Le nouveau départ

Die (26), France 🇫🇷

Ma vie est intense, très intense… Pourtant, je ne bouge pas beaucoup. Au contraire, je ne fais quasiment rien. C’est à l’intérieur de moi que ça se passe. Pas dans ma tête… ce n’est pas au niveau de mes pensées, ni de mon mental. Ce sont mes sens qui captent de plus en plus de stimuli parmi la panoplie de sensations qui se présentent à moi. 😌

Je pense que la Vie m’a toujours servi le même menu sensationnel. C’est moi qui ne savais pas tout ce qu’il y avait à sentir, à capter, à vibrer… ni comment le trouver d’ailleurs… Alors, parmi les possibilités, j’ai pu choisir uniquement ce que je connaissais, ce qui était le plus grossier. Oh, je ne m’en plains pas… Je ne savais pas mieux. Quand j’étais jeune mes rêves se limitaient simplement aux frontières posées par mes éducateurs. 😅

Là, c’est très intense… tout mon être est en ébullition. Ma marmite intérieure bouillonne… Beaucoup de choses se passent dans mon être. Trop pour écrire… C’est pour cela que parfois je ne fais pas d’article. Tout à l’heure en allant chercher mes boissons du jour, et un peu de chocolat, sur la route vers Intermarché le rythme de mes pas ont dû m’aider à remettre mes idées en place. 👣    

Pourtant, c’est tellement simple… rétrospectivement. Il suffit juste que je reste attentif à ce que je peux partager avec ma co-voyageuse du moment. Tout est là… à chaque fois… à chaque moment. Il semble que je sois enfin prêt pour le grand voyage. Je ne parle pas de Compostelle… même si cette marche pourrait très bien symboliser le démarrage de cette nouvelle vie qui m’attend. Non, je parle de l’aboutissement de mon histoire, l’expression de mon plein potentiel. 😍

J’ai tellement vécu d’expériences différentes et riches… grâce auxquelles j’ai appris tellement de choses… qui m’ont permis non pas seulement de sortir ma tête de mon cul, mais carrément d’entrer dans les sphères magiques de la vie. En plus, je sais exactement comment le partager et l’enseigner. Par contre, je ne sais pas si je le ferai ! 😏

Je suis passé par toutes les étapes différentes de l’accompagnement. J’ai commencé par le partage de l’essentiel de manière individuelle… puis je suis passé par ce même partage, mais en groupe… sachant toujours que je m’accompagnais moi-même, bien évidemment. Ensuite le partage en groupe est devenu très intime… et puis je suis revenu à l’individuel pour pouvoir aller encore plus loin. 🏹

La seule phase que je n’ai pas encore vécue est celle où je partage sans parole… celle où je suis juste l’expression aussi fidèle que possible de la vie elle-même. Pourtant, c’est ce que j’apprends à faire à mes co-exploratrices, en ce moment, pour initier leur partenaire. C’est la posture la plus puissante que je connaisse… c’est celle du maître. 👳🏼‍♂️

IMG_1440-001

Il y a environ dix ans en arrière j’ai perçu la première manifestation de cette manière d’être. Quelqu’un que j’accompagnais me disait : “Michael, je n’ai pas besoin que tu m’expliques les choses, d’être auprès de toi me suffit !”. Je n’ai jamais su trop quoi en faire, mais je ne l’ai jamais oublié. Je sens que je deviens doucement maître de moi, maître de ma vie… en toute simplicité. 👨

Je ne sens plus le besoin de partager quoi que ce soit. D’ailleurs, à part ce journal et les quelques personnes qui me sollicitent encore, je ne suis plus présent nulle part sur les scènes habituelles de notre co-existence. J’explique de moins en moins, je me tais de plus en plus… et je me porte de mieux en mieux ! 🌚

Plus besoin… plus envie… pourtant je vois bien que quelque chose est dans l’air et qu’une suite se prépare pour moi. Quand ? Où ? Comment ? Je n’en ai qu’une vague idée… qui est proche de mon rêve qui semble se réaliser… à la vitesse de mes silences. Un vrai maître est surtout maître de lui-même et de ses états… sachant s’abandonner paisiblement et puissamment aux rythmes divers de la Vie… qu’il reconnait être les siens. 🧘🏼‍♂️

Je m’y approche… rapidement en plus. Je me sens prêt… enfin ! Et dans ce nouveau départ je me dois d’être très vigilant et je dois faire un choix conscient. Car je sens ma puissance monter, je sens mon charisme, ma clarté, mon énergie, mon impact… je vibre de plus en plus fort… tout en étant de plus en plus tranquille. Là où je le perçois le plus c’est quand je touche le corps de quelqu’un avec mes mains… ou dans une simple étreinte partagée. ☮️

Il s’agit surtout de ne pas me tromper de direction… et en même temps de rester bien conscient de QUI je sers ! Quelque chose au fond de moi me dit que je ne peux pas me permettre de me tromper de chemin. Il faut que ce soit le bon tout de suite… L’image qui me vient à l’esprit est l’invasion en Normandie pendant la deuxième guerre mondiale, l’opération Overlord. Il fallait bien que l’armée entière embarque au même endroit pour que la puissance concentrée puisse faire reculer l’ennemi. ✌️

Par contre, même si je m’y attends un peu quand-même et qu’il y a des signes précurseurs, rien ne me dit que la suite de mon histoire sera tournée autour du partage. Il se peut très bien que je disparaisse tout simplement des écrans radar et que je vive tranquillement le reste de mon épopée avec moi-même et en toute discrétion. 😌

L’important n’est pas de savoir quelle sera être l’expression de mon plein potentiel… mais plutôt quelle partie de moi sera aux commandes.  Mon choix est fait… je suis un Guerrier de Lumière… je le sais… même si c’est bizarre de le dire à haute voix. Alors, je passe ces derniers temps à vérifier encore et encore afin d’être sûr que j’écoute bel et bien la Lumière et non pas juste une lampe de poche. 🕯   

Que l’Amour soit avec vous…  ❤️💛💚💙💜🖤 

11 réponses

  1. cocojosphine

    j »aime particulièrement ce post… gros bisous Mickaêl … et joli soir à toi.
    ha, n’oublie pas : si tu pars pour Compostelle, que ton chemin passe par Le PUY : je t’y attends avec plaisir

    Aimé par 1 personne

  2. Alain

    Récemment, au cours d’un voyage intérieur, j’ai perçu que je devais développer d’autres sens pour percevoir Dieu.
    Depuis quelques temps, la sensibilité de mon sens du toucher s’est fortement développée.
    Au point que j’ai une légère douleur permanente dans les mains et les pieds.
    Et j’aime particulièrement toucher et percevoir par ces biais.
    Quand je marche par exemple, je suis attentif aux formes, éléments, aspérités du sol que je foule délicatement.
    J’aime aussi toucher les matériaux de mes mains, le bois, la pierre, le métal.
    J’aime aussi particulièrement caresser le corps de ma compagne. Son visage, ses mains, ses bras, son dos, ses seins, ses fesses, son sexe, ses jambes, mollets, et pieds. C’est une femme puissante qui réveille ma puissance d’homme. J’aime à croire que son prénom n’est pas anodin : Régine (Reine).

    Aimé par 1 personne

    1. Alain

      J’oubliais ses hanches, et son cou qui me rappelle régulièrement cette réplique du film L’associé du diable :

      « Les épaules d’une femme sont la ligne de démarcation de sa mystique, et son cou, si elle est vibrante, recèle tous les mystères d’une ville frontière. Un no man’s land dans le combat entre l’esprit et le corps. » [John Milton]

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s