Mon intolérance ~ My intolerance

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack…

Modi’in, Israël 🇮🇱 

Puisque nous sommes tous fondamentalement UN, chaque personne atteinte du virus m’indique qu’une facette de moi est atteinte. Chaque personne qui décède est une partie de moi qui s’éteint. Bien évidemment, ça concerne tous les événements de la vie… mais le virus absorbe actuellement toute notre attention… alors, il mérite toute mon attention !

Je me suis réveillé ce matin en cherchant le mot « clair » en hébreu. C’est un mot que j’avais déjà intégré et en me réveillant j’avais l’impression de l’avoir oublié. Grâce au miroir que je perçois à travers mes accompagnements, grâce à l’information que je capte un peu partout et par le biais de quelques interactions hier, tout est clair – « barur » en hébreu – pour moi aujourd’hui.

J’avais déjà compris que le virus correspondait chez moi aux ressentiments vis-à-vis de mon père qui sont remontés quand je suis revenu m’installer ici dans mon pays. En rentrant, je me suis senti enfin apaisé à un endroit où je ne l’ai jamais senti auparavant. Du coup, je n’ai pas compris pourquoi il m’a menti et m’a empêché de revenir durant toute ma vie. La quarantaine et le confinement me permettent de tirer les choses au clair avant de me promener à nouveau parmi mes semblables. Sinon, je risque de les contaminer avec ma colère…  

J’accompagne à nouveau plusieurs personnes et, comme par hasard, la majorité fait le processus de deuil/libération par rapport à leur père. Je l’ai fait moi-même il y a longtemps et ça m’avait permis de retrouver mon paternel et d’entretenir une relation à peu près stable avec lui pendant un bon moment. Au cours de mes rendez-vous d’accompagnement, tout remonte à la surface et re-capte mon attention… mais je n’entends pas vraiment quelque chose de nouveau. Certes, ça re-clarifie et ça permet de re-mettre les choses à nouveau à leur juste place dans ma tête. 

joshua-ness--bEZ_OfWu3Y-unsplash

Je sais parfaitement comment mon père s’est construit intérieurement. Je suis devenu un vrai spécialiste de sa vie. Je sais exactement comment et pourquoi il a fait les choses, sans exception. Tout était limpide et l’est toujours. Et quelques aspects de lui que je n’ai pas su comprendre intellectuellement à l’époque, je l’ai compris dans mes tripes, car j’ai longtemps été comme lui et j’ai traversé les mêmes ombres et les mêmes états.  Je ne vais pas trouver de nouvelles réponses, je le sais.

Faire le travail une seule fois sur son père et sur sa mère est suffisant pour que le subconscient prenne et intègre ce dont il a besoin. Chaque deuil/libération que j’ai accompagné s’est terminé par une compréhension très profonde concernant les gens en général. Décortiquer la vie de ceux qui nous ont le plus blessé, permet de ne pas avoir à le faire pour tous les autres. Une fois que la nouvelle vérité concernant nos parents est ancrée dans nos profondeurs, je suis capable d’accueillir les actes de n’importe qui avec beaucoup plus de facilité par la suite.

Il ne s’agit donc pas de mon père, il ne s’agit depuis longtemps plus de mon père. Ni de ma mère d’ailleurs, ni de qui que ce soit d’autre. Avec mon expérience d’accompagnant et mon don de savoir faire un diagnostique très rapide quand je vois quelqu’un, je vois exactement comment chaque personne fonctionne comme sur des rails et qu’étant prisonnière de son histoire, elle ne peut pas faire autrement. Je le sais depuis longtemps et je pardonne depuis longtemps d’emblée à ceux qui me touchent.

Non, aujourd’hui il s’agit de simplement MOI, du niveau de MON taux vibratoire et ainsi de MON attitude envers les autres. Pendant des années, après mon expérience d’éveil où j’accompagnais intensivement, tout se passait magnifiquement bien. Je vibrais haut ! Logique, car je passais mon temps à expliquer et à guider les autres dans leur élévation. C’est au début de mon processus de dépouillement, qui a été nécessaire pour me guérir de la souffrance qui a causé mon éveil, que tout a commencé à dégringoler. Coup après coup et douleur après douleur je me suis laissé déconstruire…  

children-2857263_1920

Aujourd’hui, environ 8 ans plus tard, en homme neuf, libre et puissant, je me reconstruit sur des bases saines. C’est ça, ma neuvième vie ! Même si c’est quelque chose qui devrait se vivre pour chacun dans son adolescence, il vaut mieux tard que jamais ! C’est le simple effet d’une société malade où les initiations à la Vie ont été remplacées par des examens pour voir si le niveau de conditionnement et de domestication d’un enfant est suffisant pour participer à notre monde de moutons.

Il suffit que je regarde autour de moi pour savoir ce que j’ai à faire. Je vois bien que ce qui me gêne le plus depuis un certain temps c’est l’intolérance que nous avons les uns envers les autres. Le niveau de tolérance est tellement tellement bas. Pour moi, c’est lui le responsable du virus… C’est carrément l’intolérance le virus. Notre simple incapacité d’accepter l’autre tel qu’il est… et sans cesse le juger, le critiquer, l’attaquer – et même vouloir l’aider pour qu’il change, sans être sollicité – est la cause de tout le « mal » de nos jours. Nous avons tous ce virus d’intolérance !

Même aujourd’hui, avec le virus en plein essor, ça continue. Nous critiquons, jugeons, attaquons et essayons de faire changer nos présidents, notre police, nos scientifiques, nos voisins et tous ceux qui pensent ou agissent autrement que nous… et ça n’arrête pas. Nous continuons, comme toujours, à chercher un coupable à l’extérieur, car nous sommes tellement déconnectés de la notion d’Unité et de l’Amour que nous ne voyons même pas qu’en accusant l’autre, nous nous accusons tout simplement nous-mêmes. 

La plus belle version de la tolérance est l’Accueil sans condition… c’est-à-dire, sans avoir besoin de comprendre ou avoir le même avis que l’autre, ni attendre quelque chose en retour. C’est carrément un des visages de l’Amour Vrai. Okay, je ne dis pas que c’est facile d’accueillir quelqu’un à ce niveau. Mais nous pouvons commencer par comprendre que chacun de nous fait de notre mieux avec ce qu’il a… et au lieu de se bouffer le nez et rester braqué sur ses convictions, chercher à utiliser nos différences pour devenir plus forts ensemble.

L’univers aime des gens reconnaissants ! La reine de la pensée positive…  

Bon, ça parle de MOI tout ça, bien évidemment. J’en suis conscient, car en critiquant les intolérants, je fais pareil. J’y vois une invitation à revenir à moi et au lieu de regarder les autres, porter mon attention vers toutes ces merveilles que la Vie m’offre à chaque instant… et La remercier pour cela. Oh, j’ai déjà fait énormément de progrès sur ce plan. La plupart du temps je laisse tout le monde tranquille et je n’aide personne qui n’est pas demandeur. Je suis invité à aller plus loin et laisser même tranquille les intolérants… et mon père. Il a fait son oeuvre, qu’il repose en paix.  

Ce n’est pas pour rien que j’ai reçu hier deux témoignages de gratitude par mail. Un était de quelqu’un que j’ai accompagné il y a longtemps et qui a fait un magnifique chemin par la suite… et l’autre venait de quelqu’un qui s’est nourri de mes vidéos pour se maintenir en vie pendant des périodes sombres. Le premier m’a carrément rappelé un mantra de remerciements que j’avais trouvé dans le livre « La vie des maîtres » et que j’apprenais à l’époque à ceux que j’accompagnais.

41A7c9zES3L._SX307_BO1,204,203,200_RENDRE GRÂCE

A dire et à répéter à chaque fois que les pensées vont vers le négatif, vers les plaintes, les critiques, les problèmes, etc. :

Je te remercie Dieu (dans le sens que nous sommes tous ensemble dieu) pour la vie et la lumière, pleine abondante et libre, pour la santé parfaite, la liberté illimité et la puissance absolue…

Je te remercie Dieu… (et là chacun y met tout ce à quoi il pense et pour lequel il est reconnaissant, de manière non-exhaustive )

Il est clairement temps de focaliser à nouveau mon regard uniquement sur la beauté… et remercier sans cesse pour cela ! Je suis conscient que je suis le créateur responsable de TOUT ce que je vis. Personne d’autre n’est à blamer pour ce qui pourrait m’arriver. Même si dans les apparences dualistes je peux avoir l’impression que c’est « l’autre »… dans l’absolu, il n’y a que moi sous des formes différentes qui interagissent pour me permettre d’évoluer. Pour m’unifier, il faut que je m’accueille sans condition sous tous mes aspects… sans exception !

Je nous souhaite une délicieuse journée ! ∞💜∞ 




union-jack-1027898

Modi’in, Israël

Since we are all fundamentally ONE, each person with the virus tells me that one facet of me is affected. Each person who dies is a part of me that dies. Obviously, this concerns all life events … but the virus currently absorbs all of our attention … so it deserves my full attention!

I woke up this morning looking for the word « clear » in Hebrew. It’s a word that I had already integrated and when I woke up I felt like I had forgotten it. Thanks to the mirror that I perceive through my accompaniments, thanks to the information that I pick up everywhere and through some interactions yesterday, everything is clear – « barur » in Hebrew – for me today.

I had already understood that the virus in me corresponded to the resentments towards my father which rose again when I returned to settle here in my country. When I got here, I finally felt soothed in a place where I had never felt it before. Suddenly, I did not understand why he lied to me and prevented me from coming back all my life. Quarantine and confinement allow me to clear things up before I walk again among my fellow men. Otherwise, I risk contaminating them with my anger …

I accompany several people again and, as if by chance, the majority go through the process of mourning/release in relation to their father. I did it myself a long time ago and it allowed me to find back mine and to have an almost stable relationship with him for a while. During my accompanying appointments, everything comes to the surface and gets to my attention again … but I don’t really hear anything new. Certainly, it re-clarifies and it allows to re-put things back to their rightful place in my head.

joshua-ness--bEZ_OfWu3Y-unsplash

I know perfectly how my father was built internally. I became a real specialist concerning his life. I know exactly how and why he did things, without exception. Everything was crystal clear and still is. And some aspects of him that I could not understand intellectually at the time, I understood in my guts, because I have been like him for a long time and I have gone through the same shadows and the same states. I will not find new answers, I know it.

To do the work only once on his father and on his mother is enough for the subconscious to take and integrate what it needs. Each mourning/release that I accompanied ended with a very deep understanding of people in general. Decorticate the lives of those who have hurt us the most means that we don’t have to do it for everyone else. Once the new truth about our parents is ingrained in our depths, I am able to welcome anyone’s actions with much more ease afterwards.

It is not about my father, it has not been about my father for a long time. Neither about my mother for that matter, nor about anyone else. With my experience as a therapist and my gift of making a very rapid diagnosis when I see someone, I see exactly how each person works like he is on a track and how he is trapped in his history, he cannot do otherwise. I have known this for a long time and I have long since forgiven those who touch me.

No, today it is simply ME, the level of MY vibration rate and thus MY attitude towards others. For years, after my awakening experience where I accompanied intensively, everything went beautifully. I vibrated high! Logical, because I spent my time explaining and guiding others in their elevation. It was at the beginning of my dispossession process, which was necessary to cure me of the suffering which caused my awakening, that everything started to tumble. Blow after blow and pain after pain I let myself be deconstructed …

children-2857263_1920

Today, about 8 years later, as a new, free and powerful man, I am rebuilding myself on healthy foundations. That’s it, my ninth life! Even if it is something that should be experienced for everyone in their adolescence, it is better late than never! It is the simple effect of a sick society where initiations to Life have been replaced by exams to see if the level of conditioning and domestication of a child is sufficient to participate in our world of sheep.

I just have to look around to know what I have to do. I can see that what has bothered me the most for some time is the intolerance that we have towards each other. The tolerance level is so very low. For me, it is him the responsible for the virus … It is downright intolerance, the virus. Our simple incapacity to accept the other simply as he is … and to constantly judge him, criticize him, attack him – and even want to help him so that he changes, without being solicited – is the cause of all « evil » these days. We all have this intolerance virus!

Even today, with the virus in full swing, it continues. We criticize, judge, attack and try to change our presidents, our police, our scientists, our neighbors and all those who think or act other than us … and it does not stop. We continue, as always, to look for someone guilty outside, because we are so disconnected from the concept of Unity and Love that we do not even see that by accusing the other, we are accusing simply ourselves.

The most beautiful version of tolerance is Unconditional Welcoming … that is to say, without needing to understand or have the same opinion as the other, or expecting something in return. It is downright one of the faces of True Love. Okay, I’m not saying it’s easy to welcome someone at this level. But we can start by understanding that each of us does his best with what he has … and instead of struggling and staying focused on our convictions, trying to use our differences to become stronger together.

The universe loves grateful people! The queen of positive thinking …

Well, this all speaks of ME, of course. I am aware of it, because in criticizing the intolerant, I do the same. I see it as an invitation to come back to myself and instead of looking at others, to focus my attention on all these wonders that Life offers me every moment … and thank It for that. Oh, I’ve already made a lot of progress on this front. Most of the time I leave everyone alone and I do not help anyone who is not asking for it. I am invited to go further and even leave the intolerant alone … and my father. He has done his work, may he rest in peace.

It is not for nothing that yesterday I received two expressions of gratitude by email. One was from someone I accompanied a long time ago and who made a wonderful path afterwards … and the other came from someone who used my videos to keep him alive during dark times. The first one reminded me of a mantra of thanks that I had found in the book « La vie des maîtres » and that I was teaching at the time to those I was accompanying.

41A7c9zES3L._SX307_BO1,204,203,200_GIVE THANKS

To say and repeat each time that thoughts go towards the negative, towards complaints, criticisms, problems, etc. :

I thank you God (in the sense that we are all together god) for life and light, full abundant and free, for perfect health, unlimited freedom and absolute power …

Thank you God … (and there everyone puts everything he thinks about and for which he is grateful, in a non-exhaustive way)

It is clearly time to focus my attention again merely on beauty … and to thank constantly for that! I am aware that I am the responsible creator of EVERYTHING I live. No one else is to blame for what could happen to me. Even if in dualistic appearances I can have the impression that it is « the other » … in absolute terms, it is only me in different forms which interact to allow me to evolve. To unify myself, I must accept myself unconditionally in all my aspects … without exception!

I wish us a delicious day! ∞💜∞

6 réponses

  1. florence arnaud

    J’ouvre mes mains, j’accueille le présent, je ne fais rien, juste être là présente face à la vie à moi même je ressens les tensions, je ressens mon corps vibré à l’instant présent !
    Namasté Michaël, pour cet écrit qui me grandit dans la confiance que je peux m’accorder dans l’amour aussi petit soit il de mon être Namasté

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s