Soulagement ~ Relief

Baffrancou à Limousis (11), France 🇫🇷

🇬🇧 To translate my texts in your language, use the Google Widget on the right 👉

Bien évidemment que je suis resté presque toute la journée d’hier sur Facebook. J’ai continué à chercher des gens que je connaissais, j’ai scruté les propositions issues de l’algorithme et j’ai répondu aux demandes de mes anciens nouveaux amis. J’ai ainsi échangé avec un ex avec qui j’étais entre 86 et 88, avec des collègues de l’académie militaire, mon professeur de primaire, une amie que j’ai connue en formation de fasciathérapie et une copine de lycée. J’ai déjà 107 amis et il y en a plusieurs avec qui j’aimerais bien rattraper un peu de temps de vive voix par vidéochat. 🎥 🐈‍⬛ 

Chaque amitié FB validée était comme un fil conducteur invisible qui me reliait à mon passé et me remettait davantage dans la chronologie de ma propre histoire. En voyant progressivement certains liens se rétablir, j’ai réalisé à quel point mon histoire est particulièrement éprouvante, magique, éclatée, engageante et riche. C’est loin de la ligne droite que j’imaginais au début de ma carrière dans l’armée. En même temps, j’étais systématiquement confronté intérieurement à la sensation d’inconfort dû au manque de stabilité et de sécurité avec lequel je vis en permanence. 🪄

De plus, j’ai remarqué que le malaise que j’éprouvais par le passé vis-à-vis de certaines personnes et que j’évoquais dans mon article d’hier, n’était plus là ! C’était plutôt la peur de le ressentir qui me retenait ces derniers temps. Je pense qu’il ne reste plus qu’une ou deux personnes auxquelles je pense en ce moment qui pourraient faire monter mon taux d’adrénaline en flèche. Si jamais d’autres me faisaient une demande d’ami, je l’accepterais parce que je pense qu’assez d’eau a coulé sous le pont et que mes blessures semblent avoir cicatrisé. Cela me soulage fortement… et met un frein supplémentaire à la fuite en avant. 🤕

fantasy-4063619_1920

Pour certains, cela peut peut-être sembler exagéré, mais j’ai vécu tellement de traumatismes que j’en ai fait carrément un burn-out aussi. J’ai eu ma dose de coups, de violence, d’agression, de douleur, de maladie et de malaise. En revanche, j’ai tellement dépouillé ma vie ces 7 dernières années et passé tellement de temps seul, que Facebook me donne maintenant une sorte de répit et une fenêtre ouverte sur le monde. Je suis content d’avoir suivi mon élan et je risque de passer au début beaucoup de temps à scruter mon fil d’actualité… 📝 

D’ailleurs, la plus belle nouvelle que j’ai vue hier était le mariage d’une femme que j’ai accompagnée il y a longtemps pendant plusieurs années. Elle a réussi à sortir d’une vie violente et malheureuse à un niveau de bonheur impressionnant. Je ne fais plus vraiment partie de la vie de ceux que j’ai accompagnés, mais ils ont vraiment été nombreux et souvent je regarde de loin avec fierté les magnifiques œuvres humaines dont j’ai fourni les fondations. Souvent les gens ne le voient même pas, mais je reconnais les éléments que j’ai apportés, qu’ils appliquent au quotidien et qui provoquent le bonheur… 🍾

Cependant, l’Amour Véritable n’est pas forcément tendre et donc ma méthode n’a pas toujours été douce. J’ai toujours préféré que quelqu’un me déteste mais comprenne ce qu’il a besoin de comprendre, plutôt que de le caresser dans le sens des poils et de le garder dans un statu quo. Souvent les fins d’accompagnements devaient être provoquées par des mésententes qui lançaient l’accompagné sur son chemin. En tant que accompagnant engagé, je restais avec des débris et parfois même de la douleur… comme un parent qui envoie son enfant dans le monde. 🌍

ankush-minda-FBL09HBLuWg-unsplash

Ainsi, j’ai aussi laissé une grande trace douloureuse derrière moi. Et même si c’était au service du bon, ça me donne encore souvent envie de me cacher au fin fond d’une grotte. Tout ça pour dire que ce n’est pas facile pour moi de réapparaître sur les écrans radars de ceux qui m’ont connu. De plus, étant clair-sentant je ressens, au-delà des apparences, de loin le ressentiment que quelqu’un peut encore avoir à mon égard. Pour moi, c’est tout simplement le prix que je paie pour être au service du Vivant… 📺

Je pense à une autre jeune femme qui était encore très jeune au début de l’accompagnement. J’ai été là pour elle pendant des années et elle allait de mieux en mieux. J’ai délibérément provoqué la déchirure au moment opportun. Je ne l’ai pas revue depuis ce jour… Par contre, je cherchais parfois sur internet pour savoir ce qu’elle devenait, car je l’aimais beaucoup. Je l’ai vu sur FB et elle semble heureuse et indépendante, puis elle est en train de réussir dans son métier de cœur en tant que chanteuse/thérapeute. Je ne pense pas qu’elle veuille me revoir un jour… et c’est okay pour moi… 🎶 

Dans le monde d’aujourd’hui, de ma fenêtre, le courant psycho-spirituel n’est qu’un énorme commerce pour nourrir l’ego. Caresser quelqu’un en difficulté dans le sens des poils ne fait, à mon avis qu’empirer son cas. Changer de vie de manière durable est impossible sans changer sa vision globale et précise des choses. À mon avis, cela nécessite des accompagnants engagés, exemplaires, intègres et qui n’ont pas peur de dire ce que la personne accompagnée n’a pas forcément envie d’entendre. J’ose dire que je correspond au signalement… et même si ce n’est pas confortable, j’en suis extrêmement fière !!! 😉

Je vous souhaite une magnifique journée, soirée ou nuit d’automne… où que vous soyez… ∞❤️∞

P.S. : Pour me trouver sur Facebook, il suffit de cliquer sur le lien « Messenger », à droite, sous la rubrique « Me contacter »…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s