Ça ne s’invente pas

Taillefer (09), France 🇫🇷

Comme je n’ai jamais trouvé celui ou celle qui pouvait m’enseigner adéquatement ce dont j’avais besoin, je me suis souvent formé tout seul en autodidacte. Je suis devenu ainsi prof d’aérobic et relation d’aide. A chaque fois, au bout d’un certain temps je devenais ce que j’appelais “habilité par l’expérience”. ☺️ 

Une fois que j’ai commencé à accompagner des gens, mes spécialités changeaient progressivement en fonction de ma propre évolution. Même si parfois j’ai eu un peu d’aide au lancement d’une nouvelle voie, j’ai appris à faire confiance à ce qui venait de l’intérieur. J’ai toujours enseigné ainsi ce que j’ai été en train d’apprendre et d’intégrer. Comme j’ai avancé réellement, mes centres d’intérêt se déplaçaient rapidement. 😌

Pourtant, je n’ai jamais eu l’impression d’inventer quoi que ce soit. Ma sensation a toujours été de puiser quelque part dans une espèce de mémoire vaste et illimitée à laquelle j’avais accès, seulement si je réussissais à me mettre dans de bonnes conditions. Quand j’étais plus jeune j’ai toujours pensé que les solutions se trouvaient grâce à une forme d’intelligence réfléchie. Comme il m’a toujours manqué beaucoup d’assurance, j’étais mal parti ! 😅

Justement… mon succès dans l’aérobic est venu de cet apprentissage. Même si les gens plaisantent souvent encore en me comparant aux stars de la télé de cette époque, Véronique et Davina, j’ai toujours été très fier d’avoir été une de ces personnes qui ont introduit l’aérobic en tant que discipline sportive exigeante, aux Pays-bas et en France. Au début, je l’ai fait de manière organisée et méthodique, comme dans l’armée. Même de cette manière, mon succès a été immédiat et en quelques semaines la salle de fitness où j’ai débuté, à Amsterdam, débordait. 🕺

C’est un peu plus tard, aux Etats-unis que j’ai appris, en regardant Shelley, une prof à Miami, comment faire swinguer les gens tout en les faisant bosser. De retour aux Pays-bas, mon succès m’a tellement stimulé que j’ai osé lâcher prise et me laisser emporter par la musique. Aujourd’hui, 30 ans plus tard, il y a des gens qui en parlent encore. J’inventais mes cours sur le moment. J’ai appris à cette époque comment me laisser inspirer et traverser par la Vie elle-même. Je me souviens encore de la folie hystérique que cela provoquait régulièrement. Bien évidemment, mon ego s’en est bien nourri !!! 😉 

self-love-3969644_1920

Et c’était pareil pour l’accompagnement. Je n’avais pas froid aux yeux. Avec un minimum de support, je me mettais au boulot. Réflexologie, soins énergétiques, régressions et j’en passe. Même si j’ai suivi par la suite 2/3 d’une formation pour devenir fasciatherapeute, je ne l’ai pratiquée que pendant très peu de temps. Très rapidement je suis allé chercher MA manière d’accompagner et j’ai compris qu’aucune formation ne vaut une intuition et un ressenti bien aiguisés. 🔪

En accompagnant, j’ai trouvé réellement des solutions durables pour ceux qui me sollicitaient… mais du coup aussi pour moi. C’était en allant à chaque fois jusqu’au bout, que je me suis rapidement spécialisé dans des domaines différents et variés comme le décodage des maladies, la projection, le langage des signes, la sexualité, le couple, le cheminement spirituel, etc. Mais, et j’insiste, je n’ai jamais rien inventé !!! ✌️

Les informations me sont toujours venues par des voies très simples. Comme j’ai toujours eu du mal à lire ou à suivre des formations, j’ai appris à saisir des données pendant des discussions, à travers les difficultés de ceux qui me sollicitent, pendant un film, en regardant les autres, en expérimentant, en rêvassant, en observant les animaux, en écoutant une pensée qui me vient spontanément, etc… Tout, sauf la réflexion purement mentale. Celle-là m’empêche plutôt l’accès à mes mémoires profondes et me sert uniquement pour trouver la place d’une information dans un contexte donné. 🤔

Ça peut avoir l’air compliqué, mais c’est tout le contraire. Je pense que les enfants le font tout le temps et de manière spontanée. Je pense que j’ai juste osé utiliser une forme de logique enfantine que nous désapprenons à l’école. Dans mon esprit d’homme simple, la vérité ne peut pas être compliquée. Elle doit être à la portée de tout le monde. Pour moi, si elle est trop compliquée ou inaccessible sans intermédiaire, elle ne peut pas être vraie. 🤪    

dream-catcher-2705053_1920    

Tout ce que j’ai découvert concernant l’Amour et l’Alchimie est venu de cette manière. Je n’ai rien inventé. J’ai juste placé les pièces d’un puzzle à leur juste place. C’est après coup que j’ai constaté que l’image ne correspondait pas du tout à ce qui est enseigné au quotidien. J’avoue que je fais beaucoup plus confiance à ce que j’ai découvert sans intéressement, qu’à ce que je trouve sur le marché et qui sert à faire du commerce. 🌿

Avec le chamanisme c’est la même chose. Il n’y rien à inventer. Des pièces du puzzle ont déjà commencé à s’assembler depuis quelques années. Pour l’instant je sais que je suis une mémoire ambulante et que je sais ce que c’est l’Amour. Même si aujourd’hui je n’ai pas le moindre souvenir des rites ou rituels d’antan, je sais comment créer les circonstances pour retrouver ce qu’il faut. Je ne ferai pas appel à des lignées chamanismes existantes. J’avoue que je suis méfiant face aux pratiques des hommes et de leur intention. Si maintenant je croise quelqu’un qui sent l’appel à partager une partie de son acquis… pourquoi pas. A voir sur le moment. 😍

Dans la réalité du monde dans lequel je vis, l’évidence me montre qu’il ne reste rien de la lignée dont je suis issue. Mon ressenti me dit qu’elle est très ancienne et très simple, primitive et pure. Mon coeur d’enfant m’insuffle qu’il suffit de peu pour retrouver nos trésors perdus. Je suis persuadé que les rites et rituels en soi n’ont aucune importance, mais que tout repose sur les qualités et le niveau de conscience et de vibration de celui qui s’exprime. En langage simple je dirai que la Vie se fout royalement de la manière dont on lui parle. C’est l’intention derrière l’expression qui compte. ❤️

Juste pour clarifier un petit peu le concept et la place du chamanisme dans mon histoire. Il n’y a rien de vraiment nouveau sous le soleil. Tout ce que je vis quand j’explore avec une partenaire fait partie du monde chamanique. Pour moi, notre réalité profonde en lien avec la nature et l’univers est pour moi de l’ordre chamanique. C’est le processus de transformation vers le UN (UNI-vers), vers l’Amour, qui est de l’Alchimie… 😌 

Délicieuse journée à tous 💫☘️💨🌱🌻  

4 réponses

  1. Alain

    Excellente photo d’article !
    Nous avons des intérêts communs Michaël, reste à savoir s’ils sont partageables ou pas, et si oui, comment et pour en faire quoi ?
    Je m’intéresse aussi à l’Alchimie. Celle qui se pratique au ballon (voie métallique), mais aussi celle qui se vit au dedans.
    Dans les deux cas, les dragons sont de la partie.
    Même chose pour le chamanisme.
    Le travail avec les plantes que je pratique depuis 5 ans, m’a ouvert sur l’univers des dragons.
    La plupart de ceux qui liront penseront qu’il est simplement question de symboles.
    Mais qui parmi les humains a envie de se frotter aux dragons ?
    Je crois qu’il faut vraiment être « câblé » pour ça.
    On a ça en soi ou on ne l’a pas.
    C’est ce point là qui m’a fait garder un certain contact avec toi; le fait que tu sembles connaître ce monde des dragons dans lequel je m’enfonce toujours plus à chaque nouveau voyage.
    Je vois mal comment partager ça autrement qu’avec quelqu’un qui vit la même chose ou qui en a un réel désir.
    Et je sais aussi que je ne peux me baser sur rien de ce qui existe, aucune religion, aucun groupe.
    Je sais que Satan est présent dans cet univers des dragons, mais je n’ai pas pu discerner sa nature.
    Il est mauvais et à rejeter pour un catho, mauvais aussi mais à intégrer pour gnostique disciple d’Abraxas.
    Tout ça est à la fois flippant et passionnant, et à l’évidence réservé à des êtres « particuliers ».
    Je ne sais pas si je dois continuer seul, ou « chercher » d’autres dragons.
    Je mets des guillemets à « chercher » car je ne sais pas si cela est vraiment nécessaire.
    J’ai l’impression que « la vie » sait provoquer les bonnes rencontres le moment venu.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s