Réveille-toi !

Taillefer (09), France 🇫🇷

C’est ce que je me suis entendu dire le plus souvent à ma co-exploratrice du moment. C’est encore une autre sorcière venue au rendez-vous donné il y a environ 700 ans. Pendant ce premier voyage, nous avons découvert qu’elle est certainement une chamane en herbe pour qui les explorations éventuelles à venir vont servir à retrouver le chemin vers l’autre monde, le monde de la réalité énergétique absolue… où se trouve la maison. 😌 

Malgré les bâtons que je lui ai mis dans les roues avant de venir et mon attitude pas vraiment accueillante ni douce, elle est venue. Comme je l’ai déjà partagé dans d’autres articles, c’est un petit parcours du combattant pour arriver jusqu’à moi. Je ne le fais pas volontairement, c’est simplement plus fort que moi. C’est une sorte de sélection naturelle que la vie met en place pour moi, à travers moi, afin de filtrer ceux avec qui je vais explorer réellement. Car beaucoup entendent l’appel, peu sont vraiment prêts. 🤔

Car même s’il peut y avoir des moments agréables, ce n’est ni léger ni facile pour moi. C’est confrontant en permanence. Comme je bouge intérieurement beaucoup et rapidement, mon miroir change vite aussi… puis, je me trouve tout le temps à la frontière de ma zone de confort. Alors, me sentant souvent démuni et incapable face à l’inconnu, que je vis quasiment en permanence, je m’énerve facilement. Car, soyons clairs, ce n’est pas contre l’autre que je m’énerve… c’est contre moi ! 😉 

Je suis presque tout le temps dans l’inconnu quand j’explore. C’est pour cela que je dois lâcher ma tête, mes repères et mon savoir. Je ne peux pas me reposer sur mes acquis ni mes lauriers. Là où je vais, ce chemin que je redécouvre et débroussaille avec mes co-exploratrices, peut uniquement être trouvé si je me laisse guider par la Vie elle-même, car je ne sais pas où aller. Alors, je m’abandonne totalement entre les mains de mes partenaires, je mets ma tête de côté pour oser m’aventurer avec elle et ma folie divine dans des zones en apparence interdites, taboues, abandonnées et en friche. 🤪

at-night-2370235_1920

Plusieurs choses se sont confirmées pour moi au cours de ce voyage de 3 jours. Je sais depuis longtemps maintenant que je n’ai pas un seul don, mais que j’en ai plusieurs. Je viens de comprendre que je n’ai pas à chercher à parfaire ou à contrôler l’un d’entre eux. Ce sont des dons et je peux utiliser celui qui se présente juste au moment où cela se passe. Si je cherche à m’en accaparer, je risque de glisser dans le monde du pouvoir. C’est en réalité juste le constat d’un état de fait. C’est déjà ce qui se passe. Je n’avais simplement pas capté que c’est ainsi que mon fonctionnement trouve sa perfection… en jonglant comme je le fais déjà avec tous mes dons, comme ça vient, quand ça vient. ✌️

J’ai compris surtout que quelque chose en moi doit se réveiller. En écrivant cela, un mouvement d’hésitation me prend. Comme je ne vois pas tout à fait où, ni comment je suis censé me réveiller, en voyant ce mot sur mon écran, je me demande s’il ne s’agit pas de plutôt de me révéler ??? Bon, l’idée me plait. C’est peut-être vrai aussi. Toutefois, si je regarde la teneur de mes articles précédents, je pense qu’il s’agit bel et bien de me réveiller. 😅

J’ai trouvé que ma co-voyageuse se trouvait empêtrée dans une lourdeur et une torpeur liées au monde d’où elle vient… un monde de pouvoir, où les interactions intrusives sont monnaie courante. J’ai beaucoup insisté sur le fait de ne plus faire référence à ce qu’elle connait… de prendre des initiatives, de se focaliser sur son objectif en tant que chamane et de continuer les pauses alimentaires pour s’alléger encore et encore. J’écris tout ça parce que je sais que cela me concerne aussi. Même si je lui ai parlé à elle, l’information est cruciale pour moi si je veux trouver comment me réveiller et m’ouvrir à mon plein potentiel. 😴   

J’ai l’image d’une montgolfière qui doit passer le col d’une montagne, mais qui n’y arrive pas. A cause de trop de lest et pas assez d’air chaud dans le ballon, elle n’arrive pas à monter suffisamment. Alors, sans hauteur adéquate, elle ne peut pas prendre la bonne direction non plus. Je dois m’alléger donc encore plus et laisser complètement partir le passé… douleurs, colères, souvenirs, acquis, repères, certitudes… et pousser mon dépouillement plus loin encore… jusqu’au moment où je deviens assez léger pour passer mon col. 💨💨💨🎈 

fantasy-3340888_1920

Mon allègement physique m’aide et montre où j’en suis sur le chemin… mais en réalité il s’agit d’alléger ma tête et de me dépouiller de tout ce qui m’empêche de vivre au quotidien l’innocence de mon enfant intérieur, de couleur indigo. Je mesure la lourdeur du fardeau que notre société moderne nous pose sur les épaules, sous forme de camisole psychique, pour nous empêcher de nous envoler. C’est vrai, si tout le monde s’en vole, qui travaillera dans les champs ? Pourtant, dans mon raisonnement, si tout le monde s’en vole… nous n’aurons pas besoin de champs !!! 😉 

Quand j’explore, je ne sais donc pas où je vais. Après 4 ans, je commence à peine à m’habituer à me trouver en face de quelqu’un qui est souvent plein d’espoir, d’attentes ou de demandes… sans pourtant que je sache du tout de quoi l’instant suivant sera fait. Je reste simplement très attentif et présent, puis je me connecte autant que je le peux à l’endroit en moi qui est ouvert à toutes les possibilités. Je tente d’être aussi simple et authentique que possible… afin de capter l’énergie de ma partenaire et l’invitation originale et spécifique du moment. 🔥

Bon, il fait un peu plus frais aujourd’hui, après quelques jours de grande chaleur. Parfait pour intégrer ce que je viens de vivre. J’ai bien minci et il me reste juste un petit bourrelet au niveau du nombril. Je me plais ainsi… Toutefois, j’ai envie de manger quelque chose. Certainement à cause de mon implication intérieure dans le voyage qui vient de se terminer. Je vais attendre un peu et voir si ça change dans la journée… puis j’écouterai mon enfant intérieur au moment où j’irai faire mes courses. 🍕

Je viens de créer une petite place pour les interventions d’Aude. A droite de l’écran, juste au dessus mes poèmes, vous trouverez une rubrique avec la liste de ses derniers témoignages. Pour plus facilement faire le lien entre ses commentaires et l’article d’origine, j’ai mis le même image pour les deux. Bonne lecture… 😉 

Je vous souhaite une délicieuse journée ❤️🧡💛💚💙💜🖤 

2 réponses

  1. Gilou

    Michaël, mi-crécelle, mon mongol-fier (de moi) s’élève à l’air chaud. Pourquoi le gonfler à l’hélium ? Le goût du gaz rare serait le rasoir lestant mon égo quand m’attend le plus beau des gâteaux !
    Ici le Abon chat bon mane, aérostat, en dérive sensible. Dans le hamac de pilotage, s’étire votre serviteur, Gilou

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s