La nuit apporte

Taillefer (09), France đŸ‡«đŸ‡·

Ma nuit a durĂ© 11 heures cette fois-ci. La plus longue pour moi au cours de cet hiver a Ă©tĂ© 13 heures. Comme j’ai bu beaucoup dans la journĂ©e je fais souvent des pauses sanitaires. Cette nuit mon sommeil s’est interrompu au moins cinq ou six fois pour cette raison. Mais, cette fois-ci, Ă  chaque fois c’était pile au moment oĂč je venais de terminer un rĂȘve. 😌

A chaque rĂ©veil je me suis souvenu du message liĂ© Ă  mon exploration. Comme je ne les ai pas notĂ©s, ce matin il ne m’en reste que des bribes. Je pense que ma nuit a Ă©tĂ© fortement influencĂ©e par la fin de la sĂ©rie que j’ai regardĂ©e, “The OA”. A un moment donnĂ© j’ai Ă©tĂ© touchĂ© par la maniĂšre dont un homme et une femme se complĂ©taient parfaitement et en toute simplicité  et que la femme a pu apporter ses richesses sans avoir eu besoin de diminuer pour cela son ami. 😍

MĂȘme si mes explorations Ă  deux du moment me conviennent trĂšs bien, j’ai pensĂ© avoir compris qu’il fallait que je trouve une partenaire qui comme moi se trouve Ă  l’écart de la vie tout en y participant. Pendant la tranche de sommeil suivante j’ai rĂȘvĂ© d’une fille du lycĂ©e. C’était une des filles du directeur qui Ă  l’époque m’impressionnait par son intelligence et une certaine beautĂ©, et qui est devenue une actrice aux Pays-Bas assez connue. 😏

“Nous ne cesserons jamais d’explorer, et la fin de notre quĂȘte arrivera lĂ  oĂč nous avons commencĂ© et nous connaĂźtrons le lieu pour la premiĂšre fois.” 

T. S. Eliot

C’est rigolo car je me souviens du moment oĂč il y a eu une Ă©quipe du cinĂ©ma qui s’était arrĂȘtĂ©e avec leurs voitures directement devant le lycĂ©e pour chercher des enfants juifs, qui voulaient bien participer Ă  un tournage. J’avais 13 ans Ă  ce moment il me semble, et j’ai Ă©tĂ© un de ceux qui a Ă©tĂ© abordĂ© pour un rĂŽle. Facile je me trouvais pile Ă  l’endroit oĂč ils se sont arrĂȘtĂ©s. Mais, c’était Ă  une Ă©poque oĂč se sont passĂ©es des choses louches vis-Ă -vis des enfants, alors malgrĂ© mon envie, j’ai apprĂ©hendĂ© et j’ai hĂ©sitĂ© un peu trop longuement. 😅

La fille avait dit OUI et je me souviens de la scĂšne un peu sombre oĂč elle apparaissait en famille autour d’un repas. Je me demande quel chemin parallĂšle j’aurais parcouru si j’avais dit OUI aussi, Ă  ce moment lĂ . Pourtant, j’ai pendant longtemps voulu ĂȘtre acteur, mĂȘme si je n’ai jamais fait des dĂ©marches sĂ©rieuses. Le plus loin que je suis allĂ©, a Ă©tĂ© en tant que figurant pour la Victorine Ă  Nice, quand j’avais besoin de gagner plus d’argent pour pouvoir garder ma salle de mise en forme ouverte. Les nuits, j’ai mĂȘme Ă©tĂ© gardien d’un immeuble Ă  Marina Baie des Anges oĂč je dormais avec mon chien sous le comptoir de l’accueil. đŸ“œ

J’ai Ă©tĂ© surtout dans des pubs, comme celle de dessus, qui Ă  l’époque Ă©tait assez connue, mais oĂč l’on ne me voit pas
 car en entrant le cameraman a tout simplement tournĂ© vers la gauche, alors que je me tenais avec mon chien Boubou Ă  droite. J’ai aussi Ă©tĂ© dans des films avec entre autres Michael Caine, Beau Bridges, Steve Martin et Peter O’Toole
 J’ai mĂȘme Ă©tĂ© pris une fois dans un des deux rĂŽles principaux d’une publicitĂ©. Je l’ai trouvĂ©e sur internet il y a quelques annĂ©es. Je me souviens bien. C’était de l’argent vite gagnĂ©. Cinq cent francs pour une journĂ©e, peu importe si le tournage durait 1 heure ou 12 heures. â˜ș 

J’avais vraiment besoin d’argent et j’ai gagnĂ© 3000 francs pour 3 jours de travail. C’était Ă©norme Ă  l’époque. Le revenu minimum mensuel Ă©tait Ă  5000 francs, si je me souviens bien. Ils sont venus me chercher en voiture chaque jour Ă  ma salle, pour aller au lieu de tournage dans la plaine quelque part entre Andon et Caille, dans les montagnes des Alpes Maritimes. Une heure de maquillage par jour
 et barbecue Ă  chaque dĂ©jeuner. L’autre type dans la vidĂ©o c’était un prof de gym aussi que j’ai croisĂ© rĂ©guliĂšrement pendant les castings. J’en ai gardĂ© de bons souvenirs. 😉 

Alors, en tapotant ainsi joyeusement sur mon clavier et en observant ce que je pose finalement sur mon Ă©cran
 je me rends compte que le message de cette nuit n’a peut-ĂȘtre pas Ă©tĂ© celui que j’ai pensĂ© au dĂ©part. L’histoire de la sĂ©rie OA raconte comment plusieurs personnes dĂ©couvrent et explorent des chemins et des dimensions parallĂšles. Chaque choix ouvre des voies possibles diffĂ©rentes et selon certaines convictions chaque rĂ©alitĂ© existe quelque part en parallĂšle. đŸ‘œ

J’ai Ă©tĂ© interpellĂ© par la puissance de certains moments oĂč les personnages devaient lĂącher prise et vivre Ă  fond leurs convictions pour accĂ©der Ă  la meilleure version de leur chemin. RĂ©guliĂšrement, tout en Ă©tant plongĂ© dans l’histoire, je me suis vu me dĂ©tendre et m’abandonner avec eux. Je sentais comment je pouvais encore mieux jouer avec mon attitude intĂ©rieure quand j’aurai les yeux fermĂ©s et ainsi mieux Ă©couter la vie, mieux ĂȘtre prĂ©sent, mieux m’abandonner
 et ainsi me laisser porter par le courant de ma version de vie la plus Ă©levĂ©e. 🍀

Mmmmmm… en attendant il pleut. La terre et les grenouilles sont certainement contents. J’intĂšgre et rĂ©cupĂšre encore de ma derniĂšre exploration Ă  deux. Ces derniĂšres nuits je ne pense pas avoir Ă©tĂ© seul non plus pendant mes explorations. Du coup, la pluie, le calme et le fait que personne ne me sollicite, facilitent et valident mon envie de rester dans mon cocon encore un petit peu. 😍

DĂ©licieuse journĂ©e Ă  tous đŸ›ŒđŸŒ—đŸ€đŸ“œđŸ‘œđŸ’„Â 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s