Regarder droit devant

Amsterdam, Pays-Bas đŸ‡łđŸ‡±

Du point de vue d’une sociĂ©tĂ© rationnelle, je ne suis sĂ»rement qu’un petit garçon avec une histoire dramatiquement affreuse qui se rĂ©fugit dans un monde imaginaire et dans un processus d’autodestruction inconscient. Je suis devenu un fou « pas dangereux » car j’ai gardĂ© assez de bon sens pour ne pas volontairement agresser des gens. Je suis un paumĂ© sans famille, maison, travail ou but rĂ©el dans sa vie qui finira sĂ»rement seul dans la rue en tant que SDF-mendiant. 🐒

De mon point de vue, mon passĂ© m’a permis de retrouver les traces une quĂȘte vieille comme le monde. Chaque Ă©tape dans ma vie a aiguisĂ© mes aptitude de chercheur et m’a permis de trouver des pistes m’amenant de plus en plus loin dans une Ă©popĂ©e que seuls les plus simples parmi nous peuvent comprendre. Mon dĂ©pouillement est conscient et me permet de voyager lĂ©ger et rapidement et de suivre sans hĂ©siter les signes de la Vie, la voix (voie) de Dieu. 😇

De croire que je suis bĂȘte, dangereux et paumé  ou intelligent, Ă©clairĂ© et solidement ancrĂ©, n’est qu’une simple question de point de vue. Ce blog me permet de partager avec vous ce que je considĂšre la quĂȘte du graal, le cheminement de l’Homme vers son divin. A vous de choisir votre point de vue. Moi-mĂȘme je peux encore douter de mon esprit d’enfant Ă©veillĂ© et sauter parfois d’un point de vue Ă  un autre. Ca me ralentis un peu, mais jamais cela m’arrĂȘtera ! đŸŒ»

J’ai besoin de beaucoup de repos entre les Ă©tapes intenses que je peux vivre. Heureusement j’ai des amis et des endroits qui me permettent d’intĂ©grer tranquillement ces choses « d’une autre monde » que j’expĂ©rimente dans mon quotidien. Mais mĂȘme quand j’intĂšgre, je ne me repose pas vraiment. Les informations viennent sans cesse, cognent Ă  la porte de mon esprit et me gardent souvent rĂ©veillĂ© en pleine nuit. 📡

Aujourd’hui, lundi, je vais me promener vers le centre d’Amsterdam. J’aime beaucoup
 Dans l’ensemble ça correspond Ă  environ 15 kilomĂštres et je le fais tranquillement. Mon intention est de jeter un coup d’oeil dans un magasin oĂč ils vendent des drones. L’idĂ©e de jouer avec un appareil photo volant me plait. Le modĂšle que j’ai en tĂȘte est le Mavic Pro. Il parait que c’est le top en ce moment. Puis, je vais sĂ»rement regarder dans des magasins de randonnĂ©e pour voir comment je peux rendre mon Ă©quipement plus complet et plus lĂ©ger encore. Et qui sait, peut-ĂȘtre l’envie d’un film au cinĂ©ma me prendra.🎒

En chemin j’ai du temps pour laisser mon esprit vagabonder. Je rĂ©cupĂšre les informations un peu de partout. Des films, des Ă©changes, des rĂȘves, la projection, les Ă©vĂ©nements, les coĂŻncidences, etc. et de ne rien faire permet Ă  mon esprit de ranger les choses Ă  leur juste place sans forcer. Mon intuition est meilleure et mes pensĂ©es sont plus claires quand mon cerveau est au repos. â„č

En ce moment, je pense beaucoup Ă  ce qui se passe pour moi vis-Ă -vis des femmes et des hommes. Les validations avec mes pairs, ma puissance grandissante, la magie qui s’opĂšre avec mes partenaires femmes. C’est dĂ©routant et magnifique
 une grĂące ! J’y reviendrais
 đŸ”„

Mais, en chemin je blesse involontairement des gens, j’en perds et je ne peux rien y faire si je veux continuer ma quĂȘte. Ca me rend triste, surtout quand il s’agit de quelqu’un que j’aime trĂšs fort, comme c’est le cas en ce moment. Ca doit ĂȘtre difficile de comprendre quelqu’un comme moi. De comprendre que je n’ai aucune volontĂ© de faire mal ou de blesser et qu’au delĂ  des apparences je suis sincĂšre et sans aucune arriĂšre-pensĂ©e. Pardon
 ❀

Alors, je prends une grande respiration, je lĂąche prise et m’abandonne entre les mains de la grande Vie. Je lĂšve le menton et fixe mon regard droit vers le futur, sourire sur aux lĂšvres, prĂȘt Ă  accueillir avec gratitude le dĂ©fi suivant. 😍

C’est d’ailleurs le conseil que la vie semble me donner en ce moment. Hier soir, mon ami Ruben a eu une collision « entre vĂ©los ». En dĂ©codant l’évĂšnement avec lui, je me suis entendu dire qu’il s’agissait de ne plus mettre son attention sur des problĂšmes mais de savourer les dĂ©lices de la vie. Regarder droit devant, sans se retourner et laisser le passĂ©e dĂ©finitivement derriĂšre soi. Un beau message pour quelqu’un qui vient de fĂȘter ses 60 ans. Et bien Ă©videmment, je ne me tromperais jamais sur lui, me concernant, n’est-ce pas ? 😉

Je vous souhaite une journĂ©e pleine de magie â€đŸ˜â€

13 commentaires sur « Regarder droit devant »

  1. Cher Michaël,
    Des fous, comme toi peut-ĂȘtre, trouvent Ă©cho, exemple, reflet, ricochet, rebond, redondance, passage, pont (au choix !) … dans la diversitĂ© des expĂ©riences que tu relates. Dont moi aussi, ben oui.
    Quand je traverse mes journĂ©es dans le monde surnormĂ© oĂč j’ai choisi de d’oeuvrer (Education Nationale !), par moment, je me souviens de ces pĂ©pites de folie que tu offres sur ce blog.
    Et je me fais du bien en songeant Ă  cette divine folie qui sourde en toi, donc en chacun. Je pense que ton positionnement travaille Ă  la faire germer. Que ce que tu laisses grandir en toi entraĂźne d’autres Ă©lĂ©vations.
    Mais avant les branches riches bourgeons, passeront d’abord le froid hier et le printemps pluvieux.
    Je t’embrasse en rĂȘvant Ă  l’Ă©tĂ©.

    Aimé par 1 personne

      1. En fait tu nous transmets ton expérience que nous retransmettons à notre tour et à notre niveau.
        J’ai savourĂ© vendredi dernier mon premier vendredi « libre ».
        J’amĂšne aussi les gens autour de moi Ă  s’interroger.
        Certains me demandent pour quelle raison j’ai dĂ©cidĂ© de ne plus travailler le vendredi.
        Je leur rĂ©pond simplement : « Pour vivre, profiter de mon chien, aller marcher dans les bois. »
        La plupart comprennent bien la dĂ©marche, sont enthousiastes mĂȘme, mais n’osent pas passer Ă  l’acte car cela va Ă  l’encontre de ce qui nous est inculquĂ©.
        Je suis en quelque sorte un MichaĂ«l « light », bien dĂ©cidĂ© Ă  ne plus jamais revenir en arriĂšre, bien au contraire.

        J'aime

  2. « Mais, en chemin je blesse involontairement des gens, j’en perds et je ne peux rien y faire si je veux continuer ma quĂȘte. Ca me rend triste, surtout quand il s’agit de quelqu’un que j’aime trĂšs fort, comme c’est le cas en ce moment. Ca doit ĂȘtre difficile de comprendre quelqu’un comme moi. De comprendre que je n’ai aucune volontĂ© de faire mal ou de blesser et qu’au delĂ  des apparences je suis sincĂšre et sans aucune arriĂšre-pensĂ©e. Pardon
 ❀ »

    Merci pour cette phrase car elle reflĂšte ce que je vis depuis des annĂ©es avec ceux que j’aime et mĂȘme ceux que j’ai portĂ©s dans mon ventre…Je me suis sentie envahie par une tristesse Ă  en mourir. La culpabilitĂ© de casser les liens a construit en moi le cancer! J’ai alors eu le vrai choix: mourir ou vivre autrement: rencontrer les autres Ă  travers le monde sans m’attacher ( pour ne pas m’attacher je fuis: encore du travail et j’en ai marre de travailler), apprendre Ă  me pardonner mon manque de discernement, Ă  me pardonner de ne pas savoir dire non, Ă  me pardonner de vivre des expĂ©riences oĂč je me sens maltraitĂ©e alors que j’ai un immense besoin de douceur: Oh miroir mon beau miroir: J’ai d’abord Ă  me comprendre moi-mĂȘme, que c’est Ă  moi que j’inflige cette maltraitance et Ă  savoir pourquoi avant d’essayer que l’autre me comprenne…

    Belle journée à toi

    Mary Colibri

    J'aime

  3. Bonjour Michael .Je te lis rĂ©guliĂšrement ! Hier , j’ai lĂąchĂ© prise au cours d’un massage tantrique qui m’a apportĂ© beaucoup de plaisir ! Bonne route …

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s