Freeze, run or fight

Taillefer (09), France 🇫🇷

Un frelon qui cherche à faire son nid dans la yourte… Un échange par téléphone avec quelqu’un de très blessé et prêt à s’ouvrir… Mon article sur l’éclipse… Ma carte du jour, tirée hier “Fighting… Une jeune amie qui s’est sentie agressée dans le train… Une moustiquaire déchirée… Ma co-exploratrice du moment qui a fait des progrès et s’expose de plus en plus ouvertement… Des épisodes de mon feuilleton où les personnages offrent davantage leur vulnérabilité… Une histoire d’homard et de licenciement… Des mouches impétueuses… Des explorations de plus en plus authentique et en profondeur… Un mail d’une future co-exploratrice prête à accueillir d’éventuels constats inconfortables… ✌️

Sous la douche ce matin, j’ai cherché où la vie m’invitait à mettre mon attention aujourd’hui. Car même si globalement mon attention est rivée de manière douce et constante sur la réalisation de mon rêve et l’expression de mon plein potentiel, chaque jour, un aspect de ma personnalité semble encore avoir besoin d’être mis sous la loupe pour extraire les résidus de mon conditionnement et de mes réflexes liés aux comportements de compensation face aux blessures du passé. 🥴

C’était un peu moins évident que d’habitude, alors, j’ai fait un petit tour d’horizon quant aux fragments récents de mon miroir. Le résultat me semble tout à fait logique et prend sa place de manière tout à fait naturelle dans l’ordre des choses. Je vois très clairement par où la Vie me fait passer étape par étape dans ma reconstruction. Certes, on pourrait croire que c’est Elle qui a commencé par me mettre en difficulté il y 60 ans. Que nenni ! Elle a toujours proposé le même chemin, sans relâche… celui vers ma réalisation, vers l’Amour, la Maison, l’Unité et la Source. ⛺️

Ce sont mon éducation et mes blessures qui m’ont dévié déjà très tôt de mon chemin, et il m’a fallu tout ce temps pour briser mes chaines. Ce furent des travaux Herculéens et si j’avais su à l’avance ce qui m’attendait, je ne suis pas sûr que j’aurais même commencé. Quand j’accompagnais d’autres personnes dans ce processus de libération, j’ai toujours eu l’impression d’essayer de redresser une barre à mine tordue. Je vois bien comment ceux qui m’entourent encore aujourd’hui ne voient souvent même pas qu’il y a un problème quelque part. Ils ont tellement été habitués à considérer la maladie, le mal-être, la malchance, la pauvreté et les guerres comme normaux et ne ne connaissent pas autre chose… qu’ils se sentent souvent même relativement heureux dedans. 😳 

Les comportements pour nous protéger pourraient très bien se résumer en trois réactions primaires : se figer, s’enfuir ou se battre. Je vois bien que c’est ce que j’ai fait pendant la majeure partie de ma vie en choisissant tantôt l’une, tantôt l’autre. Chemin faisant, j’ai appris doucement à me dissocier de mes réflexes reptiliens et à accueillir, avec le temps, des expérience inconfortables, à les vivre, puis à les laisser partir. Si je fais une synthèse de la liste par laquelle j’ai commencé mon article, mon miroir du jour, il semble que j’ai retrouvé enfin un niveau de normalité qui me permet de ne plus faire appel à ces réflexes primaires ni aux masques des blessures… et que je peux sans danger à nouveau accueillir des comportements qui auparavant m’agressaient. 💗

Mes cartes du jour “Abondance” et “The Journey” semblent valider ce que je viens de dire. Elles me disent de vivre mon voyage sans prendre les choses trop au sérieux… comme un personnage, qui a uni en même temps les qualités de Zorba et de Buddha, pourrait le faire. Je le sais depuis longtemps, mais, si je veux totalement sortir de ma réactivité résiduelle, il est vraiment important de rester conscient en permanence que notre existence n’est qu’un énorme jeu virtuel et que rien ne vaut la peine de s’énerver. Alors, être insouciant, faire la fête comme Zorba le grec et vivre en même temps les profondeurs et les mystères de la Vie, est l’axe que je suis invité à suivre désormais. ✌️

Pour être sûr de ne pas me tromper, j’ai ouvert une page de la Petite Voix d’Eileen Caddy. Une confirmation de plus :

« Tu dois apprendre à te tenir sur tes propres jambes et à trouver ton propre chemin individuel pour fonctionner dans le plan global. Puise seulement en Moi, la source de toute vie et de toute création ; alors tu ne peux pas te tromper. Ne vacille jamais quand la route devient difficile, mais simplement, avance avec fermeté, sachant que c’est seulement un passage difficile que tu es en train de traverser. Plus vite tu le traverses, mieux c’est, avec aussi peu de résistance et de ressentiment que possible, apprenant des leçons importantes et nécessaires à chaque pas du chemin. Tu dois apprendre à tenir bon, à être très patient, très constant, et à ne pas abandonner facilement. Maintiens la vision devant toi! Sache où tu vas et ce qui doit être accompli, et puis ne le lâche jamais jusqu’à ce que tu l’aies vu dans les faits. Tu ne peux pas avoir un cœur faible dans cette vie. Elle demande cette force et cette connaissance intérieures que rien ne peut ébranler ou déséquilibrer. Que ta force et ta sécurité reposent en Moi! »    

Alors, je ne vais trop m’occuper des mouches. Je vais les accueillir et je pense qu’elles partiront tranquillement toutes seules quand j’aurais intégré la leçon. Par contre, le frelon n’a pas survécu ! Je lui ai d’abord demandé poliment de quitter mon territoire et de déguerpir. Je lui ai même laissé un jour pour prendre ses affaires. Alors, comme il n’en faisait qu’à sa tête, j’ai fini par faire avec lui comme j’aurais fait avec n’importe qui, qui intruse de manière insistante. ☠️  

Je vous souhaite une journée délicieusement tranquille… ∞❤️∞ 

1 réponse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s