouru, que nous appelons généralement du développement personnel ou un cheminement spirituel, m’a servi uniquement à revenir au point de départ et à redevoir comme un enfant libre de tout conditionnement, de toute pression, de toute contrainte… comme un jeune devrait être en sortant de sa puberté, prêt à affronter le monde et vivre son épopée personnelle. ☺️

Je dis “devrait”, car cette préparation a disparu de notre culture depuis bien longtemps. A la place nous avons été conditionnés pour être de bons moutons qui restent sagement dans leur enclos pendant 80 ans et dont on tond la laine régulièrement en échange d’une misérable carotte et la fausse promesse d’un rêve qui n’existe pas. 😳

blake.jpg

J’ai vu cette belle citation gravée sur une planche d’un bateau
à Amsterdam en 1972. Elle m’a accompagné depuis…

Ça me touche de voir les animaux à qui nous faisons endurer le même sort à notre tour. Je ne juge pas du tout ceux qui le font. Je pense que pour eux c’est normal, naturel et dans l’ordre des choses. Je suis persuadé que dans leur tête ils aiment “leurs” animaux. Mais, de voir des animaux que nous avons domestiqué pour nous servir me touche énormément. 😒

Je trouve ça personnellement très cruel et de priver un animal de sa liberté en le dressant, le castrant et en le mettant dans un enclos où il dépend de nous pour survivre… pour que nous puissions ensuite le monter, le manger, l’utiliser comme décoration ou pour nous sentir moins seul… est, en ce qui me concerne, significatif d’un certain niveau de conscience. Mais, je me répète, je ne juge personne… je comprends la normalité là dedans. Nous avons été conditionnés à notre tour pour trouver ça normal… 😣

Puis, je me demande… Si maintenant nous libérons tous les animaux de leurs prisons : poissons, oiseaux, reptiles, chiens, chats, hamsters, chèvres, vaches, chevaux, etc… Combien d’entre eux survivraient ? Je m’imagine que pour certaines espèces c’est peut-être un peu plus facile, mais je pense que d’autres ont tellement perdu le lien avec leur état sauvage, qu’il faudra peu de temps pour qu’il meurent ou qu’ils reviennent dans leur enclos pour avoir leur ration de nourriture et protection habituelle. 😕

J’ai regardé un feuilleton sur Netflix qui parlait de la vie en prison. En l’écrivant je me rends compte du ridicule. Nous sommes déjà dans une prison… et d’avoir une autre prison là dedans me semble vraiment très tordu. Remarque, peut-être nous y mettons ceux qui dérangent la vie paisible de l’enclos dans lequel nous vivons tous, ceux qui s’opposent contre l’échange laine-carotte, ceux qui se révoltent contre “le système” et qui veulent garder leur originalité et leur libre arbitre… et qui dérangent du coup les autres moutons ? 🧐

Bref, dans la série ils montraient la difficulté qu’avait un détenu qui retrouvait la liberté. La vie en prison était certes violente, fort déplaisante et inconfortable, mais très simple par rapport à la vie à l’extérieur. Et je pense que cela correspond à une réalité. Je pense qu’une grande partie de ceux qui retrouvent la liberté à la fin d’une longue peine, meurent ou se retrouvent rapidement dans le système carcéral, relativement rassurant. 😅

Je me retrouve dans les deux histoires, celle des animaux et celle des prisonniers. Il m’a fallu longtemps pour retrouver enfin ma liberté naturelle… ça m’a pris plus de 40 ans de cheminement conscient. Je constate à quel point j’ai perdu mon instinct d’homme libre et que je cherche à revenir dans l’enclos rassurant. J’ai passé ma vie à me sortir de mes limitations et de mes problèmes, que je ne sais plus quoi faire d’autre… 🤨 

horse-430441

Alors, je me crée des problèmes, juste parce que je ne sais pas quoi faire quand je n’en ai pas. C’est pour ça par exemple que je remange encore de temps en temps. Comme ça j’ai un problème à résoudre ! C’est aussi pour cela que je reste dans un processus de préparation avec ma roulotte et d’éventuelles destinations… Je ne sais pas comment vivre ma liberté. Je ne le vis pas comme quelque chose de confortable. 😞 

Pourtant, je suis VRAIMENT libre… je n’ai plus aucune contrainte. Je peux faire de mon temps CE QUE JE VEUX !!! J’ai même réussi à faire éclore et démarrer mon rêve !!! Putain bordel de merde… qu’est ce que j’attends ??? 🤪

Oh, je le vois bien… C’est le fait de le vivre seul qui me freine. J’aimerais tellement le partager avec quelqu’un qui vit et vois la vie à peu près comme moi. Et en même temps, je sais que ça viendra en son temps et que j’ai d’abord à vivre ma liberté avec moi… et que j’ai à apprendre comment gérer cette joie, ce bonheur, cet espace de liberté et d’Amour intérieurement entre moi et moi. 😏

Bon, je vais méditer un peu dans ma roulotte sur ce que je viens de dire. Elle est prête ! J’ai tout reçu, à part le chauffage. Je range encore un peu pour que chaque chose trouve sa place. Quand ça sera fait, je vous enverrai un compte rendu avec des photos. 😍

Belle journée à tous 🍁🍁🍁🍂🍂🍂🍃🍃🍃

14 réponses

  1. Phil

    Découvrir cette authenticité a été une grande expérience. Les outils de Michael m’ont énormement aidé au moment parfait.
    Celui-ci a-t-il été vu: Le retournement de la conscience?
    Ici ça pourrait bien dire « Je pense que » mais il n’y a pas de « je ». Seulement la Conscience dans l’expérience. Pas de responsabilité ni mérite. La Paix, la Liberté.
    La vie se vit bien elle-même sans « moi », éternellement maintenant.
    Le miroir est parlant. Moi est une prison!
    Salut frère 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. TOIRON GERARD

    Merci pour ton texte Michael .Ton texte me touche beaucoup et me renvoie a toutes mes fragilités !
    La liberté est mot qu’il est difficile de s’approprier .Ton cheminement m’interpelle …
    Je suis toujours à tes côtés !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s