Comment partir ~ How to leave

Michael à Muret (31), France 🇫🇷

🇬🇧 To translate my articles in your language, use the Google Widget on the right 👉

Ça m’arrive régulièrement, et depuis longtemps, que je me demande comment j’aimerais quitter la scène de notre illusion collective. Avec le temps, cette pensée est de plus en plus présente, car vivre dans ce monde où le manque de conscience règne ne m’intéresse vraiment pas. Je ne vois pas l’intérêt de rester et de participer à une vie de non-sens, où tout tourne autour de commerce et de consommation, de plaisir superficiel et rapide… et que ceux qui pensent et sont supposés avoir les réponses font parties d’un courant massif psycho-spirituel inventé. 🙅‍♂️

De ma fenêtre je vois que notre monde est vraiment malade et que les sonnettes d’alarme que la Vie nous envoie n’ont aucun effet. La masse inconsciente, le courant psycho-spirituel inclus, continue imperturbablement ses sornettes. Les symptômes sont clairs : intolérance, racisme, révoltes, violence, guerres, maladies, épidémies, famine, pollution, disparition des espèces, réchauffement de la planète et autres désastres… sans fin. De mon point de vue, ça dure depuis que nous avons détruit notre culture ancestrale et que nous avons remplacé notre lien avec la source par des dieux inventés. 🛐

fantasy-2824500-002

« Sous chaque “maladie” se trouve l’interdiction de faire quelque chose que nous désirons ou l’ordre de faire quelque chose que nous ne désirons pas.
Toute guérison exige la désobéissance à cet interdit ou à cet ordre. Et pour désobéir, il faut se débarrasser de la peur enfantine de ne plus être aimé, c’est à dire abandonné.
Cette peur entraîne un manque de conscience :
Celui qui en est affecté n’a pas conscience de ce qu’il est vraiment, car il essaye d’être ce que les autres attendent qu’il soit. S’il persiste dans cette attitude, il transforme sa beauté intime en maladie.
La santé ne se trouve que dans l’authenticité.
Pour parvenir à ce que nous sommes, il faut éliminer ce que nous ne sommes pas.
Le plus grand bonheur, c’est d’être ce que l’on est. »

Alexandro Jodorowsky

J’ai fait mon chemin. Il n’est visiblement pas encore terminé. J’ai retrouvé le chemin de nos ancêtres… ce chemin qui aujourd’hui est si peu fréquenté. Je m’y vois avancer tout seul. Et même si je me sens un peu exclu de ce monde superficiel et profane, puisque tous ceux que je connais et que j’aime s’y trouvent, pour rien au monde je n’y retournerai ! Je sais que ça peut sembler prétentieux, peut-être même mégalomane… mais c’est ainsi que je le vis. Alors, pour l’instant je continue mon chemin, en essayant en même temps d’aider ceux qui me sollicitent. 🤨

Le constat est tout le temps le même. Les gens sont tellement empêtrés dans la matière et la prison de leur illusion qu’il n’y a que très peu de choses qu’ils arrivent à changer de manière durable. Pour moi, je vois l’humanité carrément comme une cause perdue. Le conditionnement venant de nos éducateurs jadis convertis est tellement ancré solidement, et depuis tellement longtemps, que c’est aujourd’hui comme un labyrinthe sans sortie… ou comme la caverne de Platon où la sortie est fermée par une clôture de fil de fer  barbelé. Alors, à quoi bon de continuer ? 😅

fantasy-3281795

« Un être humain est une partie d’un tout que nous appelons Univers , une partie limitée dans le temps et l’espace. Il s’expérimente lui-même, ses pensées et ses émotions comme quelque chose qui est séparé du reste, une sorte d’illusion d’optique de la conscience. Cette illusion est une sorte de prison pour nous, nous restreignant à nos désirs personnels et à l’affection de quelques personnes proches de nous. Notre tâche doit être de nous libérer nous-mêmes de cette prison en étendant notre cercle de compassion pour embrasser toutes créatures vivantes et la nature entière dans sa beauté. »

Albert Einstein

Ne me méprenez pas, je vais bien. Je n’ai jamais été aussi Libre et en Paix. Je ne vois tout simplement pas le sens dans le fait de continuer dans ce monde d’ignorants-inconscients. Alors, ce matin tôt, encore à moitié endormi, mes pensées allaient une nouvelle fois vers ma sortie de scène. Je la voyais discrète. Je m’imaginais tout simplement acheter un camping car et prendre la route pour ne pas revenir… et finir en chemin mes économies et en douceur ma présence parmi vous… En même temps, le miroir et les signes me montrent jour après jour que mon épopée n’est pas terminé et que j’ai peut-être encore un rôle à jouer dans notre jeu de la Vie… même si ce sera seul.😌

Je me suis dit que c’était peut-être simplement ainsi que la suite de mon histoire s’annonce. J’ai déjà frôlé la mort à plusieurs reprises et je l’ai vécu spirituellement déjà de plusieurs manières. Il est clair que pour rejoindre ma Source, pour atteindre l’état d’Amour, il n’y a pas de place pour un ego non-aligné. Il est donc logique que l’ego doit « mourir » et que cela se passe par plusieurs étapes. C’est peut-être simplement le niveau suivant qui se présente pour moi. Le manque de motivation de continuer fait certainement partie de ce scénario, car en réalité je sais que jamais j’arrêterai d’avancer… jamais j’abandonnerai… je continuerai ma quête jusqu’à l’Amour et l’Unité… et si je meurs avant, ce sera en essayant… 😇

Je vous souhaite une journée, soirée ou nuit magnifique… où que vous soyez… ∞❤️∞ 

2 commentaires sur « Comment partir ~ How to leave »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s