Retrouver l’équilibre ~ Regain balance

🇬🇧 To translate my article to your language, copy the French text, click on this link and paste it in the Google translator that opens…

Michael à Netanya, Israël 🇮🇱

C’est facile de dire que le monde est ma maison où que ma maison se trouve là où est mon coeur… c’est toute autre chose de le vivre. Je bouge depuis longtemps maintenant. En réalité, je n’ai pas cessé de changer de lieu de vie depuis que j’ai quitté Israël à l’âge de 5 ans. Le seul endroit où je suis resté longtemps a été à Callian, avec Patricia. C’est le seul moment où j’ai connu une forme de stabilité. Même maintenant que j’ai enfin réussi à retourner d’où je viens, le mouvement continu et le temps de me poser, ou de me re-poser, semble ne pas encore être arrivé.

Avec les années, j’ai appris à m’adapter relativement vite à mes nouveaux environnements. Souvent je me suis attaché rapidement aux gens, un peu trop vite, et trop fort même… ce qui s’explique par un peu trop d’expériences d’arrachement que j’ai vécu par rapport aux êtres chers quand j’étais encore jeune. Aujourd’hui, je pense avoir un meilleur équilibre dans ce domaine et je m’attache différemment, plus en fonction d’une sorte de réciprocité. J’attends davantage de voir ce que je représente pour une personne avant de m’approcher plus d’elle. J’attends de voir ce qui se passe… et le temps fait le reste…

Là, dans ce nouveau lieu, je me suis déjà bien habitué… même si je n’ai pas encore de wifi et que pour me laver je dois chauffer l’eau sur le gaz. Mais, en même temps je sens bien que je n’ai pas encore trouvé mon équilibre. C’est un peu comme si mon équilibre voyage plus lentement et me rattrape un peu plus tard. Je le sens par l’absence d’un certain calme que je connais bien chez moi maintenant. Je le constate aussi par la difficulté de me coucher et me lever avec le soleil. Le plus flagrant est mon besoin de nourriture rassurante, du « comfort food » comme ils disent en anglais.

Je cherche mon équilibre en cherchant mes nouveaux rythmes. Ma vie a changé et j’ai changé, et cela en très peu de temps. C’est illogique de croire que mes rythmes d’aujourd’hui soient les mêmes que à Modi’in. Je suis très attentif à mon ressenti, plus que d’habitude. Je m’interroge et je vérifie en expérimentant… Est-ce que l’alimentation qui correspond à mon équilibre se doit toujours liquide ? Est-ce que le rythme du soleil est toujours adéquate ? Est-ce que je suis toujours mieux seul ou est-ce que le moment est venu de chercher à rencontrer davantage de gens ? Est-ce que l’apprentissage de l’hébreu est toujours aussi important ?

Dans l’idéal, je ne devais pas perdre mon équilibre en me déplaçant. Dans l’idéal, il se déplace avec moi et change à la même vitesse. Je pense que ce serait le cas si je me sentais vraiment à la maison partout. J’ai encore besoin d’un temps d’adaptation pour me sentir confortable et en sécurité. Même si je considère le monde entier ma maison, ça ne veut pas dire que je me sens familier dans toutes les pièces.

En discutant au téléphone avec un ami hier, j’ai réalisé qu’une grande partie de l’inconfort venait de mes moyens limités. Si financièrement je me sentirais davantage en sécurité, ce serais vraiment plus facile. Il y a clairement un lien direct entre mon confort et la foi que j’ai en la VIE. Comme je l’ai déjà dit, ce que je vis semble facile pour quelqu’un d’entouré d’une famille, avec un revenu régulier ou un patrimoine… et de manière théorique à partir de son fauteuil confortable. De le vivre comme la Vie me le présente, c’est toute une autre paire de manches…

Alors, je mange plus que d’habitude… mon sommeil est irrégulier et plus lourd… mon corps manifeste des petits douleurs et s’est alourdi… mon énergie est basse… et je fais n’importe quoi, n’importe quand. Je n’ai clairement pas encore trouvé mon équilibre et je cherche la voie de passage vers un état plus agréable. Peut-être que je dois trouver mon équilibre dans l’absence de tout ce que j’ai connu auparavant ? Je me pose la question…

Le miroir et les signes semble m’indiquer que la clé se trouve dans le problème lui-même… et que l’inconfort EST la voie de passage. Je me sens seul ici, isolé encore. Je ne pense pas qu’il s’agit de chercher à meubler ce vide… mais simplement de continuer à le vivre, tant qu’il est là. Les films me permettent de pleurer… beaucoup… et c’est bon. Ça me fait du bien intérieurement. Je ne sens pas que j’ai un effort quelconque à faire, mais que j’ai juste à accueillir ce qui est là, puisque c’est ainsi que j’ai créé ma réalité du moment. Et si je l’ai créé ainsi, c’est que j’en ai profondément besoin tel qu’elle. Je pense que le contraste avec ma vie passée est très grande et cela a certainement une grande influence sur mon état du moment…

Alors, après avoir visionné un superfilm au réveil, pris un bain tiède et écrit cette page pour mon journal, je vais me promener vers le bord de mer. J’ai trouvé un endroit parfait pour m’installer et étudier. Je vais y rester un petit temps pour ensuite terminer une boucle que j’aime bien. Ça me fait passer par le marché de Netanya et une sorte d’avenue où il y a habituellement beaucoup de monde… et surtout des français. C’est shabbat aujourd’hui et en même temps purim, le carnaval des juifs. Beaucoup de gens se promènent déguisé dans la rue, chantent, jouent et font la fête. Je vais m’y mêler… de manière très attentive, bien évidemment… 

Je nous souhaite une délicieuse journée… Shabbat Shalom et Chag Purim Sameach, comme on le dit ici… ∞❤️∞ 

Deux superhéros de mon passé… avec une chanson qui me donne encore des frissons… 

2 commentaires sur « Retrouver l’équilibre ~ Regain balance »

  1. bonjour Michael

    une lecture intense et appliquée de ton texte ma dit que rien n’est perdu ….. voilà un homme de bien comme toi qui cherche à retrouver l’équilibre , qui se déplace sans cesse pour le sauvegarder precieusement , qui prend soi de lui donc des autres ou vice versa et qui aime « When the Saints go marching in » pour un jour les accompagner ……. et qui a évoqué Patricia que je n’ai pas connu mais dont tu parlais avec tant d’Amour à cette période où je t’ai rencontré et où tu m’as mis en face de mon obsurité d’Homme .

    A te lire je me dis que l’équilibre ne se retrouve pas il se travaille encore et encore sachant que l’éthymologie de « travail » est « Torture » on ne peut que comprendre ton état , le Mien et ceux qui t’accompagnent dans la lumière de l’obscurité qui nous habitent .

    j’ai déménagé 18 fois , me suis Marié une fois , ai eu 5 enfants , ai reussi professionellement , ai accompagné mon corps avec une maladie auto immune et ……. voilà que bloqué sur une Ile de l’Ocean Indien à cause de ce « Virus Couronné  » je me trouve forcemment devant Moi avec comme Miroir ma Femme qui subit mes questionnements , doutes , blessures , douleurs , souffrance , instabilité …. après avoir fuit et lutter pour ne pas voir ce qui devait être vu .

    Tout cela pour confirmer que tu as raison la clef se trouve dans le problème lui même !

    Mais en fait y a t il vraiment une clef et la porte n’est t elle pas déjà ouverte …, ?

    mais en fait y a t il vraiment un problème et l’émotion ou la souffrance ne sont t elles pas déjà présentes ..?

    Michael reçois mon humble regard car avec un prenom comme le tien l’Ange va prendre le dessus sur le Démon et en terre promise on ne peut pas parler de penitence mais d’experience divinement humaine

    Tes mots font le bien , du bien et bien à toi Michael car dans nos Solitudes à toutes /tous ton Amour raisonne dans tous nos corps physiques et même subtils

    franck

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s