Nourriture et drogue ~ Food and drugs

Baffrancou à Limousis (11), France 🇫🇷

🇬🇧 To translate my texts in your language, use the Google Widget on the right 👉

Depuis que j’ai dépassé les deux mois de pause alimentaire, j’ai peut-être mangé déjà une dizaine de fois… à peu près une ou deux fois par semaine. Mon intention est toujours la même, manger le minimum dont mon corps a besoin, pour laisser ainsi l’espace à mon être de se nourrir autrement et d’autre chose… d’Amour et d’Eau fraiche, de préférence. Je mange uniquement quand je me sens émotionnellement déstabilisé, du coup, je cours vers Aldi ou KFC pour recevoir la tétée tranquillisante de maman. Et je peux dire que ça marche ! Ça me tranquillise et ça m’endort… 🥱

Mais, ça ne me nourrit pas. Et, juste pour les lecteurs accros de « la nourriture saine », ça n’a rien à voir avec le choix de mes aliments. Bio ou pas bio, junk food ou repas fait-maison, acheté ou cultivé soi-même… j’ai déjà tout essayé… et c’est partout et à chaque fois pareil. Mon Être a faim d’Amour, de Connexion, de Profondeur, de Sacré… et depuis tout petit, il a seulement reçu du lait maternel et des plats cuisinés. Il a appris de s’en contenter. Ça compense peut-être la faim de l’être inconscient et insensible, mais ne nourri aucunement la faim existentielle de l’Etre Incarné, qui continue malgré tout à porter quelque part la mémoire de la Lumière de Jadis dans ses cellules. La plupart d’entre nous ne le sentent même pas. Nous avons tous la même faim d’Amour Véritable et sommes tous, comme moi auparavant, rassasié après une ou deux assiettes d’ersatz. 🤥

pancakes-3013069_1920

Et pour le sexe c’est pareil. De ma fenêtre, au fond, nous cherchons tous à être nourri d’Amour, de la Connexion avec l’Unité. Pour moi, faire l’Amour, c’est faire UN… c’est créer avec son/sa partenaire progressivement cette connexion avec la Source, qui nourrit en profondeur notre Etre et nos cellules en manque. Quelqu’un qui sait se nourrir ainsi et qui peut se passer de la nourriture terrestre est pour moi un Alchimiste accompli, un vrai Tantrica, un Taoïste authentique… un Etre Réalisé. Attention, ne les confondez pas avec ceux qui ont juste compris comment se nourrir directement d’Energie, d’Amour ou de Prana, comme ils l’appellent aussi. 💨

Le sexe, les écrans, les achats, le travail, la nourriture, les divertissements, les hobbies, etc… sont pour moi uniquement des compensations avec lesquelles nous cherchons à combler notre manque chronique et inconscient d’Amour Véritable. C’est de mon point de vue la raison principale pour laquelle même la meilleure performance sexuelle finit tôt ou tard par désintéresser les plus sensibles d’entre nous… les femmes. Avec la nourriture c’est souvent pareil. Vous avez déjà remarqué combien de temps nous passons autour de la nourriture chaque jour ? Entre les courses, le rangement, la préparation, les repas, les goûters, la vaisselle et la sieste obligatoire… c’est plus de 6 heures par jour !!! Et si j’observe l’état d’obésité de la population, puis la recherche permanente de mieux et de plus original, je dirais que je ne suis pas le seul à ne pas me sentir nourri… mais moi au moins, j’en suis conscient ! 👀

prague-ga48fb6fce_1920

Il y a quelques jours, j’ai remarqué qu’à chaque fois que je mangeais, j’étais en train de visionner un film sur l’addiction. C’est vrai, j’adore un repas plateau-télé… Je pense que ça vient de l’absence d’une vie familiale stable et chaleureuse dans mon enfance. Je n’ai jamais connu des petits-déjeuner familial au réveil, ni les déjeuners du week-end où la famille se réunissait et s’amusait, ni les diners avec des parents ou grand-parents aimants qui s’intéressait à ma journée ou ma vie. Alors, quand je mange, j’aime me distraire avec une histoire fictive. La nourriture est donc là pour combler deux manques chez moi… le vide existentiel et sa compensation naturelle sous forme d’affection familiale. 👨‍👩‍👧‍👦

Du coup, quand les émotions débordent et que je suis seul à les gérer… comme je ne bois pas, ne fume pas, que je ne suis pas un adepte de plantes ou d’autres substances… et que je ne compense pas vraiment par ailleurs… alors, la nourriture est ma drogue, ma seule addiction. C’est aussi simple que ça. Ça explique peut-être pourquoi le chemin pour me nourrir d’Amour est moins simple que pour d’autres. Mon sevrage est double. Je dois me sevrer de la nourriture, mais aussi de quelque chose que je n’ai jamais connu… de cette chaleur qui est censée l’accompagner quand tu le reçois pendant des années des parents aimants. Je n’ai jamais connu ça. J’ai grandi comme un orphelin et quand plus tard j’étais en couple… ben, c’est moi qui cuisinais ! 🤪

earth-2765479

Tout en écrivant, je réfléchis et je développe mes réflexions. Grâce au temps que je m’offre pour cela, j’apprend des choses me concernant et je prends conscience des aspects qui ont pu m’échapper auparavant. Du coup, je comprends encore mieux mon scénario personnel autour de la nourriture… pourquoi j’en achète autant juste pour un repas, pourquoi je mange uniquement ce que j’aime, pourquoi je n’aime souvent pas être regardé quand je mange, pourquoi j’en jette après, pourquoi je peux continuer à manger même quand je n’ai vraiment plus faim, etc. Aujourd’hui, je ne suis pas vraiment tranquille émotionnellement. Mais, peut-être d’avoir écrit ouvertement et vulnérablement mon vécu ici sur mon journal me permet de passer à autre chose. Ce n’est pas parce que c’est difficile, que c’est impossible. 😌

Mes articles précédents « Rivaux » et « Allergie, le retour », sont intensément liés à celui d’aujourd’hui. Ce que je vis actuellement m’invite clairement à aller encore plus loin et plus profondément en moi… pour être encore plus authentique, plus vrai… plus originellement MICHAEL. Si je veux arriver un jour à déployer mes ailes de lumière, il n’y a plus de place pour des compromis… plus de place pour des jeux infantiles psychologiques et superficiels… même entre moi et MOI. Même si cela signifie tout perdre encore un fois… ou même en mourir en essayant. J’ai besoin de me respecter jusqu’au bout des ongles et de m’offrir ce que les autres ne m’offrent pas… de faire uniquement ce que j’aime… de respecter mes limites et mon territoire… et de m’offrir des preuves d’Amour tout au long du chemin. C’est à moi de continuer à tisser, même quand je peux me sentir seul par moment… ✌️

Je vous souhaite une merveilleuse journée, soirée ou nuit… où que vous soyez… ∞❤️∞ 

4 commentaires sur « Nourriture et drogue ~ Food and drugs »

  1. Merci Michaël, ces derniers articles résonnent en moi, que cela soit au sujet des allergies, des nourritures, comment nourrir mon corps en profondeur et des compensations que je créé par manque de temps consacré à me nourrir vraiment. Ton partage sur ce que tu as vécu enfant me touche aussi, en l’ouvrant la question  »comment faire en sorte que mes enfants se sentent suffisamment nourries pendant des repas paisibles, joyeux, en famille, et par leurs explorations au quotidien ? » il me semble que pour le moment, ce sont leurs temps de jeux avec des amis qui les nourrissent le plus, dans leur créativité et la joie partagée. Leur envie de manger est alors souvent reportée à plus tard, avec la priorité au jeu. Et je vois qu’en tant qu’adulte, si je me reconnecte à cette énergie de mon enfant intérieur, naturellement mon être se nourrirai de ces connexions a la créativité et à la joie ??
    Joyeuse et créative journée à vous

    Aimé par 1 personne

  2. Ravie de retrouver ta trace grâce à internet.
    Affectueuses pensées de Cannes, de la part d’une ētoile que tu as aidé à grandir humainement et spirituellement lorsque tu étais relation d’aide.
    Cecilia

    Aimé par 1 personne

    1. Oh, je me souviens très bien de toi, Cécilia… Heureux de te lire… Bienvenue… Espère que ta vie est belle… Je viens de te trouver à l’instant sur le site “nouvelle-vague”… Tu n’as pas vieilli du tout… 😘

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s