Pied-de-biche

Taillefer (09), France đŸ‡«đŸ‡·

J’avais environ 3 ans quand mes pathologies ont commencĂ© avec une otite due aux disputes incessantes entre mes parents. En quittant le pays je suis rapidement devenu allergique, j’ai attrapĂ© la varicelle qui m’a dĂ©truit la vision de l’oeil gauche et il a fallu me retirer les amygdales. MĂȘme si j’ai Ă©tĂ© fort comme hercule, j’ai Ă©tĂ© malade toute ma vie. 😏

C’est seulement depuis quelques annĂ©es, depuis que je suis devenu vraiment libre que toutes les pathologies ont disparu. Il est clair pour moi que toutes mes maladies Ă©taient liĂ©es au territoire et que cela avait commencĂ© par le manque de mon pĂšre et le fait que je ne me sentais ni vu ni entendu. J’ai passĂ© donc toute ma vie Ă  ĂȘtre vu. ✌

Ainsi j’ai Ă©tĂ© un as en sport, toujours le leader quand il y avait une Ă©quipe et j’ai excellĂ© dans chacun de mes mĂ©tiers
 qui Ă©taient tous lĂ  pour que l’on me voit et me valorise. Pourtant ça n’a jamais vraiment marchĂ©. Certes, j’ai eu de la popularitĂ©, mais je n’ai jamais su le mettre Ă  profit pour construire un patrimoine, car en parallĂšle j’ai subi pendant environ 17 ans de la magie noire ce qui m’a empĂȘchĂ© toute rĂ©ussite. 📓

A 18 ans, quand j’ai voulu dĂ©placer un chauffage Ă  gaz dont le rĂ©servoir Ă©tait plein, je me suis fait mon premier lumbago. C’était le premier signe palpable qui m’a montrĂ© que je ne me respectais vraiment pas. Mon regard Ă©tait tellement dirigĂ© vers l’extĂ©rieur que mes choix Ă©taient trop motivĂ©s par l’affection et la popularitĂ© que j’allais pouvoir rĂ©colter. Cette mĂȘme annĂ©e j’ai aussi subi mes premiĂšres interventions chirurgicales qui m’ont fait louper mon premier passage au bac. đŸ€š

Il m’a fallu 14 ans, 2 burn-outs, une dĂ©pression nerveuse accompagnĂ©e d’une vingtaine de pathologies, puis des problĂšmes financiers et relationnels pour que je commence Ă  me poser des questions. J’avais la tĂȘte vraiment dure, mais j’ai fini par comprendre et c’est ainsi que mon chemin de dĂ©conditionnement a commencĂ©. Il m’a fallu bien 25 ans pour progressivement sortir de mes blessures et retrouver peu Ă  peu mes besoins Ă  moi. đŸ’„

Mais, dĂ©trompez-vous, car c’était certes un dĂ©conditionnement vis-Ă -vis de l’éducation que j’ai reçue et de mes blessures, mais en mĂȘme temps un conditionnement procurĂ© et dirigĂ© par la Vie elle-mĂȘme, qui m’emmenait diamĂ©tralement dans la direction opposĂ©e. Le rĂ©sultat ? Je suis devenu un sbire, un bon petit toutou au service du Divin. J’ai tellement reçu le bĂąton sur la tĂȘte en suivant les Ă©lans de mes blessures, que je n’ose plus me manifester Ă  partir de mon ego. đŸŒ»

Ceci explique pourquoi, mĂȘme aprĂšs mon expĂ©rience d’éveil, je n’ai jamais entrepris la commercialisation comme l’ont fait beaucoup d’autres. Okay, mes dĂ©marches ont gardĂ© encore pendant longtemps une empreinte Ă©gotique, mais pas assez pour que je cherche Ă  ĂȘtre connu. Oh, j’aurais bien aimĂ©, j’en rĂȘvais souvent
 mais je n’osais plus. La leçon a Ă©tĂ© fortement ancrĂ©e dans mes cellules et malgrĂ© mes rĂ©ussites qualitatives, je suis restĂ© sur un tout petit niveau de notoriĂ©tĂ©. 😏

Et j’avoue que cela m’a beaucoup travaillĂ© car j’étais secrĂštement jaloux de ceux qui rĂ©ussissaient avec largement moins d’acquis que moi. MĂȘme aujourd’hui je sens que c’est encore un peu prĂ©sent. Pourtant, je n’en fais rien, car durant toutes mes annĂ©es de transformation intĂ©rieure oĂč j’ai bien reconnu le processus Alchimique qui m’a transformĂ© progressivement de plomb en or, j’ai bien compris que chaque construction produite par l’ego s’effondrera un jour ou un autre. ✌

Je vois beaucoup d’animateurs, thĂ©rapeutes, coach ou enseignants devenus trĂšs connus avec beaucoup de fans, alors qu’en observant leur vie de prĂšs, tout montre que leur enseignement est la plupart du temps du pipeau. MĂȘme si ces personnes ont souvent vraiment un charisme et un potentiel de leader, tant que leur Ă©lan sera dirigĂ© par leur ego, le rĂ©sultat ne sera que superficiel et ne tiendra, de mon point de vue, pas dans la durĂ©e. 😅

J’ai adorĂ© voir ce film sur Netflix, surtout la fin. C’est moi David… 😉 

Je n’ai pas envie de faire la mĂȘme erreur. En plus, avec ma peur pour le bĂąton je ne risque pas. Je reste bien dans ma niche et je patiente tranquillement, tout en laissant fondre les derniĂšres volontĂ©s de ma petite personne. En mĂȘme temps, je suis conscient que je peux complĂštement me tromper et que notre but ici peut, en effet, ĂȘtre tout simplement de profiter au maximum de cette dĂ©licieuse illusion dans laquelle nous nous trouvons. 😒

Je prends le risque. D’ailleurs, je sens vraiment que je ne peux pas faire autrement. En plus, je me suis engagĂ© sur ce chemin si peu frĂ©quentĂ© depuis trop longtemps et je n’ai plus les moyens pour changer de voie. Je n’ai carrĂ©ment plus d’énergie en rab. J’ai tout donnĂ© pour arriver lĂ  oĂč je suis en ce moment. J’ai juste encore ce qu’il faut pour passer d’un moment Ă  un autre. Je ne peux pas me permettre de me tromper. Si un jour je sors du placard, je n’ai de l’énergie que pour un seul essai. 🚀

C’est pour cela que je reste tranquillement Ă  l’intĂ©rieur, bien rangĂ© Ă  cĂŽtĂ© des balais et des produits de mĂ©nage. C’est pour ĂȘtre sĂ»r que ce n’est pas ma petite personne avec ses intĂ©ressements qui oeuvrera, que j’attends. Si ce que j’ai Ă  partager vaut vraiment la peine, il y aura bien quelqu’un qui viendra me chercher. En mĂȘme temps, je constate qu’il n’est pas facile Ă  me faire sortir de ma taniĂšre. Je conseille Ă  celui qui vient me chercher d’apporter un pied-de-biche. 😉 

Je connais trop bien l’effet quand je me trompe. C’est comparable Ă  ce que vivent mes voisins quadrupĂšdes, Lucky Day et Tulipe, qui ne s’aventurent mĂȘme pas Ă  vĂ©rifier s’il y a rĂ©ellement du jus sur les clĂŽtures. Ils ont compris et gardent une distance respectueuse de sĂ©curitĂ©. Pour les sortir de leur enclos il faut aller les chercher ou ouvrir tellement grand le portail pour que le risque de douleur soit zĂ©ro. Exactement pareil pour moi avec mon placard ! 🙃

Il semble que Gandhi disait que tout ce qu’on fait dans la vie est insignifiant mais qu’il est trĂšs important de le faire. Alors, je n’abandonne pas. Je joue le jeu, car c’est pour cela que je l’ai crĂ©Ă©. J’ai parfois l’impression de jouer au jeu de l’oie et d’avoir passĂ© toutes les Ă©preuves haut la main. Maintenant je me trouve prĂšs de la case 63 et je suis en train de faire des allers-retours jusqu’au moment oĂč je lance le chiffre exact avec mon dĂ©. đŸŽČ 

Douce journĂ©e Ă  tous
 đŸŒČ🌳🌮đŸŒČ🌳🌮đŸŒČ🌳🌮

1 réponse

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s