J’aime beaucoup vous lire

Allonnes (72), France đŸ‡«đŸ‡·Â 

C’est chez moi ici. Ce blog est pour le moment ma seule maison… et en fait le seul endroit oĂč je peux inviter et recevoir des amis. A part mon tĂ©lĂ©phone et les rencontres en live au hasard, mon journal est le seul moyen que j’ai pour rester en lien mon entourage. Vous comprenez bien que je viens souvent sur mes pages ici pour les rendre aussi accueillantes que je peux afin que vous y soyez bien. đŸ€—

J’amĂ©liore rĂ©guliĂšrement la lisibilitĂ© de mon site et mets quotidiennement Ă  jour l’information que j’ai envie de partager. J’enlĂšve, ajoute et joue avec des “Widgets” pour rendre mon blog aussi convivial que possible. Mais j’aime surtout Ă©crire des articles. Les sujets me viennent souvent tout seul Ă  partir de ce que je vis au quotidien. Si je peux, je prends une ou plusieurs photos de mon itinĂ©raire pour agrĂ©menter mon texte. J’aime aussi ajouter des liens vers des vidĂ©os ou des films que j’ai apprĂ©ciĂ© pour enrichir mes Ă©crits. 💘 

Je vis la crĂ©ation d’un article comme un rituel. Je dirais mĂȘme un rituel sacrĂ©. Le plus important, bien Ă©videmment, c’est l’article lui-mĂȘme et le sujet qu’il me permet de partager avec vous. Il est important pour moi qu’au travers mon Ă©criture je sois aussi vrai, transparent et naturel que j’en suis capable. J’essaye au mieux d’écrire comme je parle, afin que mes textes reflĂštes aussi fidĂšlement que possible qui je suis vraiment. Alors, mes Ă©crits me demandent du temps, beaucoup de temps. Entre 2 et 3 heures par article environ, je dirais. đŸ€Ș 

Mon rituel est important pour moi et devient mĂȘme de plus en plus indispensable, car il m’aide Ă  donner une de structure Ă  ma journĂ©e. Mes textes m’aident Ă  poser, ordonner et conscientiser mes pensĂ©es. C’est ainsi que mon Ă©criture devient pour moi un vrai support de cheminement personnel et spirituel. Je ne fais pas que relater ce que je vis ou ce que je pense. L’Ă©criture mĂȘme stimule ma crĂ©ativitĂ© et mon expression et j’Ă©cris aussi ce qui me vient sur le moment. J’apprends en quelque sorte de moi-mĂȘme en Ă©crivant. Mes mots ouvrent ma voix et ma voie… 😉

Avant de poster mon article, je le relis Ă  plusieurs reprises pour enlever autant de fautes d’orthographe et de grammaire que je peux trouver tout seul et pour rendre mon texte aussi harmonieux que je le peux. Pas toujours simple. Je me rends rĂ©guliĂšrement compte que je ne suis pas français et que je ne maĂźtrise souvent pas suffisamment la langue. Si je peux, je le lis Ă  haute voix Ă  un ami. C’est le top pour dĂ©tecter les erreurs qui restent et pour percevoir ce que je peux encore amĂ©liorer. 😌

AprĂšs avoir Ă©crit et postĂ© mon article, j’y reviens encore et encore utilisant l’application WordPress de mon tĂ©lĂ©phone. Je corrige ainsi rapidement et facilement des petites fautes que je trouve Ă  chaque fois que je me relis. J’avoue que je reviens aussi pour regarder les statistiques et pour m’assurer de la popularitĂ© de mon blog. Je peux voir combien de personnes suivent mes publications, combien ont visitĂ© mes pages, de quel pays ils viennent, le nombre de fois qu’un texte a Ă©tĂ© lu, etc. Mais, je reviens le plus souvent pour vĂ©rifier si parmi vous par hasard quelqu’un n’aurait pas laissĂ© un commentaire
 😍

Je reçois parfois vos retours par la page contact, mais le plus souvent les commentaires apparaissent sous les articles concernĂ©s. Vos Ă©crits me permettent de constater Ă  quel point j’ai Ă©tĂ© clair et prĂ©cis dans mon expression, ce qui a pu vous toucher, l’intĂ©rĂȘt de ce que je viens d’écrire et de trouver des pistes de rĂ©flexion pour la suite de mon histoire et mon chemin. 🧐

J’aime vraiment votre participation. Votre prĂ©sence est importante pour moi. Je le rĂ©pĂšte souvent. Sans vous, mon blog n’a pas de sens. Cet endroit pourrait mĂȘme devenir un vrai lieu de rencontre, de partage et d’apprentissage. Ce n’est pas encore le cas. D’une part, il est encore tout neuf, ne grandit que tout doucement et mes articles ne s’adressent peut-ĂȘtre pas non plus Ă  tout le monde. đŸ€š

D’autre part, je pense que cela demande que les commentaires soient agrĂ©ables Ă  lire Ă©galement.  En ce qui me concerne, je fais beaucoup d’effort de ne parler que de moi et de mes expĂ©riences dans mes textes. Je me rends compte que je guette et que j’adore les commentaires qui parlent de vous, de votre vie, de vos expĂ©riences et que je laisse de cĂŽtĂ© tout ce qui ressemble Ă  des leçons de moral, des conseils, des gĂ©nĂ©ralitĂ©s ou des enseignements. Ayant Ă©changĂ© avec quelques uns parmi vous, j’ai compris que d’autres pensent comme moi et font pareil. 😌

Oh, encore une fois, je ne porte aucun jugement envers ceux qui s’expriment selon un mode plus “habituel”. Personnellement, ça me demande beaucoup d’effort pour m’exprimer “de maniĂšre vulnĂ©rable” et c’est peut-ĂȘtre carrĂ©ment difficile ou impossible pour d’autres. Bien Ă©videmment, tout le monde est le bienvenue ici. Plus nous sommes nombreux, plus d’expĂ©riences et des richesses pourraient se partager. 🌈

Mais pourquoi autant d’attention à l’expression ici ??? 🧐

En ce qui me concerne c’est trĂšs simple, je me rends compte que j’apprends le plus quand quelqu’un parle de lui ou d’elle. Les enseignements, les gĂ©nĂ©ralitĂ©s et autres expressions non-personnelles me lassent et m’ennuient. J’apprends le plus quand je lis le vĂ©cu de quelqu’un et que je peux picorer sans que quelqu’un cherche Ă  m’influencer. Si j’ai besoin d’aide ou de l’information, je saurais le demander. Si j’en reçois sans en avoir demandĂ©, je sens de la pression et de l’inconfort. Dans ce cas, je vais ailleurs… đŸ€”

Du coup j’ai crĂ©Ă© un petit texte avec quelques idĂ©es pour rendre nos textes plus agrĂ©ables et plus faciles Ă  lire. Ce texte se trouve Ă  deux endroits sur mon blog. Pour y accĂ©der il suffit de cliquer sur ma photo sur la droite de mon site ou de descendre complĂštement en bas de chaque page oĂč il se trouve Ă  cĂŽtĂ© de la longue liste de mes articles. Si vous avez d’autres Ă©lĂ©ments que je peux ajouter dans ce petit texte, je suis preneur !Â đŸ€“

EspĂ©rant de vous lire bientĂŽt, je vous souhaite un beau dimanche !Â â€đŸ’›đŸ’šđŸ’™đŸ’œđŸ–€  

 

11 réponses

  1. Doudou

    ❀ J'aime beaucoup te lire Ă©galement. 🙂 MĂȘme si je commente peu ! Tu fais parti de mes amis que je vois rarement, car Ă©loignĂ©s en de lointains pays. En mĂȘme temps tellement prĂ©sents dans mon cƓur. Depuis notre rencontre, ce dernier a dirigĂ© mes actions, les directions vers lesquelles il Ă©tait appelĂ©. Cela m'a secouĂ© Ă©normĂ©ment……secouant et balayant de vieux schĂ©mas, comportements, attitudes vis Ă  vis des autres…..de moi mĂȘme. J'ai encore beaucoup Ă  cheminer, je le sens et en suis ravie par la tournure que cela prend. Plus besoin de l'autre ou des autres pour ĂȘtre remplie par cet Ăąmmour qui vit en moi. Un vrai dĂ©lice……mĂȘme si des doutes ou interrogations pointent leur nez de temps en temps comme pour me tester. La vie est parfaite pour cela, elle me met face Ă  ce que je pensais ĂȘtre rĂ©solu et….." BING ! Dans ta face !!!! Tu l'avais pas vu celle lĂ  et pourtant c'est lĂ  ! Qu'est-ce que tu fais maintenant ?????" 😀 Au moins, maintenant, la souffrance est plus lĂ©gĂšre….passe plus rapidement. 😀 Belle continuation Ă  nous tou-te-s. ❀ LOVE FOREVER ❀

    Aimé par 1 personne

  2. Alain

    Je fais part ici d’un sujet qui occupe souvent mes pensĂ©es en ce moment : trouver mon chez moi.
    Originaire du Var, mon logement « officiel » actuel se situe Ă  Nantes, et je vis en ce moment Ă  Brest, pour les besoins d’une mission, Ă  priori jusqu’Ă  fin mars prochain.
    Je rĂȘve d’habiter un lieu calme, simple, avec une cheminĂ©e ou poĂȘle Ă  bois.
    Je rĂȘve de mĂ©diter, dormir, lire, « voyager » au coin du feu, avec mon toutou Ă  mes cĂŽtĂ©s 🙂
    J’hĂ©site entre maison en pierre, chalet en bois, ou yourte.
    Pour le lieu, je pense Ă  la Dordogne ou la CorrĂšze.
    Je regarde réguliÚrement les annonces sur LeBonCoin.
    Je réfléchis aussi au budget que cela pourrait représenter.
    Je voudrais consacrer le temps qu’il me reste Ă  mes passions : mon chien, les plantes chamaniques, la pratique de l’Alchimie, l’Ă©tude des textes anciens. Retrouver mes racines spirituelles, et ma famille de cƓur.

    Aimé par 2 personnes

  3. ericregardelemonde

    CinĂ©ma ce matin avec le dernier de la fratrie : on a vu « Paddington 2 ». J’adore cette simplicitĂ© : aucune violence, beaucoup de bienveillance, de l’humour et de belles images. Quel film tranquille, ça fait du bien ! Je suis un inconditionnel des films pour enfant. BientĂŽt plus aucun de mes enfants ne voudra aller en voir. Vivement les petits-enfants, que j’aie une excuse 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Alain

    J’ai emmenĂ© Flamelle au resto ce midi 🙂
    Je n’avais pas vraiment envie de sortir mais je me suis obligĂ© Ă  le faire pour elle.
    C’est notre petit rituel du dimanche.
    Elle reste sur mes genoux, sans bouger, en attendant l’arrivĂ©e du plat que je partage avec elle 🙂
    Pareil avec le dessert 🙂
    J’ai un peu discutĂ© avec la serveuse, mignonne, et sympathique.
    Elle m’a fait part de « la galĂšre des cadeaux de NoĂ«l ».
    Je lui ai dit avoir résolu le problÚme depuis longtemps.
    Je ne fais plus de cadeau, tout au long de l’annĂ©e, sinon qu’Ă  moi-mĂȘme 🙂
    Elle m’a rĂ©pondu « vous avez bien raison, il faut vivre l’instant prĂ©sent ! »
    Je lui ai rĂ©pondu « carpe diem » 🙂
    Sur le chemin de retour, en voiture, j’ai vĂ©cu un instant d’ « hyper luciditĂ© » en observant les panneaux publicitaires.
    J’ai vu Ă  quel point le monde est un film qui tourne en boucle, se rĂ©pĂšte Ă  l’infini, en donnant la fausse impression d’avancer.
    Ce monde est un mirage, un tour de passe-passe.
    Je vois aussi cette solitude abyssale que chacun s’efforce de fuir.
    Je m’en vais Ă©couter le silence.
    ça me parle en ce moment, cette invitation à écouter le silence.

    Aimé par 1 personne

  5. Brigitte.

    Personnellement j’aime tout : quand quelqu’un me parle de lui/d’elle, de ses expĂ©riences, mais aussi quand il « m’enseigne », me conseille, me critique, m’accuse… je trouve au contraire tout cela trĂšs sympa, çà m’aide Ă  avancer d’une maniĂšre ou d’une autre. Comme je l’ai Ă©crit, j’aime tout, je suis une gourmande.
    Quand aux leçons de morale, aux gĂ©nĂ©ralitĂ©s, cela me montre la carte du monde de la personne. Alors je ne rĂ©ponds pas, ou je souris, ou je m’en vais. Mais cela ne me gĂȘne pas car pour moi çà fait partie du jeu si je veux ĂȘtre en prĂ©sence d’autres personnes.
    Comment j’attire les personnes que je souhaite ? En travaillant sur moi. Mes seules mamans copines Ă  l’Ă©cole font du dĂ©veloppement personnel, ce sont les 1Ăšres mamans que j’ai rencontrĂ©. Et oui parfois elles m’enseignent ce qu’elles pensent ĂȘtre juste. Mais pour moi ce n’est pas grave, j’Ă©coute et je me dis simplement : « ok elle en est lĂ  » et c’est moi qui adapte mon discours. Ou alors parfois çà part en dĂ©bat amical. Ou parfois ce sont des rĂ©vĂ©lations pour moi et elles me permettent d’aborder certaines choses avec un angle diffĂ©rent qui parfois dĂ©bloque les choses. Mais si elles se censuraient alors je n’apprendrais plus rien, de mon point de vue.
    Et pour te parler de ce que je fais quand je ressens un inconfort (puisque tu demandes ce que je vis, que c’est çà qui t’intĂ©resse) : je travaille sur moi ! Car cet inconfort vient de moi, forcĂ©ment, ou plus exactement d’Ă©vĂšnements dans mon passĂ© qui m’ont appris Ă  rĂ©pondre Ă  certaines choses par un inconfort. Pour moi les actions et paroles de l’autre ne sont pas un problĂšme. Ce sont mes rĂ©actions qui en sont un. Et quand j’ai travaillĂ© correctement sur mes Ă©motions, sentiments, croyances qui amĂšnent telle ou telle rĂ©action (peur, colĂšre, rejet…) et bien ce qui gĂ©nĂšre ces rĂ©actions disparait. Purement et simplement. Soit çà disparait de mon fait en m’Ă©loignant de certaines personnes, soit ce sont les personnes qui disparaissent de ma vie pour une raison ou pour une autre. La fois la plus marquante est le dĂ©mĂ©nagement dans le Sud. Je n’en pouvais plus d’un voisin, j’ai travaillĂ© sur moi-mĂȘme avec tous mes outils pour changer mes rĂ©actions tout en demandant de l’aide aux « potes-en-ciel ». Au bout de 2 mois le patron de mon mari lui proposait un poste dans le Sud. Le prof de judo de mon fils dans le sud lui ressemblait beaucoup, je n’ai pas ressenti quoi que ce soit de nĂ©gatif mais j’ai coupĂ© court, et depuis le calme absolu. Mon fils fait maintenant de la natation et le maĂźtre nageur est top. La maĂźtresse (dieu sait tous les problĂšmes que mon fils a eu Ă  l’Ă©cole) est normale, la relation avec les autres enfants aussi. Bref cette annĂ©e c’est que du bonheur.
    Et si ce qui m’amĂšne du dĂ©sagrĂ©ment revient sous une autre forme ? Je travaillerai Ă  nouveau sur moi.
    Voici ce que je vis au jour le jour. DĂ©faire des « patterns », les remplacer par de nouveaux Ă©tats de conscience que je conditionne pour les vivre sans y penser. Petit Ă  petit, j’ai de moins en moins d’Ă©motions et d’inconfort Ă  gĂ©rer que ce soit avec des proches ou des gens plus « lointains ». Cette semaine la vie m’a challengĂ© pas mal, j’ai d’ailleurs 3 patterns Ă  rĂ©gler : injustice couplĂ©e avec incomprĂ©hension, pression du jugement des autres, mes rĂ©actions face Ă  certaines rĂ©actions de mon fils (le pauvre en plus c’est pas de sa « faute » il a peur de l’eau, et le maĂźtre nageur lui a menti donc mĂȘme si j’ai rĂ©tabli la situation çà ne s’arrange pas, aprĂšs avoir utilisĂ© pleins de choses pour faire passer sa peur de l’eau, c’est donc que çà vient de moi. Et puis au moins mĂȘme si çà ne s’arrange pas pour lui, je ne serai plus en mode stressĂ©e Ă  mort). Et en plus je suis en Ă©change de coaching qui secoue le cocotier et me montre des choses anciennes Ă  rĂ©gler. Parce que le monsieur sait mettre le doigt oĂč çà fait mal. Et du coup derriĂšre j’utilise mes mĂ©thodes pour enlever la douleur et la remplacer par autre chose.
    Au jour le jour… j’accompagne mon fils Ă  l’Ă©cole, je rentre je travaille sur moi, je vais le chercher Ă  midi, je parle un peu aux autres mamans, on mange, je l’accompagne nouveau, je fais des courses ou si je rentre c’est mĂ©nage de la maison ou travail sur moi ou coaching (soit en tant que coachĂ©e soit en tant que coach), le mercredi piscine avec mon fils, le samedi on y va Ă  3 et le lundi Ă  partir du 11 j’accompagne les enfants de l’Ă©cole Ă  la natation. Le soir je m’occupe de mon fils, on mange en famille, j’Ă©change avec mon mari aprĂšs le coucher de notre fils, et aprĂšs encore une sĂ©ance de travail sur moi. Le week-end vie en famille, parfois chez ma mĂšre, pendant les vacances on ira voir mon beau-pĂšre. Et çà dĂ©chire franchement. Beaucoup de choses s’ouvrent et surtout je suis Ă  l’aise dans de plus en plus de situation.
    VoilĂ  oĂč j’en suis en ce moment, cela prend un peu de temps je suis dans ce stade depuis plusieurs mois mais je sens que çà avance, que les choses se mettent en place en moi. Il faut le temps que la vague arrive jusqu’Ă  la plage 😉
    TrĂšs bonne fin de week-end Ă  toi, bises et hugs.

    Aimé par 2 personnes

  6. Claire

    Cher Michael, il neige Ă  Die; tout est blanc et calme…je passe un petit temps en lien avec toi et avec tes ami(e)s et ça me fait beaucoup de bien..
    Suite Ă  la lecture du « petit texte » je me sens honorĂ©e de recevoir un « commentaire » et d’en apprĂ©cier toute sa beautĂ©…celle d’oser sa vulnĂ©rabilitĂ©. Et puis je me sens proche de toi et parfois j’ai besoin d’un petit soutien! La vie commence Ă  me mettre en contact avec des hommes qui m’apprĂ©cient et ne me demandent rien…quelle libĂ©ration, quelle joie simple!! j’ai hĂąte de grandir encore et encore dans la puissance vulnĂ©rable. Merci pour le soin que tu apportes Ă  ton blog, merci pour tout et bon dimanche!

    Aimé par 2 personnes

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s