Tout ou rien…

Paris (75), France 🇫🇷

Finalement, la réunion des enfants des survivants de l’holocauste du quartier anglo-saxon à Kyriat Ono a eu lieu sans moi. J’y été par le coeur et par la pensée et je pense qu’ils étaient peut-être trop excités de se retrouver après tant d’années pour penser à chercher une connexion vidéo par WhatsApp avec Bibi. En arrivant, Yaki m’a envoyé une vidéo avec les images de nos anciennes maisons jumelles. Ensuite, nous avons partagé quelques minutes en live avant qu’il aille rejoindre les autres. 📹

Ça m’a touché. Pas au point d’en être malade, mais j’ai bien senti un point de nostalgie mélancolique. Israël a été mon chez moi et je n’ai jamais été d’accord de partir. Est-ce je suis censé laisser partir cela ? Ou est-ce que mes sentiments sont là pour mettre mon attention sur quelque chose d’inachevé pour en faire quelque chose ? Je ne le sais pas et je ne pense pas que j’ai besoin de le savoir. Il suffit que je reste attentif à ce qui se présente, puis à mes propres envies et élans spontanés. Ensuite, le temps fera son oeuvre… 🇮🇱

En attendant, j’ai mon tissage qui continue, jour après jour. Le tissage entre moi et Moi, entre moi et les choses, entre moi et les évènements, entre moi et les autres… puis, bien évidemment, entre moi et ma co-exploratrice du moment. L’exploration du chemin vers l’Amour véritable et l’état d’Unité est un boulot en plein temps, qui ne connait ni week-end, ni congé, ni retraite. Je ne peux pas dire : Tiens, aujourd’hui je prends une pause. Aujourd’hui je ne tisserai pas !”.✌️

water-1068029_1920

C’est tout simplement impossible… car pour celui qui voit, celui qui est conscient, toute situation invite à tisser. Choisir de ne pas tisser, de ne pas avancer vers le rêve que la Vie a pour nous, peut provoquer toute forme de manifestation liée à une non-vie : conflit, accident, malheur, mal-être, maladie, perte et même la mort. Ça ressemble un peu à “marche ou crève” ou “tout ou rien”, et même si ça sonne dur, c’est comme ça que je l’ai vécu et c’est comme ça que je le perçois encore aujourd’hui. 🚶‍♂️

La Vie ne laisse pas le choix. Il nous force sans relâche et malgré nous vers notre bonheur et notre réalisation. Chacune des manifestions est un signe, un guide et une piste pour lâcher sa résistance et retrouver la voie des vivants. Même si je me trouve cloué au lit avec une maladie mortelle, le tissage continue. La Vie persiste jusqu’au moment où je ferme les yeux pour la dernière fois afin de rentrer à la Maison. Tant qu’il y a de l’espoir pour acquérir un peu plus de conscience, il y a la Vie qui fait ce qu’elle est censée faire : nous rendre un plus plus vivant. ❤️

Tout ou rien… être ou ne pas être… MICHAEL ou pas michael… c’est ça la question !!! C’est là où j’en suis encore aujourd’hui. De michael je suis devenu Michael, puis MIchael, MIChael, MICHael et MICHAel. Le “el” qui reste à mettre en majuscule est peut-être la partie réellement divine que j’ai à développer. EL en hébreu veut dire “Dieu”… et Michael veut dire “qui est comme dieu”. Pas étonnant qu’avec un nom pareil j’aspire tant à vivre ma divinité sur terre. 😉 

frog-540812_1920

Aujourd’hui dans mon travail de tisserand, je me trouve confronté à un choix important. En fait, ce n’est pas vraiment un choix, sauf si “tout ou rien” en est un ! Chaque exploration avec ma co-tisseuse du moment m’a emmené vers mon choix d’aujourd’hui. Etre ou ne pas être… marcher ou crever… tout ou rien ! C’est notre quatrième exploration et dans la routine du quotidien l’essentiel apparait enfin. 😅

Qui suis-je face à ma partenaire ? Est-ce que je suis là pour lui faire plaisir ? Est-ce que je suis là pour la sauver ? Est-ce que je suis là pour me soumettre à sa volonté, ses blessures ou son scénario habituel ? Ou est-ce que je suis là pour la dominer, imposer ma force et la guider vers son potentiel ? Ben, rien de tout ça bien évidemment ! Il ne s’agit pas de faire ceci ou cela… ni d’avoir ceci ou cela, d’ailleurs. Il s’agit d’ETRE ! La question n’est pas de savoir si ce que je fais est bon ou pas… la question est QUI en moi est en train d’oeuvrer. 🔥

Je peux faire CE QUE JE VEUX… mais si la motivation de le faire vient, de manière consciente ou inconsciente, de mes blessures, je ne récolterai à nouveau que des blessures. Si, par contre, ma motivation est alimentée par mon être profond, par l’absence de blessures, par l’absence de peur… par l’Amour donc, je récolterai de l’Amour… et j’avancerai mon avatar de quelques cases sur le tableau du jeu de la Vie. En ce moment je me trouve dans un choix de cet ordre. 😏

chimpanzee-978809_1920

Au fur et à mesure que les explorations ont avancé, l’enjeu est devenu discrètement plus grand. Surtout parce qu’au départ l’affectif et l’espoir étaient au rendez-vous. Jusqu’à peu j’ai pu rester pleinement moi, sans vraiment prendre des risques. Les “noces” rendaient toute chose rose. Mais, elles sont bel et bien terminées et les habitudes reprennent doucement le dessus… les miennes, mais aussi celles de ma co-voyageuse. Jusque là, j’ai su réprimer la partie vraiment dérangeante de ma personnalité. Aujourd’hui je n’y arrive plus… 🤪

Bien évidemment que je respecte ma partenaire. Bien évidemment que je la considère entièrement comme mon égale. Bien évidemment que je ne cherche ni à la sauver, ni à la soumettre, ni à me laisser sauver ou dominer. Par contre, je suis un alchimiste, sorcier, accompagnant, pionnier, rapporteur passionné pour qui la Vie est une énorme quête et qui ne vit que pour ça. Chercher comment évoluer au quotidien vers l’Amour et l’Unité est ma raison d’être. Chercher comment faire avancer le schmilblick à deux ou en tribu fait partie de mon rêve. 💭

Chercher où et comment changer et ainsi faire évoluer la relation… puis, pouvoir partager la démarche et les découvertes avec ma partenaire est indispensable pour moi… euh, pour MOI. Sans ça, je cesse de respirer… Si par peur de blesser ou de perdre l’autre je réprime cette partie de moi, je m’éloigne de l’Amour… Puisque cette partie essence-ciel c’est MICHAEL, avec le EL. J’en suis là aujourd’hui, car si je détache ma laisse, ma partenaire du moment risque de partir en courant par peur d’être mordu. 🏃‍♀️

people-3693373_1920

Je vais prendre ce risque. C’est tout ou rien… c’est être ou ne pas être. Je choisis une fois de plus d’être pleinement MOI. Pour survivre à cela, ma co-voyageuse aura besoin de faire ses choix aussi. Je pense que chaque partenaire d’un couple se trouve un jour où l’autre devant ce même choix. En ce qui me concerne, c’est la plus importante décision qu’un(e) partenaire doit prendre quelque part à la fin des noces, au moment où les anciens scenarii vont commencer à se répéter : Est-ce que je fais de mon/ma partenaire mon ennemi et le bouc émissaire suivant de mes règlements de comptes des douleurs de mon passé… ou est-ce que je la/lui donne la place d’honneur d’être mon/ma complice pour nous gai-rire à deux et aller vers l’Amour véritable ensemble ??? 🔗

Nous connaissons le scénario qui correspond au premier choix. C’est celui que la plupart d’entre nous vivent en couple déjà et qui est l’opposé du tissage de l’Amour. C’est l’enfer relationnel… bruyant ou silencieux… mais l’enfer tout de même. Chaque conflit ajoute du crédit sur l’ardoise relationnelle qui mène finalement à la faillite. Pour tisser, il faut que les partenaires deviennent complices et s’accueillent ENTIEREMENT… SANS CONDITION. Ainsi le couple, qui peut ensuite éventuellement devenir une famille, devient un vrai berceau, avec un terreau fertile, permettant à chacun de s’épanouir. Il n’y a pas de place pour les reproches ou des critiques dans ce cas de figure. J’aime bien dire qu’un reproche ou une critique est le résultat d’une demande qui n’a pas été exprimée au moment opportun !!! 🙏 

Bon, ce soir nous quittons l’Airbnb pour l’appartement fraichement loué par ma co-voyageuse. Nos sacs sont déjà prêts et posés devant l’entrée du studio. Avant de reprendre ma route mercredi, je l’accompagne pour chercher ses affaires. Demain matin tôt, nous partons en camionnette pour faire un aller-retour à La Rochelle. Un beau trajet, nous permettant de faire un feed-back sur nos explorations passées et de partager éventuellement nos envies et nos choix respectifs pour la suite. ☺️ 

Délicieuse journée à tous ∞💜∞ 

2 réponses

  1. « J’en suis là aujourd’hui, car si je détache ma laisse, ma partenaire du moment risque de partir en courant par peur d’être mordu »
    J’adore ce passage. Je comprends tellement sa signification. Et pourtant, c’est dans cette liberté que je trouve ma juste place. Cette sauvagerie m’amène à trépigner face à la vie et être vraiment qui je suis.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s