Fatigue alimentaire ~ Food fatigue

Michael à Cos (09), France 🇫🇷

🇬🇧 To translate my articles in your language, use the Google Widget on the right 👉

Je suis dans un état de fatigue alimentaire, comme toujours après un bon repas. Depuis le début de mes expériences praniques en 2014 ou 2015, la nourriture solide ne me nourrit plus. J’ai bien compris que mon corps n’en a pas vraiment besoin, puisque la moindre bouchée me fait immédiatement prendre du poids et du volume. Mon système fonctionne le mieux avec des liquides, épais ou pas, caloriques ou pas, sains ou pas. Ça satisfait mon corps, coupe la faim, me donne le peu de calories nécessaire, se digère facilement… et me laisse ainsi avec l’énergie dont j’ai besoin au quotidien. 🍗

Depuis mon retour de la Martinique, en 5 jours, grâce aux liquides j’avais déjà retrouvé ma forme et mes formes. Après avoir vécu avec un corps athlétique pendant plus de 40 ans et avoir connu également l’obésité, j’aime me sentir mince et souple. Je préfère avoir la forme plus que des formes agréables à l’oeil des autres. Et je me sens en forme quand je suis mince. Ce qui me fait manger encore de temps en temps est ma mémoire gourmande, le souvenir du goût des aliments. Une fois dans la bouche, c’est souvent plutôt décevant. Après un repas, je me sens lourd, vieux, fatigué et très très très encombré dans mon corps. 😅

C’est un peu logique, puisque la nourriture ne me nourrit pas, donc je mange jusqu’à ne plus avoir de place. Pour moi, la nourriture est une compensation émotionnelle. Je me nourris surtout de la qualité de mes relations, de la qualité de l’écoute que j’ai de moi-même et de mes besoins… et bien évidemment je me nourris aussi de mes sens. Alors, quand les émotions sont trop fortes, je compense alimentairement et quand je suis invité j’en profite également pour me lâcher. Là, je vais reprendre les liquides jusqu’au réveillon du nouvel an. Comme je vais être seul, il se peut bien que je me fait un plateau télé avec mes aliments favoris : toasts avec du beurre salé, saumon fumé ou foie gras… crevettes avec mayonnaise… puis, ce qui séduira sur le moment les sens de mon enfant intérieur ! 🍔🍕🍧

Je me suis régalé hier soir. Mais, pas tellement du repas, même si tout était délicieux. Dans la matinée, j’ai pris le train pour rejoindre pendant quelques jours une de mes co-exploratrices qui habite à Cos, au sud de Montpellier. D’ailleurs, ma nouvelle photo de profil a été prise à mon arrivée à la gare de Muret. Hier soir, nous étions 3 adultes et 5 enfants… ou, en réalité, 2 adultes et 6 enfants, car mon enfant intérieur était encore bel et bien présent et il s’est éclaté avec les autres jeunes. Ils avaient entre 8 et 15 ans et la plus grande avait carrément préparé les apéritifs et la moitié des desserts.  ❤️ 

Le plus jeune m’a offert plusieurs petits cadeaux que j’ai adorés… dans une pochette tressée, il y avait de l’encens, des bâtonnets de Palo Santo, un petit bâton de sauge et une magnifique tranche de nacre… exactement ce que j’aime. Pour rester léger, j’avais apporté à chacun une petite pierre plate semi-précieuse, accompagnée d’un petit bout de papier avec son descriptif et symbolique, dans des petites pochettes en jute. Quand vers 10 heures ils ont commencé à jouer au loup, j’ai senti que c’était le moment de me mettre en retrait et faire mes révérences, alors j’ai investi la jolie chambre à l’extérieur qui sert habituellement aux visiteurs d’AirBNB. 🛌

Je me considère partisan des enfants. Je choisis quasiment systématiquement leur camp. C’est logique car de mon point de vue, ils ont souvent raison. Ils subissent au quotidien les assauts de leurs parent moldus conditionnés et j’aime prendre leur défense pour limiter les dégâts de la domestication castratrice. Comme le gamin que je suis se cache derrière le physique d’un adulte mur, ce que je peux dire a automatiquement plus de poids que ce que les enfants peuvent trouver eux-mêmes pour se défendre. D’ailleurs, dès mon arrivée je les ai rejoints et j’ai commencé à les embêter en mettant en question leurs élans conditionnés. ✌️

J’aime les mettre en doute pour qu’ils sortent un peu de leur fidélité à leurs parents et que leurs choix deviennent plus authentiques. Je ne cherche pas à les enseigner, ni à les convaincre de quoi que ce soit. Je joue avec leurs pensées et tente de remplacer un peu de leur éducation en initiation. La grande différence entre les deux est que la première impose un mode de réflexion et la deuxième stimule la réflexion autonome et naturelle de l’enfant. La première sert à faire d’un gamin un mouton… l’autre un souverain. Bon, là ils sont partis jusqu’à lundi… La journée est encore jeune et mon emploi du temps vide jusqu’à mercredi… 🥰

Je vous souhaite une belle fête de Yule (21/12-1/1)… où que vous soyez… ∞❤️∞ 

Ça swing… 

4 commentaires sur « Fatigue alimentaire ~ Food fatigue »

  1. Ah les enfants, leur monde encore emprunt d innocence. J aime les petits plus que tout j aime faire exulter ma petite fille intérieur si longtemps silencieuse..je suis nounou, et ce métier m enchante..me fais grandir et supporter l adulte qui peine à émerger qui est encore fragilisé.
    Namasté 🤗

    Aimé par 1 personne

  2. Mon corps est douloureux et fatigué aussi.
    J’ai parfois envie de retrouver la forme d’antan, et d’autres fois je me dis que j’ai 50 ans et que je dois m’y faire.
    J’avais oublié cette possibilité de nourriture liquide.

    L’endroit où tu te trouves semble magnifique ; ça donne envie !
    J’ai obtenu un boulot 100% télétravail.
    Du coup je m’interroge sur un nouveau lieu de vie vers lequel me diriger.
    Un lieu plus naturel, avec moins d’activité et de bruits humains autour.
    J’ai envisagé l’achat d’une maison mais quelque chose bloque au fond de moi.
    Alors par moments je me demande : « Mais que ferait Michaël à ma place ? » 😀
    Et je t’imagine en train de me parler 😀

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s