Je fais de mon mieux

Modi’in, Israël 🇮🇱

Là, où va mon attention, va l’énergie. Ce que j’entretiens en pensée, parole ou acte se manifestera et se répétera incontournablement jusqu’au jour où je comprends le message et où je mets mon attention ailleurs. Tout, absolument tout ce qui vient vers moi est quelque chose que j’ai d’abord moi-même envoyé dans l’Uni-vers. C’est le principe même de l’existence, puisqu’il n’y a dans l’absolu qu’une seule entité… et toute expression s’adresse à soi-même.

Il ne s’agit pas de nier ce qui arrive. Surtout pas ! Bien évidemment qu’il s’agisse de se concentrer sur ce qui est le beau ici sur notre terre-mère-magique. Mais, en même temps, il est important de décoder ce qui m’arrive et d’utiliser ainsi mon miroir pour sortir de mes blessures, mes conditionnements… et de mes pensées, attitudes et comportements pathologiques.

Je bois presque tous les jours du mitz rimoniem, jus de pomme grenade ! Miam…

Ce n’est pas toujours simple. Regardez simplement ce qui se passe aujourd’hui. La commémoration de l’holocauste. Je sais ce que c’est. Ma mère a été 2 ans et demi à Bergen-Belsen, mon Père à Westerbork, ma grand-mère dans les mines de sel en Norwège. Tout le patrimoine a disparu et peu de personnes de la famille ont survécu. J’ai fait 30 ans de thérapie et de cheminement spirituel pour me libérer de l’empreinte avec laquelle j’ai marché en tant que juif sur cette terre.

Pourtant, là où va l’attention va l’énergie. C’est la loi de la création, c’est une loi de l’Univers. Oui, je respecte les survivants… oui, je reconnais ce qui s’est passé… oui, j’honore le Vivant même pour ce qu’il s’est infligé à cette époque. Mais, en même temps, de ma fenêtre, si je veux un jour être libre, heureux et en harmonie avec le reste du monde, il faut que ça cesse. Il faut absolument que je mette toute mon attention sur l’instant présent et sur la beauté de chacun de mes frères et soeurs ici-bas. 

Trouvé sur Facebook… Mdr !

Il est évident pour moi que c’est un choix entre la VIE ou la MORT… et moi, j’ai choisi ! Je m’occupe à être la plus belle version de moi-même devant la porte de cet hôtel immense. Pourtant, la paye est basse, il y a des gens qui me prennent vraiment de haut, il fait très froid et mes jambes me jouent des tours. Si je voulais, j’aurais de quoi me plaindre… 

Mais, je ne travaille par pour l’argent, je travaille pour moi et pour la vie. Puis, même des gens tristes, inconscients, en colère ou qui se pensent au-dessus des autres ont droit à un sourire chaleureux. Le froid me ravive et m’aide à me préparer pour les jours chauds. Mes jambes, elles, me montrent que je lutte, que je me mets en route et que le guerrier pacifique en moi est bel et bien là. Puis, j’ai choisi d’accueillir la proposition de la Vie, j’ai donc choisi d’être à cet endroit.   

IMG_6126

Ça fait déjà 100 jours que je travaille quotidiennement mon hébreu sur Duolingo…

Et je ne veux même pas que ça change. Je m’amuse avec tout le monde. Certains ont peut-être un peu de mal avec ça, mais il n’est pas question que j’échange ma vie-vencia pour de la mort-osité. Je suis tellement libre, que je n’ai vraiment pas mieux à faire que de sourire aux gens, de leur tenir la porte et de leur souhaiter une belle journée. Et si au passage je peux lancer une drôlerie ou que je peux discuter un peu plus en profondeur avec quelqu’un, je ne me gêne surtout pas. 

Et comme la petite carte ci-dessous le montre, ça semble être apprécié. Je ne suis que depuis très peu de temps à mon poste et quelqu’un à rapporté ma manière de faire de manière formelle à la direction. Tout à l’heure, j’ai reçu ce témoignage, accompagné d’un petit cadeau. Ça m’a touché et j’en étais aussi fier qu’un petit garçon qui reçoit son premier bulletin à l’école primaire. 

IMG_6132

« J’ai reçu de beaux commentaires concernant ton interaction avec notre invité X…
Beau travail, connecter avec la personne. »

Et c’est vrai, il y a régulièrement des gens avec qui je connecte de manière plus ou moins intense. Ce n’est pas toujours simple car je perçois que certains visiteurs sont, à juste titre, saturés des « chasseurs de pourboires », alors ils entrent et sortent vite. Le jeu consiste à montrer que je ne demande rien pour ce que je fais et de trouver quelque chose qui provoque un moment d’arrêt chez un client de l’hôtel.

Parfois, je perçois un accent et je m’adresse directement à la personne dans sa langue. Parfois, je fais de l’humour ou je fais l’opposé de ce qu’elle attend de moi. Parfois, je me comporte tout de suite de manière très familière ou au contraire très formelle. Je propose un parapluie quand il pleut, je fais un compliment par-ci, offre un souhait par-là, calme le stress ou une appréhension par ailleurs. J’aime souhaiter la bienvenue et être là au moment du départ. Et, rapidement certaines personnes deviennent joviales et m’appellent par mon prénom. Ça me plait !

∞💜∞

Une des chansons de mon enfance… Souvenirs, souvenirs… Mmmmmm… ❤️ 

4 commentaires sur « Je fais de mon mieux »

  1. Oui ton job c’est donc l’accueil
    Tu sembles le faire a merveilles sans faire de differences.
    Tu represente le coeur, l’âme, l’esprit et la voix de l’hotel
    Un bon hotel se doit d’avoir une personne charismatique sachant transmettre les intentions et objectifs de la direction !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s